Lois Berrehar s’impose sur la grande course

© Gilles Dedeurwaerder

C’est à 7h 21 minutes et 13 secondes, au soleil levant, que Loïs Berrehar (a franchi la ligne d’arrivée de la grande course de la Solo Guy Cotten. Le Skipper Macif 2022 a mis 1 jour 18 heures et 21 minutes à parcourir les 370 milles nautiques du parcours. Alexis Loison (Groupe Réel) et Jules Delpech (ORCOM) complètent le podium de cette 3e manche de l’édition 2024.

Cette grande course de la Solo Guy Cotten 2024 a été marquée par une collision la première nuit au large du Finistère, entre Gaston Morvan (Région Bretagne – CMB Performance) et Chloé Le Bars (Endobreizh). En 2e place du classement général provisoire avant cet accident, Gaston Morvan a l’intention de réclamer pour bénéficier d’un reclassement. Le jury se réunissant samedi matin, le classement général définitif de l’édition 2024 sera donc annoncé demain lors de la remise des prix de l’épreuve.

Lois Berrehar, l’homme en forme du début de saison

Cette situation de redressement n’affectera pas la victoire de Loïs Berrehar au classement général, déjà leader après les deux manches d’inshore de lundi et mardi à Concarneau. Particulièrement en forme, le skipper Macif 2022 est le quatrième navigateur de la filière Skipper Macif à inscrire son nom sur le prestigieux trophée Guy Cotten.*

« Je suis particulièrement content : je signe ma première victoire sur une épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large et je suis ravi d’inscrire mon nom sur le trophée Guy Cotten. Maintenant, il faudra être régulier sur toute la saison ! Ce parcours était digne d’un grand parcours au large ! Nous avons eu beaucoup de vent en moyenne et j’ai réussi à m’échapper juste avant l’île d’Yeu grâce à un nuage magique. J’ai bien attaqué ensuite et ai réussi à maintenir mon avance sur Alexis et Jules. Je ne pouvais pas rêver mieux pour démarrer la saison ! »

Loison et Delpech complètent le podium de la manche, Romen Richard l’outsider

Pour sa 14e participation à la Solo Guy Cotten, Alexis Loison (Groupe Réel) sortait déçu de ses deux régates inshore du début de semaine. Fort de son expérience, le cherbourgeois a réussi à se remobiliser pour terminer 2e de grand parcours. « J’avais à cœur de sauver ce qui était sauvable et je suis content de moi. Mon plan s’est bien déroulé et on s’est livré une belle bataille sur l’eau avec Loïs et Jules. Cette manche était assez difficile et j’ai bien pensé aux bizuths, notamment après avoir contourné les Pierres Vertes car la mer de face était particulièrement désagréable. Je suis content de ce résultat et retrouve le plaisir de naviguer aux avant-postes. »

Classé 5e après deux manches au classement général provisoire, Jules Delpech (ORCOM) avait bien commencé cette édition 2024 de la Solo Guy Cotten et confirme son état de forme en prenant la 3e place de la grande course : « C’était une belle course ! J’étais dans le coup dès le début et ça fait plaisir d’être positionné en tête de flotte et de se battre avec les costauds ! Je suis ravi de mon début de saison et de bien commencer le championnat de France. On verra le classement général demain matin, mais c’est une belle entrée de matière ! »

Arrivé en 5e position ce vendredi à Concarneau, Romen Richard (Passion Santé . Trans-Forme) a marqué les esprits par sa régularité sur cette Solo Guy Cotten 2024, le hissant provisoirement à la 2e place du classement général avant jury. « Je suis très heureux de mon résultat sur cette première épreuve du Championnat. Malgré un mauvais départ sur la grande course, j’ai réussi à remonter et à me bagarrer avec ceux de devant. C’est une belle progression par rapport à l’année dernière et mes bons résultats du début de semaine ont dû me mettre en confiance. Maintenant, mon objectif est de rassembler le budget nécessaire pour faire toutes les courses du championnat. »

Arno Biston, un bizuth à surveiller de près !

Issu du circuit Mini6.50, Arno Biston a montré tout son potentiel en Figaro Beneteau sur cette première épreuve du Championnat de France et termine à la 7e position de la grande course et 1e bizuth. Habitué à la navigation au large en solitaire, le jeune skipper reconnait que ce circuit est particulièrement exigeant, où la moindre erreur se paye cher : « C’était une épreuve idéale pour apprendre ! Il y avait du rythme, des croisements, des longs bords et des petites options à faire pour revenir sur la tête de la flotte. J’ai fait des petites erreurs, comme trop regarder où sont les autres et ne pas me faire assez confiance car ma crainte était de ne pas avoir la bonne vitesse pour rivaliser avec les plus expérimentés. L’idée est ne pas les reproduire sur les prochaines épreuves de la saison. »

Le jury de la Solo Guy Cotten se réunira demain à 8h30 pour instruire la demande de redressement de Gaston Morvan. Un classement général définitif sera diffusé à la suite de l’instruction.

* 2013 : Paul Meilhat // 2016-2017: Charlie Dalin // 2020 – Pierre Quiroga

Source

Marie-Astrid Parendeau

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 16 mars 2024

Matossé sous: Figaro 3, Monotypie, Solo Guy Cotten

Vues: 99

Tags: , , , ,

Au vent