Premier grand rendez-vous de l’année pour les ILCA

© Pedro Martinez

Du 12 au 17 mars, les 300 meilleurs laséristes (ILCA) internationaux se retrouvent à Andora en Italie pour disputer le premier championnat d’Europe de l’année. Le français Jean-Baptiste Bernaz, champion du monde 2022, élu marin de l’année, y est très attendu.

L’équipe de France de voile compte de grands champions capables de décrocher une médaille olympique l’an prochain à Marseille. Devenu l’an dernier le premier français champion du monde de dériveur solitaire ILCA 7, Jean-Baptiste Bernaz s’impose désormais comme l’un des grands favoris de sa discipline et marque fermement les esprits pour sa 5e olympiade avec désormais pour principal objectif de décrocher une médaille olympique. Pour cela le chemin à parcourir est encore long avec une série de compétitions extrêmement exigeantes qui le mèneront vers la sélection olympique. Ce championnat d’Europe open (ouvert à toutes les nations) est le premier grand rendez-vous d’une saison 2023 intense, avec dans le viseur le Test Event à Marseille en juillet puis le championnat du monde aux Pays-Bas en août.

Jean-Baptiste Bernaz sera challengé par son partenaire tricolore Alexandre Boite. Du côté des féminines, trois françaises se distinguent et ouvrent le champ des possibles : Pernelle Michon, Marie Barrue et Louise Cervera.

Jean-Baptiste Bernaz, champion du monde de dériveur solitaire ILCA 7 (armée de Champions) : «

L’objectif de ce championnat est clairement de faire un podium, je n’ai jamais été champion d’Europe, c’est sûr que j’aimerai bien cocher cette case. Mais le niveau du Laser est tellement dense que rien n’est joué d’avance. Il faut imaginer que sur les 10 meilleurs mondiaux, nous avons tous le même niveau, tout se joue donc sur l’état de forme du moment et le mental. Moi je pars sur ce championnat avec un léger handicap, car je me suis blessé à la main dernièrement. Une coupure qui m’a contraint à quelques points de suture… rien de grave, mais je ne me suis pas entrainé comme je l’aurai voulu dans la dernière ligne droite. Le Mondial l’an dernier m’a donné confiance, je sais que c’est possible de gagner et que je suis dans le coup. On a tout mis en place cet hiver pour continuer à être au top. Nous nous sommes très bien entrainés en Espagne avec mes concurrents allemands, norvégiens et finlandais. Maintenant j’ai les crocs… les meilleurs mondiaux seront là, c’est l’heure des retrouvailles. Ils savent que je peux être dangereux et le plan d’eau dans le Golfe de Gênes peut être compliqué. À moi de jouer ! »

Principaux français présents à Andora (Italie)

Dériveur solitaire masculin ILCA 7 (nouveau nom du Laser masculin) :

  • Jean-Baptiste BERNAZ (CN Sainte-Maxime / Armée de Champions)
    Entraineur national : Nicolas Le Berre

Dériveur solitaire féminon ILCA 6 (nouveau nom du Laser radial) :

  • Marie BARRUE (C O Y C Hyerois)
  • Louise CERVERA (CN Mandelieu)
  • Pernelle MICHON (S N O Nantes)
    Entraineur national : Pascal Rambeau

Source

FFVoile

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 9 mars 2023

Matossé sous: Laser, Séries Olympiques, Voile Légère

Vues: 593

Tags: , , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Laser