Victoire à domicile pour Tom Slingsby

© Ricardo Pinto

Tom Slingsby et son équipage australien ont été couronnés champions du KPMG Australia Sail Grand Prix I Sydney. Ils sont rentrés à la maison devant une foule enthousiaste et vibrante de « Genesis Island » et un port de Sydney plein à craquer pour remporter une victoire sensationnelle face au Danemark et à la Nouvelle-Zélande dans la finale à trois bateaux.

Sous les encouragements du public, l’équipe australienne a finalement remporté sa première victoire de la Saison 4 de SailGP lors d’une finale dramatique, après avoir manqué les sept événements SailGP précédents – malgré six podiums – pour maintenir l’Australie en tête du classement de la Saison 4, avec huit points d’avance sur ses plus proches rivaux, la Nouvelle-Zélande.

Slingsby a déclaré : « La victoire, après être passée si près à plusieurs reprises, devant notre public de Sydney, avec notre famille et nos amis qui nous regardent, c’est vraiment ce qu’il y a de mieux.

« Après la pénalité pour départ anticipé, j’étais convaincu qu’il serait difficile de revenir dans la course, mais l’équipe a si bien préparé le terrain que nous avons pu dépasser le Danois pour prendre la tête et remporter notre première victoire de la saison.

« C’était extrêmement important pour nous. Personnellement, vous commencez à douter de vous lorsque vous n’obtenez pas de victoires en phase finale, en particulier lorsque la Nouvelle-Zélande se porte si bien ces derniers temps, vous commencez à vous demander s’ils sont meilleurs que nous. La victoire en Australie n’aurait pas pu être mieux écrite pour nous, c’était une marque dans le sol où la Nouvelle-Zélande avait deux victoires d’affilée, et nous étions au pied du mur sur notre propre terrain, donc c’est incroyable de faire ça.

Des milliers de fans australiens ont assisté à des régates passionnantes pour les deux dernières courses de qualification en flotte qui ont vu l’Allemagne d’Erik Heil remporter sa première victoire en SailGP – un grand retour après le quasi-chavirage de l’équipe le jour précédent. La course 5 a été très disputée mais c’est la France de Quentin Delapierre qui a remporté la victoire. Face à une forte concurrence du Canada – qui était de retour sur le circuit après une défaillance technique le premier jour – et des Etats-Unis de Taylor Canfield, la France avait une avance convaincante, mais malheureusement une victoire de course n’était pas suffisante pour se qualifier pour la finale à trois bateaux et ils ont terminé l’événement à la quatrième place.

Le super dimanche de course s’est terminé par une course au podium final entre l’Australie, la Nouvelle-Zélande – pilotée par Nathan Outteridge, remplaçant Peter Burling – et le ROCKWOOL Denmark de Nicolai Sehested.

 

Les trois équipes étaient très motivées pour remporter la victoire : Slingsby pour sa première victoire de la saison, Sehested pour sa première victoire en SailGP et Outteridge pour la victoire des Kiwis. La victoire semblait promise à Outteridge, car Slingsby tenait Sehested à distance, mais les deux équipes ont mal géré leur dernière course vers la ligne de départ et ont fini par franchir la ligne plus tôt que prévu. Les Danois se retrouvent donc en tête à la première marque, tandis que la Nouvelle-Zélande et l’Australie écopent d’une pénalité et doivent ralentir pour les rattraper.

Une séparation précoce entre le Danemark et l’Australie a permis à Slingsby de revenir dans la course et, bien que Sehested ait gagné une longueur de bateau juste avant la dernière marque, ce sont les Australiens qui ont franchi la ligne en premier, pour la plus grande joie du public local en liesse.

Sehested a déclaré : « Le départ a été chaotique, mais ils ont continué à pousser vers la ligne et nous allions tous être en avance si personne ne s’arrêtait. Tout le monde était prêt à prendre des risques, alors nous nous sommes tous lancés.

