La belle rentrée des Bleus avec 4 médailles

Sur le plan d’eau espagnol (Majorque) l’équipe de France a participé cette semaine à la première régate mondiale de la saison : le trofeo Princess Sofia (1ère étape de la coupe du monde). 2e au classement des médailles, derrière les Anglais, la France confirme ici encore son statut de grande nation de la voile olympique. Après une semaine intense et quelques belles surprises, les Bleus repartent avec 4 médailles, dont l’or pour Lauriane Nolot (Kitefoil), l’argent pour Lucie Belbeoch (iQFOiL), et le bronze pour Axel Mazella et Poema Newland (Kitefoil).

Chaque année, le Troféo Princess Sofia voit se confronter l’élite de la voile olympique sur les eaux cristallines des Baléares. Habitués à ces régates au contact, les Bleus signent une semaine exceptionnelle. Ce samedi, ce ne sont pas moins de 20 équipages tricolores qui se sont alignés sur les grandes finales dans des conditions de vent médium oscillant entre 8 et 12 nœuds. Sur les 10 séries olympiques, 7 sont dans le top 5, et 9 dans le top 10. Des chiffres qui en disent long sur le niveau des Français.

Philippe Mourniac, directeur de l’équipe de France : « Nous venons de vivre une très belle semaine, avec des conditions de vent idéales ! Tout le monde était vraiment bien présent et prêt à en découdre. Il y a eu du jeu dans toutes les séries. Personne n’est là pour rigoler, on sent qu’il y a vraiment des enjeux forts pour toutes les nations. Du côté des Français, je suis vraiment très satisfait, on voit qu’il y a un potentiel de feu dans toutes les séries… Bien sûr on constate un très haut niveau en Kitefoil, c’est super ! Ce que je retiens avant tout c’est le potentiel dans chacune des 10 disciplines olympiques. Au vu de la densité mondiale, être présents dans les finales est déjà signe d’un très haut niveau sportif. Ensuite à ce stade, cela ne se joue à pas grand-chose. Reste à concrétiser les choses lors des prochains événements internationaux, notamment lors de la Semaine Olympique de Hyères dans 15 jours, ou lors de leurs championnats d’Europe respectifs. »

Particulièrement attendue, l’équipe de France de Kitefoil n’a pas déçu… et rafle 3 médailles. Sans surprise la championne Lauriane Nolot décroche l’Or devant l’anglaise Ellie Aldridge, Poema Newland s’empare quant à elle du Bronze. Chez les hommes, la victoire revient au Singapourien Maximilian Maeder alors qu’Axel Mazella empoche lui aussi le bronze. L’athlète de l’Armée des champions a joué toute la semaine au coude à coude avec son acolyte Maxime Nocher (4e). Si ces 3 athlètes n’ont rien lâché de la semaine, ils ont joué au coude à coude avec leurs compatriotes Jessie Kapman, Benoit Gomez et Théo de Ramecourt qui entrent eux aussi dans le Top 10.

Lauriane Nolot, 1ère en Kitefoil :

« Ce n’était pas gagné… j’ai mal commencé la semaine en 8e position dès le premier jour dans des conditions difficiles. Comme à mon habitude je me suis ensuite mis la pression pour ne plus faire d’erreurs. Globalement on a ridé dans un petit temps toute la semaine, ce qui normalement n’est pas mon point fort, mais j’avais bien travaillé dessus cet hiver. Aujourd’hui je peux dire que je suis confiante dans toutes les conditions, c’est vraiment très confortable ! Ce matin j’étais encore bien stressée… on a passé beaucoup de temps sur l’eau avant le coup d’envoi. J’ai fait mes petits plans dans ma tête, et quand c’est parti, il n’y avait plus de place pour l’imprévu ! Tout s’est ensuite parfaitement enchainé. Finalement je termine en remportant la finale, je suis trop contente ! »

Poema Newland, 3e en Kitefoil :

« Quel ascenseur émotionnel ! J’ai fait quelques belles erreurs en début de semaine qui m’ont couté de précieuses places… mais je me suis accrochée et je suis remontée comme j’ai pu. Finalement ces 2 derniers jours se sont déroulés sans embuches et avec de belles régates. J’ai tout donné et suis finalement ravie du résultat… et je sais aussi que je peux encore mieux faire ! »

Axel Mazella, 3e en Kitefoil :

« Mon cœur a subi tellement d’émotions ces derniers jours ! Hier j’étais encore au fond du trou… j’ai réussi à me dire que ce n’était pas la fin du monde. Ce matin je suis parti avec plus de légèreté. J’ai disputé la ½ finale contre Axel et Théo. Puis la finale contre Maxime… Le niveau entre nous est vraiment dense. Le chemin est encore long avec toujours beaucoup de travail, mais je suis satisfait du résultat et encore plus de la manière dont j’ai su rebondir. Il a fallu que j’aille vraiment chercher loin et y croire jusqu’au bout. »

L’autre série phare tricolore l’iQFOiL (nouvelle planche à voile olympique) a encore une fois sourit aux tricolores. 6 Français sont entrés dans le Top 10, dans une discipline où il faut être solide physiquement comme moralement. Chez les hommes, Nicolas Goyard a encore marqué les esprits, et s’il s’inscrit finalement 5e au classement général, il s’offre pas moins de 6 victoires de courses et passe pas loin du podium ! Le champion s’est fait challenger toute la semaine par les redoutables Clément Bourgeois (8e) et Louis Pignolet (10e). Chez les filles, Lucie Belbeoch s’empare de l’argent derrière l’intouchable Britannique Emma WILSON. La jeune Lola Sorin (9e) concrétise ici son très haut potentiel, devant la championne Sablaise Hélène Noesmoen (10e).

Lucie Belbeoch, 2e en iQFOiL :

« C’était une longue semaine, je suis contente du finish ! Je ne pensais pas en arrivant décrocher l’argent, mais j’ai bien travaillé cet hiver, j’ai su rester très calme sur des phases très stressantes… et cela a payé ! Cette régate s’est vraiment jouée au mental avec pas mal de changements de formats de courses, ce qui est fatigant pour nous. Il faut rester concentrée et calme jusqu’au bout, la finale se joue sur une course de 6 minutes. Depuis quelque temps il y a eu des hauts et des bas dans ma préparation olympique, je suis vraiment heureuse d’en être là aujourd’hui. Lola et Hélène ont aussi fait une très belle semaine, on était bien aux avant-postes toutes les trois et cela fait du bien de voir le drapeau tricolore en haut du tableau. Dans 10 jours on sera déjà en Grèce pour notre championnat d’Europe. Je vais rester encore bien concentrée afin de valider l’essai ! »

En 49er le duo composé d’Erwan Fischer et Youenn Bertin (remplaçant de Clément Pequin, blessé) rentre lui aussi dans le Top 10, un seul petit point devant le duo composé de Lucas Rual et Emile Amoros (11e). Les féminines de 49er FX Lara Granier et Amelie Riou manquent elles aussi de peu la grande finale et terminent à la 11e place alors que le duo très observé Sarah Steyaert et Charline Picon s’inscrit 36e. Les championnes sont inévitablement déçues du résultat malgré leur très grand potentiel.

Jolie rentrée des classes également pour les duos, désormais mixte, de 470. Longtemps aux avant-postes, le nouvel équipage composé de la jeune maman Camille Lecointre et de Jeremie ont montré leur excellent niveau avec 2 victoires de courses, mais passent finalement à côté de leur finale, les inscrivants à la 5e place du classement général. De son côté le duo Aloïse Retornaz et Hippolithe Machetti termine à la 9e place.

Déception en revanche en ILCA 7 (nouveau nom du Laser). Le champion du monde Jean-Baptiste Bernaz conclue à la 8e place. On imagine de la déception pour le Varois qui construit néanmoins son programme dans la durée avec comme objectif ultime une médaille olympique.

Chez les féminines, en ILCA 6, il faut souligner les très belles performances des Françaises. Peu habituées de s’inscrire dans les Tops 10, la Canoise Louise Cervera termine 5e, 10 points devant la Rochelaise Pernelle Michon (8e). Des noms qu’il va falloir retenir !

En Nacra 17, après une belle régate, seul le duo composé de Tim Mourniac et Lou Berthomieu a participé à la course finale et termine 5e. Billy Besson et Noa Ancian sont 16e.

L’ensemble de l’équipe de France rentre dès ce soir en métropole pour quelques jours de repos avant de regagner les eaux méditerranéennes Française et participer à l’incontournable Semaine Olympique de Hyères, 2e étape de ce début de saison, qui débutera le 22 avril.

Résultats des principaux français lors du Trofeo Princess Sofia :

Windfoil féminin (iQFOiL)

Lucie BELOBEOCH (Stade Français) : 2
Lola SORIN (CNBPP) : 9
Hélène NOESMOEN (SN Sablais / Armée de Champions) : 10

Windfoil masculin (iQFOiL)

Nicolas GOYARD (ACPV Noumea / Armée de Champions) : 5
Clément BOURGEOIS (Club voile Mayenne) : 8
Louis PIGNOLET (SNO) : 10
Pierre LE COQ (CMV ST Brieuc/ Armée de Champions) : 13
Thomas GOYARD (ACPV Noumea / Armée de Champions) : 129 – abandon (malade)

Dériveur double mixte (470)

Camille LECOINTRE (SR Le Havre / Équipe de France douane) et Jérémie MION (SR Le Havre / Armée de Champions) : 5
Hippolyte MACHETTI (YC Cannes) et Aloïse RETORNAZ (SN Sablais) : 9

Dériveur double masculin (49er)

Erwan FISCHER (CNBPP) et Youenn BERTIN (SNO NANTES) : 10

Dériveur double féminin (49er FX)

Lara GRANIER (Société des Régates d’Antibes) et Amélie RIOU (Société des Régates d’Antibes) : 11
Sarah STEYAERT (La Rochelle Nautique) et Charline PICON (La Rochelle Nautique / Armée de Champions) : 36

Dériveur solitaire masculin (ILCA 7– anciennement Laser)

Jean-Baptiste BERNAZ (CN Sainte-Maxime / Armée de Champions) : 8

Dériveur solitaire féminin (ILCA 6 – anciennement Laser Radial)

Louise CERVERA (CN Mandelieu) : 5
Pernelle MICHON (SNO) : 8

Catamaran double mixte (Nacra 17)

Tim MOURNIAC (AS Quiberon) et Lou BERTHOMIEU (AS Quiberon) : 5
Billy BESSON (YC La Grande Motte) et Noa ANCIAN (Catamaran C Noumea) : 16

Kitefoil féminin (Formula Kite)

Lauriane NOLOT (HKA) : 1
Poema NEWLAND (KSL) : 3
Jessie KAPMAN (Société des Régates d’Antibes) : 6

Kitefoil masculin (Formula Kite)

Axel MAZELLA (HKA / Armée de Champions) : 3
Maxime NOCHER (Société des Régates d’Antibes) : 4
Théo DE RAMECOURT (CHES Cayteux / Équipe de France douane) : 6
Benoit GOMEZ (Cercle de la Voile d’Arcachon / APC Kite) : 9

Source

FFVoile

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent