Colombe Julia, nouvelle skipper du Projet Espoir Mer Entreprendre

© Stéphane Maillard

Depuis 2014, le projet Espoir Mer Entreprendre imaginé par Servane Escoffier et Louis Burton a permis à de nombreux jeunes talents de s’exprimer au large. Parmi eux : Jules Bonnier, Clément Commagnac, Tom Laperche, Baptiste Hulin ou encore Arthur Hubert. Pour la première fois cette année le dispositif a choisi de donner sa chance à une femme d’atteindre ses rêves de large et c’est ainsi Colombe Julia qui représentera le réseau Mer Entreprendre en 2023. La jeune femme de 25 ans, issue de la filière olympique, participera notamment à la Transat Paprec en double mixte au côté d’Arthur Hubert, le skipper du Figaro Bénéteau 3 MonAtoutEnergie.fr, ainsi qu’à différentes épreuves en équipage inscrites au programme des multiples projets de l’écurie BE Racing.

« Donner sa chance à une femme d’atteindre ses rêves de large est un projet qui me tenait particulièrement à cœur », indique Servane Escoffier, la co-fondatrice du réseau Mer Entreprendre et directrice générale de l’écurie BE Racing qui se réjouit donc d’accueillir aujourd’hui, et pour la première fois, la première skipper Espoir Entreprendre et de l’accompagner durant cette saison 2023. Une skipper sélectionnée parmi 18 prétendantes à l’issue de divers entretiens, ainsi que l’explique Baptiste Hulin, le dernier vainqueur de la sélection, 18e de la 12e édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe : « Le projet Mer Entreprendre est un formidable tremplin pour une carrière dans le domaine de la course au large. Colombe a séduit par sa détermination et sa volonté de mener à bien son projet au large, mais aussi par sa rigueur et sa motivation à passer du temps sur l’eau, des qualités qu’elle a notamment acquises lors de ses nombreuses années de voile olympique ».

La transmission, le cœur du projet

La jeune femme diplômée de ENSTA en Bretagne, spécialisée en architecture navale et offshore, a, en effet, d’ores et déjà affirmé son talent sur le circuit des 470. Au côté de Charlotte Yven, d’abord, en terminant notamment troisième du Championnat d’Europe junior féminin en 2019, puis en double mixte avec Hugo Le Clech ensuite, signant, entre autres, un Top 10 au Championnat du Monde sénior en 2021, puis une belle 8e place au Championnat d’Europe la même année. « Je suis super heureuse d’avoir été sélectionnée et ainsi d’avoir la chance de faire la Transat Paprec (du 22 avril au 21 mai, ndlr) en double mixte avec Arthur Hubert. Je me réjouis de bénéficier d’un super accompagnement pour rentrer dans le monde de la course au large. C’est vraiment top ! », assure la régatière qui rêve de large depuis plusieurs années, après avoir déjà cumulé différentes expériences en IRC, en Figaro Bénéteau 3 ou en Class40 lors de convoyages ou d’épreuves en équipage telles que la Fastnet Rolex Race ou la Drheam Cup. « Je vais profiter de l’expérience d’Arthur mais aussi de celles de Servane Escoffier, de Louis Burton et de l’ensemble des membres de l’écurie BE Racing, tous très attachés aux notions de transmission et de transfert de compétences. Cela va me permettre d’apprendre rapidement et d’être à l’aise très vite. Cette année 2023 promet d’être très riche pour moi. Je suis prête à 100% à relever le challenge et à vivre l’aventure ! », assure Colombe Julia, désormais installée à Saint-Malo et dont les premiers entraînements sur l’eau en double avec son co-skipper sont prévus de débuter début février.

Source

BE Racing

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 19 janvier 2023

Matossé sous: Figaro 3, Transat Paprec

Vues: 140

Tags: , , ,

Au vent