Dubaï, pour le sport et la planète

© Joe Toth for SailGP

Les 9 et 10 décembre prochains, les 10 équipes de SailGP reviennent aux affaires à Dubaï, où se tient en même temps la COP 28. Cette concomitance fait sens pour la League des catamarans volants les plus rapides du monde. Car depuis sa création, sous la bannière Race For The Future, SailGP a souhaité faire du sport un levier privilégié pour inspirer les consciences et motiver les actions en faveur de la défense de la planète. A Dubaï, ce 6e Sail Grand Prix de la Saison 4 mettra en exergue plusieurs mesures fortes dans ce domaine. Et côté sport, il y a aura du nouveau !

Avec l’Impact League, SailGP est le seul championnat à proposer, en plus du classement sportif, un classement qui récompense les équipes pour leurs actions environnementales et sociales. Cette initiative originale a déjà permis de faire évoluer les mentalités et les comportements au sein des teams qui ont, entre autres, réduit de 50% leur consommation d’énergie depuis la saison dernière. A Dubaï, une nouvelle étape sera franchie avec la mise en place d’actions importantes :

  •  En collaboration avec Aggreko, le premier fournisseur mondial d’énergie modulaire mobile, SailGP disposera du plus grand panneau solaire temporaire jamais installé lors d’un événement
  • 100% des activités terrestres seront alimentées par de l’énergie propre, soit une économie de 64 tonnes de CO2
  • Sur l’eau, la flotte sera réduite de 36% : arbitres, coaches et une partie des officiels de la course opéreront depuis la terre
  •  Des bouées électriques autonomes pilotées à distance via un GPS seront déployées

L’objectif de SailGP est également de porter la voix du sport de haut niveau à la COP 28, devant le concert des nations réuni à Dubaï. Les athlètes Hannah Mills (GBR), Anne-Marie Rindom (DEN) et Jo Aleh (NZL) prendront la parole, de même que Tom Verity, responsable de la transition et de l’innovation, qui présentera un discours sur la stratégie de décarbonation de SailGP.

Un équipage 100% féminin et du mouvement côté sport

Côté sport, la première ville des Emirats Arabes Unis offrira son lot de surprises et de nouveautés, dont un équipage 100% féminin qui naviguera en F50 à l’entraînement jeudi.

A bord des catamarans volants, il y a aussi un peu de remue-ménage !

Jimmy Spithill – ex pilote du team américain qui a annoncé la constitution d’une équipe italienne pour la Saison 5 – prendra provisoirement les manettes du bateau australien leader du championnat, en remplacement de Tom Slingsby, retenu chez lui pour un heureux événement.

Quant au U.S. SailGP Team, il a changé de propriétaire, suite à une acquisition d’un genre totalement innovant : l’équipe a en effet été rachetée par un groupe d’investisseurs privés issus, entre autres, du monde du sport, de la technologie et du divertissement. Le multiple champion du monde Taylor Canfield sera aux commandes du F50 à la bannière étoilée, à la tête d’un équipage qui sera dévoilé avant l’épreuve.

Côté Canadien, enfin, le régleur d’aile Chris Draper cède sa place à Paul Campbell James.

Le retour des Frenchies… et de Manon Audinet

En mal de performance depuis quelques Sail Grand Prix, les Bleus veulent réussir leur virage vers la mi-saison. L’équipe a pris quelques résolutions, comme l’explique le pilote Quentin Delapierre. « On a les crocs ! Et il est temps de changer de dynamique. Toute l’équipe a envie de retrouver de bonnes sensations, ses repères, et de briller à nouveau en finale. Nous ne sommes pas dans une période de grande facilité, alors il faut renouer avec des choses simples, être plus posé, plus patient, plutôt que de chercher à tout prix les coups gagnants sur le plan d’eau. Nous avons aussi pas mal travaillé nos départs dans le vent léger, qui était notre point faible ». Le F50 tricolore va aussi connaître le retour de Manon Audinet, jusque-là en congé maternité. « Je suis super content de la retrouver, poursuit Quentin. Elle va amener de la fraîcheur, et aussi son précieux regard extérieur. C’est vraiment bien de l’avoir à nouveau parmi nous ! »

Les régates se disputeront en eau plate, sur un plan d’eau fermé, dans la marina de Mina Rashid.

Coup d’envoi samedi 9 décembre à 11h (14h heure locale à Dubaï).

Source

SailGP

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 6 décembre 2023

Matossé sous: Match Racing, SailGP

Vues: 454

Tags: , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent