Safran retrouvera la compétition avec l’Europa Race

© Christophe Launay / www.sealaunay.com

Après trois mois de chantier d’hiver et un mois d’entraînement, le monocoque Safran skippé par Marc Guillemot retrouvera la compétition le 5 mai prochain au départ d’Istanbul pour l’Europa Race. Une course atypique puisqu’elle comprend deux étapes en équipage et une étape en solitaire. Pour la partie en équipage, Marc Guillemot accueille un renfort de choix : le skipper Pascal Bidégorry.

L’Europa Race s’élancera le 5 mai prochain d’Istanbul et se disputera en trois étapes : Istanbul-Barcelone (1500 milles) puis Barcelone-Lisbonne (900 milles) en équipage et pour finir Lisbonne-La Rochelle en solitaire.
En nombre de milles courus, il y a davantage de chemin à parcourir en solo qu’en équipage, et ce sera aussi l’occasion de se préparer pour le Vendée Globe. Une dizaine d’IMOCA seront en lice : Safran donc, mais aussi Banque Populaire, Macif, PRB, Groupe Bel, Cheminées Poujoulat, Virbac-Paprec et Acciona, autrem ent dit de sérieux prétendants au podium du prochain Vendée Globe.

Deux étapes en équipage, une en solitaire

Marc Guillemot explique : « La première étape est un parcours longue distance, qui peut s’avérer complexe car la météo en Méditerranée est loin d’être toujours facile à appréhender. La deuxième, entre Barcelone et Lisbonne, est plus courte mais elle présente le même côté aléatoire, auquel il faut ajouter la présence de nombreux casiers et filets dérivants le long des côtes espagnoles et marocaines. »

La période la plus délicate restera néanmoins la dernière étape, en solo de Lisbonne à La Rochelle via les Açores et le célèbre phare irlandais du Fastnet. « Elle sera très longue celle-ci », prévient Marc, « 2 500 milles, c’est presque l’équivalent de la Transat Anglaise ! Or il faut savoir que les deux étapes précédentes, en équipage, seront très fatigantes car on y poussera le bateau en permanence. Enfin, il faudra une vigilance accrue sur le dernier tronçon entre le Fastnet et La Rochelle, où il y a beaucoup de trafic de commerce et de pêcheurs. »

Pascal Bidégorry sera à bord

L’équipage de Safran sera le même que celui qui avait gagné le tour d’Espagne en 2010, à une exception près. Marc Guillemot, Loïc Lingois, César Dohy et Sébastien Audigane seront accompagnés cette fois-ci de Pascal Bidégorry. L’ex-skipper Banque Populaire (en Figaro, puis en Multicoque ORMA et enfin à la barre du Maxi Trimaran avec lequel il avait pulvérisé le record de l’Atlantique et des 24 heures) sera chargé de la navigation et de la stratégie. « J’aime bien le personnage et je sais qu’il est compétent » commente Marc Guillemot.

Pour se familiariser avec le monocoque Safran, Pascal Bidégorry sera à bord avec Marc pour la première partie du convoyage « en faux solitaire », de La Trinité à Cadiz (départ début avril, juste après le Spi Ouest-France). Ensuite, Loïc Lingois, le boat captain, prendra le relais jusqu’à Malte en compagnie de membres de l’équipe. Puis, Marc reprendra la barre également en équipage entre Malte et Istanbul. Un convoyage qui doit durer au total trois semaines. Pascal Bidégorry est donc la seule surprise de cette liste d’équipage, tous les autres étant des habitués : « Loïc connaît parfaitement le bateau, César est notre voilier, Seb Audigane et Pascal sont d’excellents barreurs », résume Marc Guillemot. L’objectif ? « On ne va pas jusqu’en Turquie pour ne pas jouer la gagne. Nous allons nous battre pour remporter l’Europa Race, mais il est évident que l’idée sera aussi de bien tout valider et de se préparer le mieux possible au Vendée Globe. »

Source

Mille & une vagues

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 24 mars 2012

Matossé sous: 2012-13, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe

Vues: 2368

Tags: , , ,

Sous le vent

Les vidéos associées : 2012-13

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe