Début de stand-by pour Tom Dolan

© DR

Alors que son bateau est à poste à Greystones, au sud de Dublin, depuis mercredi, et qu’il a lui-même rejoint l’Irlande ce week-end, Tom Dolan débute officiellement sa période de stand-by pour le record du tour de l’Irlande, ce lundi 24 avril. Durant les cinq prochaines semaines, le skipper de Smurfit Kappa – Kingspan va ainsi scruter avec attention la fenêtre météo qui pourrait lui permettre de faire tomber le temps de référence établit en 2005 par le Belge Michel Kleinjans à bord d’un Class40 : 4 jours, 1 heure et 53 minutes et 29 secondes.

Les choses se précisent pour Tom Dolan. Le navigateur irlandais est en effet désormais en Irlande, tout comme son Figaro Bénéteau 3 aux couleurs de Smurfit Kappa et Kingspan convoyé en début de semaine dernière par deux de ses amis. « Ils ont mis un temps canon pour rallier La Trinité-sur-Mer et Greystones. J’espère réussir à bénéficier d’une fenêtre météo aussi parfaite lors des cinq prochaines semaines pour le record. Les conditions idéales ? Un anticyclone bien posé sur la Scandinavie qui générerait alors un flux d’Est avec des oscillations entre le Sud-Est, l’Est et le Sud-Est, ce qui me permettrait de faire le tour de l’Irlande uniquement sur des bords directs en profitant, en prime d’une mer plus favorable sur le côté ouest de l’île généralement très explosé », commente Tom Dolan, rappelant que les vents dominants, en Irlande, sont de secteur ouest sud-ouest, mais également que le tracé du record peut s’effectuer, au choix, dans le sens horaire ou anti-horaire. « Le tour de l’Irlande est un parcours assez complexe, avec d’importants courants et de nombreuses zones de dévents », rappelle le skipper qui décortique chaque nouveau fichier météo avec attention, épaulé par Tanguy Leglantin, son entraîneur au Pôle de Lorient Grande Large. « Si la fenêtre est bonne, nous estimons qu’il est possible de faire boucler la boucle de trois jours et demi ».

Une tentative en « faux-solo »

Quid du protocole de stand-by ? Rien de plus simple. Noir, cela signifie qu’aucun départ n’est possible avant 96 heures. Rouge que l’observation d’un départ est possible entre 72 et 96 heures. Orange entre 47 et 72 heures. Jaune, entre 24 et 48 heures. Le passage au Vert implique, lui, un départ dans les 24 heures. « Le bateau est à moins de sept milles de la ligne de départ du record qui se situe entre Dun Laoghaire et le phare de Kish Bank, et tout est déjà prêt pour partir », annonce le marin pour qui les 698 milles du parcours s’apparentent à une étape de Solitaire du Figaro, un exercice auquel il est aujourd’hui pleinement rompu. « Pour ce défi, j’ai choisi d’embarquer deux gennakers. Sur le circuit des Figaro Bénéteau, la jauge nous impose une limite en termes de nombre de voiles ce qui n’est pas le cas ici », détaille Tom qui a dû, par ailleurs, doubler les rations alimentaires du bord. La cause : la présence à ses côtés, lors de cette tentative de record, d’un reporter embarqué. Ce mediaman, nommé Romain Marie, n’agira en en aucun cas sur la performance du bateau mais sera présent pour produire des contenus photos et vidéos et aussi permettre à Tom de se conformer aux réglementations des affaires maritimes locales interdisant la navigation en solitaire autour de l’île Verte depuis le dernier record. « J’ai hâte et j’ai vraiment à cœur de partager cette épopée avec le peuple irlandais », termine Tom Dolan dont la période de stand-by s’achèvera, quoi qu’il arrive, fin mai avant la reprise des courses figurant à son calendrier sportif sur le circuit Figaro.

Source

Eloïse Bramoullé

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 avril 2023

Matossé sous: Figaro 3, Monotypie, Records

Vues: 608

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records