Class40, saison 2012 : réflexions et nouvelles mesures

© Bernard Gergaud

Le coup d’envoi de la Solidaire du Chocolat, le 11 mars dernier à Saint-Nazaire, a marqué le grand début de cette saison 2012 de la Class40. L’Assemblée Générale, tenue en février dernier, a confirmé François Angoulvant à la présidence et le bureau, partiellement renouvelé, s’est aussitôt mis au travail : nouvelles mesures de jauge, réflexions sur la Global Ocean Race et cahier des charges pour la prochaine transat en double de la Classe.

Sous spi, les 11 Class40 engagés sur la Solidaire du Chocolat ont bénéficié de conditions météo idéales pour entamer cette saison 2012 !
Après deux semaines de course, la flotte est en approche des Antilles. Le niveau est élevé et homogène sur cette transat France-Mexique. Les premiers sont attendus tout début avril à Progreso, au Mexique.

La Global Ocean Race : des pistes de réflexion
Une autre grande épreuve Class40 est en cours, la Global Ocean Race. Quatre duos sont toujours en course pour les deux dernières étapes de ce tour du monde. Depuis le coup d’envoi de cette circumnavigation en septembre dernier, et malgré de sérieux coups de vent, essuyés dans les mers du Sud, aucun incident grave n’est à déplorer, confirmant la robustesse des Class40.

Le bureau s’interroge en revanche sur plusieurs points concernant ce tour du monde :
– La fréquence ? À l’image du Vendée Globe ou de la Route du Rhum, un départ tous les 4 ans semble être une très bonne solution pour les coureurs.
– En solo ou en double ? Quel serait le format le plus adapté à la Class40 ?

Une analyse de l’édition 2011-12 sera faite à l’arrivée de l’épreuve, aux Sables d’Olonne, en juin prochain, entre son organisateur, Josh Hall, et des représentants de la classe, afin de définir quel sera l’avenir des courses autour du monde en Class40.

Un cahier des charges pour la transat en double
Côté transat, ça bouge aussi : la Class40 a proposé un cahier des charges pour la course transatlantique biennale en double qui doit venir s’intercaler entre les éditions de la Route du Rhum et celles de la Québec- Saint Malo. La classe souhaite ainsi structurer et harmoniser son calendrier et offrir aux coureurs comme aux organisateurs une visibilité sur plusieurs années.

Jauge : contenir les coûts et la technicité
Enfin, concernant la jauge, les réflexions en cours prennent en compte les dernières évolutions techniques des bateaux les plus récents. La finalité de ces règles étant de contenir le coût des Class40 et de maintenir leur accessibilité technique.

Quoiqu’il en soit, après la Solidaire du Chocolat, de jolies flottes de Class40 sont attendues sur l’Atlantic Cup, en mai, sur la côte Est des Etat-Unis et, bien sûr, au départ de la géniale Québec-Saint Malo cet été !

Source

Catherine Ecarlat

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 28 mars 2012

Matossé sous: Class40, Course au Large

Vues: 1378

Tags: , , ,

Sous le vent