Skipper MACIF en tête à La Palma

© Alexis Courcoux

Après tout pile une semaine de mer, la majeure partie des onze duos en lice sur la 16e édition de la Transat Paprec a passé en début d’après-midi le waypoint de La Palma (Canaries, Espagne), unique marque de parcours de la Transat Paprec. Un ‘waypoint’ que Skipper MACIF (Loïs Berrehar/Charlotte Yven) a passé le premier à 14h05 dans un vent de 18-20 nœuds de vent d’est nord-est, 8 minutes avant Mutuelle Bleue (Corentin Horeau/Pauline Courtois), et 10 avant Région Normandie (Guillaume Pirouelle/Sophie Faguet). En tête de course, les écarts sont toujours très réduits entre les sept premiers bateaux qui se tenaient en moins de 17 milles au classement de 16h00. En queue de flotte, Race for Science – Verder (Alicia de Pffyfer/Édouard Golbery), qui devrait arriver à La Palma aux alentours de 23h00 ce soir, accusait 89,5 milles de retard sur le leader

La nuit n’a pas été de tout repos pour les concurrents, qui ont commencé à préparer l’arrivée vers le waypoint de La Palma dès vendredi soir. Un exercice propice aux jeux des chaises musicales en tête de course, qui a nécessité de nombreuses manœuvres et recalages pour ne pas se laisser distancer par le reste de la flotte.
« La nuit a été compliquée. Les fichiers disaient d’aller à droite mais il y avait moins de pression qu’à gauche. A chaque fois que l’on a remis des couches à gauche, c’était plutôt pas mal. Mais c’était éprouvant. On voulait se reposer pour être frais pour les Canaries mais il fallait qu’il y en ait un qui regarde la nav’ et que l’autre soit à la barre. On a essayé de dormir par petits bouts », déclarait Corentin Horeau à la vacation de 10h00 ce matin alors qu’il occupait la 2e place du classement avec Pauline Courtois, derrière Région Normandie. Avant d’ajouter : « Hier, on a tenté de faire un petit décalage et on s’est pris 1 mille dans les dents donc pour l’instant, il vaut mieux passer les Canaries dans le bus avec tout le monde, avec un bateau et des marins en bonne santé et puis on verra les attaques ensuite. L’enjeu d’aujourd’hui, c’est surtout de ne rien casser ».

Une flotte groupée à La Palma

C’est donc une flotte assez compacte qui s’est présentée ce dimanche en début d’après-midi au Nord de l’île de La Palma. « Tous ont cherché la layline du waypoint de La Palma. On les a vu empanner jusqu’à ce qu’ils se retrouvent sur un seul bord bâbord pour y arriver. Les premiers sont très groupés. Il n’y avait que 600 mètres d’écart entre Mutuelle Bleue et Région Normandie avant 14h00 », commente Yann Chateau, Directeur de Course adjoint de la Transat Paprec. « Il va y avoir un beau match à suivre. Ils sont à vue, c’est sympa. Le paquet de tête doit bien s’amuser car ils sont au contact et il y a de l’air. Il y a aussi de la mer. Les empannages pour passer le waypoint doivent être assez sportifs. L’approche des îles est toujours un peu plus musclée, ça pimente un peu les choses. Il ne devrait pas y avoir trop de manœuvres à faire dans du vent fort », observe Gildas Morvan, vainqueur de la transatlantique en double entre Concarneau et Saint-Barthélemy en 2012 avec Charlie Dalin.

La fin d’après-midi et la soirée ne vont donc pas être simples à négocier pour la flotte. Les concurrents vont en effet devoir composer avec du vent de 35 nœuds, et des rafales à 40 nœuds. « Le vent se renforce au contact des îles. La flotte ne devra pas être trop gourmande et va devoir bien anticiper la zone de vent fort vers laquelle elle se dirige. On va peut-être voir fleurir des petits spis. C’est un passage stratégique car il faudra éviter la casse, surtout quand on voit la densité de la flotte et le peu d’écarts de vitesse », indiquait à la mi-journée Francis Le Goff, le directeur de course. « Il va falloir bien gérer la suite et calmer un peu le jeu quand ça va devenir fort avant de partir assez vite pour un long bord de tribord. Après il peut y avoir deux options : soit glisser un peu sous la route pour faire un peu de sud après La Palma soit lofer un peu et accélérer. Il peut y avoir un peu de décalage entre et une route un peu sud ou plus directe. On verra ça ce soir dans la soirée », abonde Gildas Morvan, dont le fils Gaston participe à la course avec Anne-Claire Le Berre à bord de Région Bretagne – CMB Performance. A suivre !

Ordre de passage au ‘waypoint’ de La Palma (heure française)

  1. Skipper MACIF (Loïs Berrehar / Charlotte Yven) : 14h05
  2. Mutuelle Bleue (Corentin Horeau /Pauline Courtois) : 14h13
  3. Région Normandie (Guillaume Pirouelle / Sophie Faguet) : 14h15
  4. Région Bretagne – CMB Performance (Gaston Morvan / Anne-Claire Le Berre) : 14h17
  5. Cap Ingélec (Camille Bertel / Pierre Leboucher) : 14h33

Source

Agence Com’Over

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 7 mai 2023

Matossé sous: Figaro 3, Monotypie, Transat Paprec

Vues: 720

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent