Une fin de course éprouvante…

© Alexis Courcoux

Un peu plus de 4h après l’arrivée du victorieux Yoann Richomme (Paprec Arkéa) en Class40, l’Italien Ambrogio Beccaria (Allagrande-Pirelli) est arrivé hier soir (21h38 heure métropole) en deuxième position après une chevauchée au triple galop. Corentin Douguet (Queguiner-Innovéo) complète le podium, forcément déçu de sa course empoisonnée par des problèmes techniques. Si l’on connaît désormais le podium Class40, celui des catégories Rhum Multi a été chamboulé hier soir avant même l’arrivée, par le chavirage de Gilles Buekenhout (Jess) attendu victorieux en Guadeloupe. Gilles a été récupéré par un cargo et devrait être accueilli à Pointe-à-Pitre dans la soirée. Il reste, ce jeudi 24 novembre, 62 bateaux encore en course : 30 Class40, 7 IMOCA, 24 Rhum Multi/Mono et 1 Ultim 32/23.

A retenir :

Ce jeudi midi, la Direction de course de la 12e Route du Rhum – Destination Guadeloupe a annoncé la date du 7 décembre à 17h UTC pour la fermeture de la ligne d’arrivée, au lieu de celle du 4 décembre (16h UTC) initialement prévue, suite au report de 3 jours du départ de Saint-Malo. Un suivi sécurité sera assuré pour les bateaux arrivant après le temps limite.
Le skipper de Jess, Gilles Buekenhout, suite à son chavirage hier, mercredi 23 novembre à 20h20 (heure métropole), à 225 milles de la Tête à l’Anglais, a été récupéré par le cargo Chem Patriot quelques heures après. Le skipper devrait mettre pied à terre en Guadeloupe ce soir.
Prochaines ETA (Estimated Time Arrivals) :

  • Jeudi 24 novembre en heure métropole :
    IMOCA : Louis Duc (Fives-Lantana Environnement) à 17h
    Class40 : Alberto Bona (IBSA) à 19h
  • Vendredi 25 novembre en heure métropole :
    Ultim 32/23 : Romain Pillard (Use It Again! by Extia) à 10h
    IMOCA : Samantha Davies à 19h, Xu Jingkun à 23h, Manuel Cousin à minuit
    Class40 : 7 arrivées, 30 marins dans les alizés

Le podium de la 12e Route du Rhum – Destination Guadeloupe en Class40 arrivé hier entre 17 et 23h démontre le talent et le fort potentiel des trois premiers skippers et de leur bateau. Yoann Richomme, Ambrogio Beccaria et Corentin Douguet ont largement dominé les débats au regard de l’écart conséquent avec leurs poursuivants. Plus de 9h les séparent du quatrième, Simon Koster (Banque du Léman) arrivé ce matin. Ce jeudi 24 novembre seuls 7 Class40 sont amarrés à Pointe-à-Pitre, Alberto Bona sur IBSA étant en passe de couper la ligne, tandis que le 9e (Martin Le Pape – Fondation Stargardt) est attendu demain vendredi à 17h ! En mer, les conditions restent toniques rythmées par de violents grains et les manœuvres d’empannages doivent encore s’enchaîner pour rejoindre la Tête à l’Anglais, point de passage obligatoire et début d’un long contournement de l’île Papillon, piégeux et harassant.

IMOCA : La longue route pour les 7 derniers concurrents

Tandis que Louis Duc (Fives-Lantana Environnement) est en passe, ce jeudi 24 novembre, de poser pied à terre en Guadeloupe (aux environs de 17h, heure métropole), 7 derniers concurrents (Samantha Davies / Initiatives-Cœur, Xu Jingkun / China Dream – Haikou, Manuel Cousin / Groupe Sétin, François Guiffant / Kattan, Rodolphe Sepho / Rêve de large – Région Guadeloupe, Nicolas Rouger / Demain c’est loin et Oliver Heer / Oliver Heer Ocean Racing) poursuivent leur chevauchée vers l’île Papillon dans des conditions exigeantes et pour certains, des avaries à gérer au quotidien. Notamment Samanatha Davies attendue demain soir en prise depuis plusieurs jours avec des problèmes de quille sur son tout nouvel IMOCA : « Le bateau est en sécurité mais, malheureusement, je n’ai pas les moyens de réparer en mer, donc je dois finir la course comme ça ». Sur la dernière ligne droite, les derniers IMOCA doivent parer les grains et les variations brusques du vent. « On est dessus, on ne lâche rien, mais on sera content d’arriver » confiait ce matin le skipper de Groupe Sétin !

Rhum Multi/Mono : Retournements…

Tous vous le diront : en matière de course au large, tout peut arriver tant que la ligne n’est pas franchie. La catégorie Rhum vient d’en faire la grande démonstration avec deux retournements de situation. Le premier aux dépens de Gilles Buekenhout (JESS), solide leader des Rhum Multi qui a été victime d’un chavirage hier soir. L’autre au profit de Roland Jourdain (We Explore) qui vient de reprendre la place de leader à Loïc Escoffier (Lodigroup) pour deux petits plombs moteur qui ont sauté (3h de pénalité). A noter la bonne nouvelle du jour pour la catégorie Rhum : la fermeture de la ligne d’arrivée, initialement prévue le 4 décembre à 16h00 UTC, a été décalée au 7 décembre à 17h00 UTC suite au report du départ de trois jours à Saint-Malo.

Les mots des skippers à leur arrivées

Antoine Cornic (HUMAN Immobilier) :

« Je suis hyper content de ma course, de mes choix, très content du bateau. J’ai appris plein de choses. Je me sens bien à bord, 15 jours c’était presque trop court. Je n’ai rien cassé sur le bateau, pas un bout, pas une poulie, c’est super agréable, mon équipe est formidable, je suis prêt pour de nouvelles aventures ! »

Ambrogio Beccaria (Allagrande-Pirelli), 2e Class40 :

« Le tour de la Guadeloupe, c’est peut-être le moment le plus fort, le plus intense. Quand tu arrives, tu as tout contre toi : la pétole, des nuages partout avec des grains toutes les quinze secondes… Et je ne savais pas que Corentin (Douguet), avait une pénalité (en raison d’un plomb moteur, ndlr). Quand il est revenu à 0,5 mille, je me suis dit, c’est reparti ! Sur cette course, tout se passe dans la tête. »

Luke Berry (Lamotte-Module Création), 7e Class40 :

« J’ai dû faire quelques bricoles mais le bateau arrive en très bon état alors que la course a été difficile et qu’environ 30 % des concurrents ont dû abandonner. Je suis heureux d’être là et d’avoir bien navigué. Plus tu étais devant, plus ça allait vite. Le niveau des premiers est impressionnant, ils poussent très fort. »

Source

OC Sport Pen Duick

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : Route du Rhum