Fanch Guiffant aux portes du Vendée Globe

© Jean-Marie Liot / Alea

Il n’est pas débutant, il est même un marin ultra expérimenté qui prépare sa qualification au prochain Vendée Globe. Après la Route du Rhum en 2022, la Transat Jacques Vabre et le Retour à la Base en 2023, Fanch Guiffant fait tout pour être au départ de la première transat en solitaire de la saison, The Transat CIC, le 28 avril prochain, sur l’Imoca le plus ancien de la flotte. Son projet : partager l’accessibilité à des valeurs fortes d’entraide, de solidarité, de ténacité tout en limitant son empreinte carbone. Pour Fanch, il ne s’agit pas d’un projet dans la tendance du moment. il met dans ce projet tout ce qui l’anime dans sa vie de tous les jours.

Un skipper expert et éclectique
Excellent technicien, Fanch Guiffant a été un élément majeur dans des équipes de grands skippers de course au large. Grand marin, il a couru en solitaire en mini, en équipage en Imoca, Mod70, Class40, Figaro, Maxi, voilier classique et a traversé maintes fois l’Atlantique. En 2022, il a eu l’opportunité de courir la Route du Rhum puis, en 2023, la Transat Jacques Vabre et le Retour à la Base 2023.

Avec très peu de moyens, il a réussi à créer un joli projet engagé, PARTAGE. Véritable aventure humaine, Fanch embarque, avec la générosité qu’on lui connait, des partenaires et des associations qui partagent des valeurs communes et œuvrent pour des causes environnementales et sociétales.

Une nouvelle vie pour un bateau emblématique
Mis à l’eau en 2004, cet Imoca qu’il bichonne, a été conçu par l’architecte Marc Lombard et a été successivement mené par Roland Jourdain, Samantha Davies, Yoann Richomme et Boris Herrmann. Malgré son âge avancé, l’Imoca PARTAGE est en parfait état, préparé et entretenu de main de maître par Fanch.

Le Vendée Globe, oui mais…
A ce jour, une transat sépare Fanch Guiffant de sa qualification à la 10ème édition du Vendée Globe. En cumulant les milles nécessaires, il sait cependant que sa participation reste aléatoire compte-tenu de l’âge de son bateau (une règle exclut les bateaux antérieurs à 2005, mais ce bateau peut bénéficier d’une dérogation).
Mais Fanch a anticipé un autre scénario s’il n’est pas sélectionné, malgré toute l’énergie déployée. Il a inscrit, à son programme, la mythique Québec – Saint Malo, en équipage le 30 juin prochain.
Toujours suivi par plusieurs partenaires, Fanch ne dispose toutefois pas du budget minimum nécessaire à 2 mois du départ de The Transat CIC. Il recherche activement de nouveaux partenaires pour embarquer dans cette aventure humaine. La transmission, la solidarité, la re valorisation d’un b ateau d’ancienne génération seront au coeur de ce projet pour tous ceux qui souhaitent oeuvrer ensemble pour des causes environnementales et sociétales.

Embarquer à bord de PARTAGE
Fanch recherche encore des partenaires prêts à embarquer dans cette aventure humaine autour de la transmission, du soutien, et de la re valorisation d’un bateau d’ancienne génération, prêts à oeuvrer ensemble pour des causes environnementales et sociétales.

Fanch Guiffant, son parcours
Navigue en compétition depuis l’âge de 16 ans
Une vingtaine de transats dont une Route du Rhum (2022) et deux Transats Jacques Vabre (2019 et 2023) et multiples épreuves sur les circuits :
Mini 6.50 – Figaro Beneteau – Class40 – Mod70 – Maxi – Classic – IMOCA

Source

Agence KAORI

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 29 février 2024

Matossé sous: 2024-25, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe

Vues: 207

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe