Jeanne et Gérald pour une victoire à Saint-Barth’ !

© Alexis Courcoux

Le 21 avril prochain, Jeanne Grégoire et Gérald Véniard s’engageront sur La Transat Ag2r La Mondiale aux côtés de 17 autres concurrents. Une transatlantique qu’ils connaissent par cœur et dont seule la victoire manque à leur palmarès après deux podiums en 2008 et 2006. Le Figaro Banque Populaire rejoindra Concarneau, ville départ de l’épreuve qui les mènera 3890 milles plus tard sur l’île de Saint-Barthélemy. A quelques jours du coup d’envoi et après des semaines d’entraînement au Pôle Finistère Course au Large, le tandem ne cache pas ses objectifs, franchir la ligne d’arrivée en vainqueur !

La victoire qu’il manque

Avec déjà deux transats en commun sur le Figaro Banque Populaire, s’il y a bien une chose que le duo désire plus que tout cette année c’est une victoire à Saint-Barth’ ! Troisième en 2006, deuxième en 2010, le calcul est rapide d’autant que les entraînements de cet hiver ont payé. « Gérald me décomplexe ! Avec lui, je suis rassurée, je ne regarde plus l’anémomètre ! Franchir les premiers la ligne d’arrivée, on y pense, on en rêve… On a les moyens pour ! Mais nous ne voulons pas partir avec la pression car on sait aussi que sur une transat, on peut se retrouver du mauvais côté au mauvais moment et que même les meilleurs peuvent se faire piéger. Néanmoins, notre expérience commune est une réelle plus-value par rapport aux autres équipages. Depuis 2004, mon « pire » résultat c’est 5ème… Pourvu que ça dure ! », déclare Jeanne Grégoire.

A chacun son job !

A bord, Gérald n’oublie pas qui est le patron…. « Nous nous répartissons les tâches mais Jeanne connait mieux le Figaro Banque Populaire que moi, elle a su le faire évoluer au fil des saisons. Sur l’eau, en cas de désaccord, c’est elle la patronne, elle a donc le dernier mot ! ». En désaccord, cela ne semble pas leur arriver souvent, « je m’occupe de la stratégie et Gérald de la vitesse du Figaro Bénéteau. Il a néanmoins énormément progressé en météo, et je le consulte quasiment pour tout. Pour qu’il fasse avancer le bateau correctement, il faut qu’il adhère à mes choix. »

Dans le match avant la dernière ligne droite

Après deux mois d’entraînement à Port La Forêt, le tandem a encore gagné en confiance. « Nous avons bien repris le rythme de la navigation au large. » Régulièrement aux avant-postes, Jeanne Grégoire et Gérald Véniard devront toutefois faire face à un plateau de 17 concurrents dont quelques têtes d’affiche à l’image des duos Tabarly/Péron, Morvan/Dalin, Chabagny/Pratt ou encore Delahaye/Meilhat.

Mardi, le Figaro Banque Populaire participait à son avant dernière journée de stage avec une vingtaine de nœuds, de bonne augure puisque les conditions étaient jusque là très light. Au programme, test des voiles neuves et validation des acquis. « Cela fait du bien de rependre quelques paquets de mer, cela permet de remettre les pendules à l’heure, surtout que nous attendons 25 nœuds pour le prologue dimanche », raconte Jeanne.

Le Figaro Banque Populaire est attendu dès ce soir dans le port de Concarneau pour assurer les premiers contrôles de jauge jeudi matin. Ensuite, le tandem sera plongé pendant une semaine dans les festivités de La Transat Ag2r La Mondiale avant de mettre le cap samedi 21 avril sur Saint-Barthélemy.

Source

Mille & une vagues

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 13 avril 2012

Matossé sous: Figaro 2, Monotypie, Transat AG2R

Vues: 1338

Tags: , , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat AG2R