« Nous sommes passés à la vitesse supérieure, nous sommes allés très loin – nous avons eu une très bonne chance à la fin, mais il nous a manqué une longueur de bateau et dès que j’ai vu ça, c’était fini – c’est la vie, parfois vous ratez d’une longueur ».

Le podium est complété par la Nouvelle-Zélande, qui a désormais les yeux rivés sur son événement national, le Grand Prix ITM de Nouvelle-Zélande, qui aura lieu à Christchurch les 23 et 24 mars. Des places limitées sont disponibles sur SailGP.com/Christchurch.

Le régleur de l’aile de l’équipe néo-zélandaise SailGP et co-directeur général a déclaré : « Je suis assez déçu parce que nous avons fait du bon travail avant cela : « Je suis assez déçu parce que nous avons fait du bon travail avant cela. Je n’ai pas encore regardé la course, mais ils [l’Australie et le Danemark] se battaient l’un contre l’autre – nous pensions que nous allions être derniers, alors nous avons voulu pousser et il s’est avéré que nous n’avions pas vraiment besoin de le faire. Je suis un peu déçu, mais dans l’ensemble, c’est un bon week-end pour l’équipe.

« Nous sommes impatients de nous rendre à Christchurch. Cela fait longtemps que nous sommes sur la route lorsque nous entrons dans la ligue SailGP, et que nous courons souvent en Europe. Le prochain arrêt est à la maison et nous sommes impatients d’y être – c’était absolument épique l’année dernière et la foule était en plein essor. Je pense que nous aurons près de 10 000 personnes chaque jour – le soutien des Kiwis est extraordinaire et la combinaison du circuit et des tribunes est incroyable – probablement la meilleure de la SailGP.

Il ne reste plus que quatre épreuves avant la grande finale de la saison 4 à San Francisco les 13 et 14 juillet – où 2 millions de dollars sont en jeu – et seulement sept points séparent les troisième et septième positions.

KPMG AUSTRALIA SAIL GRAND PRIX I SYDNEY STANDINGS //
1 // Australia 10 points
2 // ROCKWOOL Denmark 9 points
3 // New Zealand 8 points
4 // France 7 points
5 // Spain 6 points
6 // Germany 5 points
7 // Emirates Great Britain 4 points
8 // Switzerland 3 points
9 // USA 2 points
10 // Canada 1 point

OVERALL SAILGP SEASON 4 STANDINGS (after eight events) //
1 // Australia 66 points
2 // New Zealand 58 points**
3 // ROCKWOOL Denmark 52 points
4 // Spain 48 points*
5 // France 45 points
6 // Emirates GBR 45 points
7 // USA 45 points
8 // Canada 38 points***
9 // Germany 21 points****
10 // Switzerland 17 points*****

*L’équipe Spain SailGP Team se voit retirer deux points dans le championnat de la saison pour une pénalité de quatre points lors du Spain Sail Grand Prix Andalucía-Cádiz.

**L’équipe néo-zélandaise de SailGP n’a pas pu participer à l’épreuve de Taranto en raison d’une défaillance structurelle de la voile d’aile de l’équipe lors du Grand Prix de France de Voile à Saint-Tropez.

***L’équipe canadienne de SailGP s’est vu retirer quatre points dans le championnat de la saison pour une pénalité de huit points au Grand Prix de France de voile à Saint-Tropez.

****L’équipe allemande SailGP se voit retirer deux points dans le championnat de la saison pour une pénalité de quatre points lors du Grand Prix de voile Oracle Los Angeles.

*****L’équipe suisse SailGP se voit retirer quatre points au championnat de la saison pour une pénalité de huit points au Mubadala Abu Dhabi Sail Grand Prix présenté par le Conseil des sports d’Abu Dhabi.

Source

SailGP

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 février 2024

Matossé sous: Match Racing, SailGP

Vues: 644

Tags: , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent