Tom Laperche, vainqueur de la Solo Guy Cotten 2022

© Arnaud Pilpre

Le skipper breton Tom Laperche (Région Bretagne – CMB Performance) s’est imposé ce samedi 6 août 2022 sur la 46e édition de la Solo Guy Cotten devant Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) et Gaston Morvan (Région Bretagne – CMB Espoir). Les conditions météorologiques ventées n’ont laissé que peu de répit aux navigateurs solitaires sur les 395 milles du parcours entre la Bretagne et la Vendée. Cette 46e édition fut un nouveau succès sportif à quelques semaines de l’épreuve majeure du circuit des figaristes : la Solitaire du Figaro.

Ils ont dit à leur arrivée au ponton :

Tom Laperche (Région Bretagne -CMB Performance), 1er de la Solo Guy Cotten 2022 :

« J’ai mené cette Solo Guy Cotten quasi de bout en bout, sauf cette nuit où Erwan Le Draoulec a réussi à me dépasser à un moment. Je suis parti en tête vers les iles des Glénan et j’ai réussi à conserver cette place. Ça se passait bien, j’avais plutôt la vitesse et j’imprimais bien le rythme. Jusqu’à hier après-midi où c’était un peu plus compliqué car le vent revenait par derrière entre Noirmoutier et l’île d’Yeu et il y a eu un regroupement de flotte. Là on allait vraiment vite sous spi, au soleil couchant, c’était bien sympa à barrer ! C’était une navigation assez technique et je suis bien content de gagner une fois encore une course en solitaire cette année sur le circuit Figaro. C’est bien pour partir à Nantes dans 15 jours mais je sais que je ne suis pas le seul à avoir la Solitaire du Figaro comme objectif. »

Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020), 2e la Solo Guy Cotten 2022 :

« Cette deuxième place a été beaucoup de travail. Pour une fois je ne suis pas trop mal parti ! J’avais une super vitesse à toutes les allures donc je me suis vite retrouvé deuxième. Le problème est qu’il y avait un Monsieur Laperche qui n’était pas simple à doubler. Ensuite, j’ai fait une bêtise… j’ai mal rentré la marque de la Jument des Glenan dans mon routage de départ ; je réparais un spi que j’avais déchiré donc je n’étais pas très attentif. Je l’ai raté et ai fait demi-tour. J’ai réussi à récupérer ma 2e place et ai même réussi à prendre la tête cette nuit. Je suis le seul à pouvoir dire que j’ai été premier devant Tom Laperche ! Il faut qu’il se méfie sur la Solitaire. C’est de bon augure et oui ça me donne confiance mais je ne vais jamais dire que j’ai comme objectif de remporter la Solitaire. En revanche, je prends beaucoup de plaisir cette année sur mon bateau et j’ai tout pour aller profiter de ma dernière solitaire avec Macif. »

Gaston Morvan (Région Bretagne -CMB Performance), 3e de la Solo Guy Cotten 2022 :

« Je suis très content car c’est mon premier podium en solitaire. C’était très disputé ! Je suis mal parti mais j’ai réussi à me remobiliser pour revenir devant mais je n’y croyais pas. J’y allais petit à petit, et je me suis dit que je serais content de faire un top10. Ce matin je ne regardais même pas les autres et quand je réalise qu’il n’y a que deux bateaux devant moi, je suis très surpris. Je me suis bien mobilisé, j’ai bien mis le charbon quand il fallait et je suis content que ça paye. C’est bien en vue de la Solitaire car si d’aventure je devais prendre un mauvais départ, j’ai le potentiel pour revenir devant ! Je suis content de ce podium avec Tom et je remercie Guy Cotten. Malgré le mois d’août, on a toujours du vent fort sur la Solo Guy Cotten, qui nous permet de valider toute la panoplie des équipements Guy Cotten que l’on a à bord : de la cagoule au pantalon de ciré, tout est testé et validé ! »

Davy Beaudart (Nautymor), 17e et 1e bizut de la Solo Guy Cotten :

« J’étais étonné d’apprendre cette place de premier bizuth sur la ligne d’arrivée ! Je ne suis pas très content de ma première partie de course car j’ai fait beaucoup d’erreurs et des options trop tranchées qui n’ont pas fonctionnées, notamment dans le Raz de Sein qui était l’option suicide. Je dois passer dans les cinq derniers là-haut. Je suis resté concentré et le bateau marche super bien avec les voiles neuves. Ce sont surtout des conditions que j’aime bien, de vent fort, de bords de sangliers où il ne faut pas lâcher la barre. C’est bien que l’expérience parle un peu de temps en temps ! Ça s’est joué une quinzaine de milles avant la marque de Port Bourgenay. J’ai réussi à conserver mon spi plus longtemps que les autres et ai réussi à dépasser quelques bateaux comme ça. Je suis confiant sur ma vitesse mais il va falloir que je me tempère sur les options. »

Corentin Horeau (Mutuelle Bleue), 5e de la Solo Guy Cotten :

« Le début de la course était sympa à tirer des bords mais j’ai été un peu trop joueur. Un moment, j’ai bien vu que mon option ne passerait pas… Sur le reste de la course je me suis arraché pour revenir. J’ai eu un petit souci en arrivant à l’Ile d’Yeu, ma carte GPS ne fonctionnait plus. Le temps que j’aille la remettre j’ai perdu pas mal de places… Pour la remontée vers Concarneau j’ai tiré la barre en grand et j’ai vu que cela fonctionnait bien, j’ai pu recoller au paquet de tête. Je suis content de cette 5e place quand je vois ou j’étais jeudi soir au Raz de Sein je m’en sors plutôt bien. Cela prouve que je suis capable de revenir ! J’ai encore appris des choses, notamment sur les réglages de foils. Je suis prêt pour la Solitaire du Figaro, il me faut juste une petite semaine de repos avant et c’est parti ! »

Guillaume Pirouelle (Région Normandie), 6e de la Solo Guy Cotten :

« Je retiens d’voir été dans le groupe de tête pendant toute la course. J’ai réussi à avancer vite aux bons moments, et j’ai même failli prendre la première place à un moment, mais Tom est un adversaire très sérieux, il est très constant. C’était une belle opportunité d’essayer mes voiles neuves, j’ai aussi testé le nouveau pilote automatique, mais je n’ai pas beaucoup dormi. Cette course marque la fin du début de saison, je suis très content de la façon dont j’ai navigué. Sur toutes les régates de la saison, je n’ai pas fait beaucoup d’erreurs. »

Classement général avant jury de la Solo Guy Cotten 2022

  1. Tom Laperche (Région Bretagne – CMB Performance) à 12h33’20
  2. Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) à 12h42’50
  3. Gaston Morvan (Région Bretagne – CMB Espoir) à 12h47’57
  4. Guillaume Pirouelle (Région Normandie) à 12h55’36
  5.  Corentin Horeau (Mutuelle Bleue) à 12h59’06
  6. Lois Berrehar (Skipper Macif 2022) à 13h02’40
  7. Fred Duthil (Le Journal des Entreprises) à 13h05’49
  8. Violette Dorange (Devenir) à 13h21’51
  9. Laurent Bourgues (#DevenezPartenaire) à 13h30’20
  10. Alan Roberts (Seacat Services) à 13h30’32

Source

Marie-Astrid Parendeau

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 8 août 2022

Matossé sous: Figaro 3, Monotypie, Solo Concarneau

Vues: 268

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent