Virbac-Paprec 3 en route pour un triplé

© Hugo Boss

Ces dernières 24 heures de course ont été l’occasion de mesurer les performances des uns et des autres, notamment dans la catégorie des IMOCA. Mona Island a été le théâtre du passage de l’ensemble de la flotte, Virbac-Paprec 3 en tête. Dans le courant de la nuit, Banque Populaire, Mac if et Bureau Vallée ont fait leur entrée dans la mer des Caraïbes, mais à l’heure actuelle, Groupe Bel dont son option par le sud lui a permis de gagner quelques milles face à Safran, évolue entre la République Dominicaine et Puerto Rico.

Les conditions rencontrées par les deux marins ne sont pas évidentes, entre grains et mer formée. Safran, un peu plus de 20 milles derrière, s’apprête à regagner la terre pour son escale technique. Une escale qui va permettre aux poursuivants, Mirabaud et Gamesa de très certainement gagner une place au classement. Mais à 350 milles devant, Jean Pierre Dick et Jérémie Beyou sur Virbac-Paprec 3 continuent d’accroître leur avance sur le duo d’Hugo Boss. Bâbord amures depuis la République Dominicaine, Virbac-Paprec 3 devra négocier au mieux l’arrivée sur l’Am&eac ute;rique Centrale et ses perturbations. L’avance de Dick/Beyou qui se porte ce matin à 129,3 milles sur Thomson/Atadill leur permet d’envisager plus sereinement l’amorce de cette zone. De son côté, Banque Populaire, plus proche de la côte dominicaine a repris la troisième place à Macif. Les deux tandems sont distants de 0,1 mille, autant dire que la traversée de la mer des Caraïbes se fera au contact. De son côté, Bureau Vallée semble tenter une option sud. Il est certain que les frères Burton sont moins rapides que Macif et Banque Populaire aux allures portantes. Ce dernier petit coup pourrait les replacer dans la lutte pour la troisième place.

En Multi50, Actual a finalement décidé de passer entre l’île Moustique et Canouan, au sud de Saint-Vincent, et na vigue désormais plein ouest vers le Costa Rica. Les deux hommes devraient arriver à Puerto Limon en même temps que Groupe Bel. Plus en retrait, Maître Jacques s’approche de la Barbade, la dernière marque de parcours avant l’arrivée. Avec 239,8 milles de retard, les deux Loïc n’auront quasiment aucune opportunité pour revenir sur le leader mais la navigation le long des îles promet encore de belles sensations.

Leader incontesté de la flotte des Class40 depuis le départ du havre, cette nouvelle journée à bord d’Aquarelle.com sera marquée par l’anniversaire d’Eric Drouglazet. Le marin va en effet fêter son 44ème anniversaire. Le bateau va bien et continue sa route vers les Antilles. ERDF des Pieds et des Mains navigue toujours plus d’une centa ine de milles derrière. Au classement général, les positions n’ont pas évolué mais les écarts se comblent très légèrement.

Ils ont dit :

Jérémie Beyou à bord de Virbac-Paprec 3

« On est au portant avec 25 nœuds, c’est nickel parce que la houle s’est bien rangée, le bateau fait un bon 17-18 nœuds. Maintenant on a un grand bord bâbord et on a encore mis de la distance à notre adversaire derrière donc roule… C’est vrai que le bord est en direction de l’arriv&eacut e;e, ça gagne du mille facilement mais on a cette dépression à contourner, ca va nous concerner dans une journée, une journée et demi. D’ici là c’est du mille gagné facilement. Être à 600 milles de l’arrivée avec 130 milles d’avance sur le second, ça nous donne pas mal de confiance et un peu de sérénité pour éventuellement se permettre de perdre des milles si les conditions ne sont pas très favorables à proximité de la ligne d’arrivée. La mer des Caraïbes c’est différent de l’Atlantique, c’est une petite mer donc les mouvements de la houle sont plus courts, plus saccadés, plus hachés. Hier le bord en tribord le long de la République Dominicaine, ce n’était pas facile de faire marcher le bateau vite. On avait du vent au portant mais on allait beaucoup mo ins bien que là en bâbord. Ce n’est pas une mer spécialement sympa, il y a peu de faune, pas beaucoup de bateaux, pas d’île, le seul truc que tu croises c’est des cargos… ce n’est pas très excitant comme partie de mer du globe selon moi… »

Eric Drouglazet à bord d’Aquarelle.com

“Ça glisse bien, il n’y a pas de grain, on va avoir encore deux jours comme ça. (…)
C’est mon anniversaire aujourd’hui ! On va prendre le temps de boire un coup de rouge… (…)
Comme on a de l’avanc e, ça permet d’être serein dans les manœuvres.”

Les positions des bateaux ce mercredi 16 novembre à 05h00:

IMOCA

  1. Virbac Paprec 3 (Jean-Pierre Dick – Jérémie Beyou) : 641,6 milles de l’arrivée
  2. Hugo Boss (Alex Thomson – Guillermo Altadill) : 129,3 milles du leader
  3. Banque Populaire (Armel Le Cléac’h – Christopher Pratt) : 254,7 milles du leader

Multi50

  1. Actual (Yves Le Blevec – Samuel Manuard) : 1190,9 milles de l’arrivée
  2. Maitre Jacques (Loïc Fequet – Loïc Escoffier) : 239,8 milles du leader

Class40

  1. Aquarelle.com (Yannick Bestaven – Eric Drouglazet) : 2046,0 milles de l’arrivée
  2. ERDF Des Pieds et des Mains (Damien Seguin – Yoann Richomme) : 109,8 milles du leader
  3. 40 Degrees (Hannah Jenner – Jesse Naiwark) : 223,1 milles du leader

Source

Transat Jacques Vabre

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 16 novembre 2011

Matossé sous: 2011, Course au Large, Transat Jacques Vabre

Vues: 1057

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre