Magnifique performance des Français

© Chloe Knott

Les Bleus montent sur la deuxième marche du podium du New Zealand Sail Grand Prix, derrière les Néo-Zélandais qui s’imposent à domicile devant des milliers de spectateurs. Quentin Delapierre et son équipe tricolore, qui décrochent avec brio leur première finale dans cette Saison 4 de SailGP, remontent à la quatrième place au classement provisoire du championnat. Ils sont désormais à 1 point du top 3, leur objectif ultime afin d’accéder à la Grande Finale de San Francisco en juillet.
En remportant ce neuvième acte, Peter Burling et son crew, désormais surnommés ‘Les Black Foils’, détrônent les Australiens qui occupaient la tête du classement depuis le début de la saison. En plus d’avoir été privés de compétition après une collision avec une marque de parcours endommageant leur F50, Tom Slingsby et son équipe australienne ont écopé de 8 points de pénalité.

Tous les ingrédients étaient réunis ce dimanche à Christchurch, sur la côte est de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, pour offrir une journée de régate mémorable : 15 à 20 nœuds de vent, du soleil, un plan d’eau d’une beauté rare entre mer et montagnes, 22000 spectateurs au total sur l’événement. Un décor idéal pour les 10 F50 – les catamarans les plus rapides de la planète – lancés à pleine vitesse et menés par des équipages internationaux plus impatients que jamais d’en découdre après l’annulation de la première journée d’hier.

Sur les chapeaux de roues

Dès la course 1, les Français affichent leurs ambitions en prenant le meilleur départ de la flotte, du bon côté de la ligne sous le vent et à pleine vitesse. En tête une bonne partie de la manche, ils résistent aux attaques des Néo-Zélandais jusqu’au deuxième portant. Finalement, les héros locaux s’imposent sous les hurlements de milliers de fans venus les acclamer.

Mais cette première course du jour est surtout marquée par de lourdes avaries et des images impressionnantes des Australiens et des Danois, deux des meilleures équipes actuelles du championnat :

Avant même le départ de la course 1, les Danois percutent les Canadiens lors d’une abattée dans la phase d’approche de la ligne. Le bout de leur étrave bâbord est très endommagé et leur participation aux courses du jour est compromise. Nicolai Sehested et son équipe décident cependant de rester en course pour sauver chaque point possible.
Dès le deuxième bord, les Australiens se retrouvent coincés sur leur trajectoire par les Canadiens et les Néo-Zélandais forcés d’empanner. Ils s’encastrent sur une bouée de parcours, provoquant de lourds dommages à leur F50 qui les contraignent à l’abandon pour le reste de la journée. Tom Slingsby et son équipe payent cher ce manque d’anticipation : 8 points de pénalité leur font perdre leur avance et leur première place au classement général de la saison qu’ils n’avaient pas quittée depuis l’acte 2 à Los Angeles en juillet 2023 !
Du match très serré

Les deux prochaines courses en flotte tiennent également leurs promesses avec un vent forcissant et un suspens de tous les instants. Ça bataille à tous les étages et particulièrement entre les Français, les Canadiens et les Espagnols, sans oublier les Néo-Zélandais qui reviennent de loin lors de la troisième et dernière course en flotte. Ces quatre-là s’affrontent pour décrocher l’une des trois places en finale, un top 3 qui ne cesse de changer jusqu’au bout. Les Bleus, qui ont dominé avec maîtrise cette dernière course, s’envolent les premiers vers la finale avec une belle victoire, suivis par les Canadiens et les Néo-Zélandais, au détriment des Espagnols qui terminent 4e à égalité de points !

Final Néo-Zélandais de haut vol

C’est donc une finale France / Nouvelle-Zélande / Canada qui se joue sur le plan d’eau de Lyttleton. Meilleur départ pour les Kiwis de Peter Burling mais les trois bateaux sont au coude à coude. Rapidement les Canadiens sont décrochés après une manœuvre loupée, laissant Quentin Delapierre et Peter Burling en mode match racing. Les Français, nettement plus rapides, grapillent du terrain malgré les dévents des Néo-Zélandais et attaquent fort en faisant de bons choix tactiques. C’est malgré tout l’explosion de joie pour les Black Foils qui remportent leur quatrième Sail Grand Prix cette saison et se hissent en tête du championnat. Les Bleus ont également de quoi célébrer avec ce premier podium tant attendu et une très belle remontée au classement général : ils sont désormais quatrièmes à 1 point du podium, en embuscade pour la Grande Finale de San Francisco en juillet.

Cette fin de Saison 4 de SailGP s’annonce passionnante. Comme on vient de le voir en l’espace d’une journée à Christchurch, il peut se passer encore beaucoup de choses lors des quatre derniers Sail Grand Prix. Direction l’Amérique du Nord pour la prochaine étape aux Bermudes les 4 et 5 mai !

ILS ONT DIT :

Quentin Delapierre, pilote du France SailGP Team : « C’est enfin passé ! On a juste cru encore plus fort à ce qu’on sait faire et c’est passé. Prochaine étape : gagner une finale. À bord, on commence vraiment à bien se connaître et on arrive à tout mettre en place assez vite. Manon apporte énormément sur la tactique, ce qui permet d’être un peu plus concentré sur la vitesse. Ce qui est le plus dur à faire quand il y a de la vitesse et du contact, c’est de rester posés et lucides pour prendre les bonnes décisions. La finale était très serrée. On voulait jouer la victoire mais je pense qu’on a réussi à mettre de la pression sur les Néo-Zélandais et que ça n’a pas été facile pour eux. Cette seconde place arrive dans un timing parfait et nous remontons bien au classement général. Il y a beaucoup de joie dans l’équipe. C’est bien pour le championnat, même si San Francisco est encore loin. La dynamique au sein de l’équipe est vraiment forte. »

Kevin Peponnet, régleur d’aile du France SailGP Team : « On était à la limite avec l’aile de 24 mètres et les grands foils ! On n’avait jamais atteint cette vitesse dans cette configuration, c’était vraiment dur, il fallait contrôler la machine ! Il nous reste 4 Grand Prix avant la finale, on ne va rien lâcher ! »

Thierry Douillard, coach du France SailGP Team : « On flirte avec cette finale depuis plusieurs Grand Prix. Le travail a fini par payer. On est parti sur l’eau ce matin avec une seule ambition, gagner cette épreuve. On a réussi à atteindre la finale et ça s’est joué avec les Kiwis tout le long. Ça reste une très belle deuxième place et une super opération au classement général. On le dit depuis le début, il ne faut rien lâcher jusqu’à la dernière manche de San Francisco. On savait aussi que le jour où ça commencerait à payer, on serait d’autant plus forts. Le France SailGP Team est en route, c’est super positif, je suis content pour l’équipe. »

CLASSEMENT GÉNÉRAL NEW-ZEALAND SAIL GRAND PRIX

1- Nouvelle-Zélande / Peter Burling (1-4-2-1)
2- France / Quentin Delapierre (2-5-1-2)
3- Canada / Phil Robertson (5-1-3-3)
4- Espagne / Diego Botin (3-2-4)
5- Allemagne / Erik Heil (6-6-5)
6- Suisse / Nathan Outteridge (7-7-7)
7- Emirates GBR / Giles Scott (4-3-8 / 8 points de pénalité*)
8- États-Unis / Taylor Canfield (9-9-9)
9- Rockwool DEN / Nicolai Sehested (8-8-6 / 8 points de pénalité**)
10- Australie / Tom Slingsby (10-DNS-DNS***)

* 8 points de pénalité pour Emirates Great Britain suite à un contact avec Switzerland SailGP Team durant les courses d’entraînement
** 8 points de pénalité pour ROCKWOOL Denmark suite à un contact avec Canada SailGP Team lors de la course 1
*** Australia SailGP Team n’a pas pu prendre le départ des courses 2 et 3 car leur bateau était endommagé
**** La première journée de course a dû être annulée en raison de la présence de mammifères sur le parcours pendant toute la fenêtre de course prévue.

CLASSEMENT GÉNÉRAL SAILGP SAISON 4
Après 9 Sail Grand Prix

1- Nouvelle-Zélande / Peter Burling – 68 pts
2- Australie / Tom Slingsby – 59 pts
3- Espagne / Diego Botin – 55 pts
4- France / Quentin Delapierre – 54 pts
5- Rockwool DEN / Nicolai Sehested – 50 pts
6- États-Unis / Taylor Canfield – 48 pts
7- Canada / Phil Robertson – 46 pts
8- Emirates GBR / Giles Scott – 45 pts
9- Allemagne / Erik Heil – 27 pts
10- Suisse / Nathan Outteridge – 22 pts

Source

SailGP

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 mars 2024

Matossé sous: Match Racing, SailGP

Vues: 97

Tags: , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent