Préparation olympique, année 1

© Sailing Energy

Récemment intégrés au sein de l’Équipe de France de Nacra17, Lou Berthomieu et son barreur Tim Mourniac, abordent avec bonheur et sérieux leur préparation olympique pour Paris 2024. Pour le jeune binôme, se sélectionner aux J.O. est plus qu’un rêve, c’est un objectif. Et pour l’atteindre, il faudra faire ses preuves dès cette année, où un gros programme d’entraînement et de compétitions les attend.

Depuis la rentrée, ils naviguent tous les jours ou presque. Il y a trois semaines, laissant derrière eux les frimas de l’hiver hexagonal, Lou Berthomieu (20 ans) et Tim Mourniac (23 ans) ont posé leurs sacs dans le sud du Portugal (Vilamoura) avec l’ensemble du groupe Nacra17, soit 6 équipages (et bientôt 7).

Pour la première fois en Equipe de France

Leur résultat au dernier championnat du monde Nacra17 à Oman en décembre 2021 (4e) leur a octroyé un nouveau statut. Les voici promus membres de l’Equipe de France, une première pour les deux athlètes.
« C’est un tournant qui va nous booster et nous offrir l’avantage d’être mieux accompagnés logistiquement et financièrement par la FFVoile. Cela va nous ouvrir la possibilité de nous entraîner avec les meilleurs » reconnaît Lou. « Au-delà de ça, c’est le statut auquel on rêve quand on commence à faire de l’olympisme, ajoute Tim. C’est une étape importante dans notre parcours sportif. Ça va nous permettre d’attaquer sereinement cette préparation olympique, avec le sourire ».

« S’entourer des bonnes personnes »

Leur association ne date que de quelques semaines, lorsqu’il a fallu constituer un équipage à la dernière minute pour participer aux championnats du monde de Nacra17, alors que l’équipière de Tim était blessée. Auparavant, Lou et Tim se côtoyaient sans vraiment se connaître.
En quelques jours, ils ont dû apprendre à combiner leurs efforts et à rendre leur tandem performant. Objectif atteint, d’où l’envie de poursuivre l’aventure ensemble. « Sur l’eau, ça a tout de suite bien fonctionné, raconte Lou. On a un peu la même manière de naviguer, les mêmes envies, on voit les choses de la même façon ».

« Une préparation olympique est une aventure exigeante qui demande des sacrifices. Trouver une personne avec qui s’entendre en termes de valeurs et sur l’investissement qu’il faut produire pour faire de la perf, c’est assez rare, confirme Tim. C’était un choix professionnel, et un moment charnière pour chacun de nous, même si ça n’a pas été une période évidente vis à vis de nos anciens coéquipiers. On est très heureux d’avoir formé cet équipage, on sent qu’on est épanouis et qu’on a envie d’aller de l’avant ».
« On va passer 250 jours par an sur l’eau. Pour relever ce défi sportif, il faut s’entourer des bonnes personnes et être heureux de vivre ça avec eux », insiste Lou.

Les deux sportifs sont bien entourés *. Pour optimiser leur préparation, ils ont fait appel à un expert : Jean-Paul Martinet, accompagnateur de performance, qui a notamment œuvré au plus haut niveau dans le handball. « Il nous accompagne au quotidien pour cadrer nos journées. Il réinvestit le travail fait sur l’eau dans un cadre plus large pour travailler sur les aspects mentaux. On travaille avec lui sur de multiples détails pour optimiser l’ensemble de notre démarche. Notre résultat au championnat du monde, c’est en grande partie grâce à lui. Il est un élément indispensable à notre préparation » estiment les deux jeunes athlètes.

Première compétition importante en avril

A Vilamoura où les navigations quotidiennes s’enchaînent dans de superbes conditions (vent, vagues et températures douces), l’entraînement va se poursuivre jusqu’à fin février. Puis, ce sera direction Palma de Mallorca (Baléares) pour préparer le premier grand rendez-vous international de la saison. La Princesa Sofia Regatta (1-9 avril) s’annonce comme la rentrée de la classe Nacra17. « Ce sera le grand retour de tous les équipages. Tous ceux qui prétendent à une place pour 2024. Ce sera l’occasion de voir qui a bien travaillé cet hiver et quelles sont les tendances techniques dans les façons de naviguer ». La suite se jouera sur les routes d’Europe et du monde avec un objectif majeur : les championnats du monde au Canada début septembre. « Pour rester en Equipe de France, il faut faire un podium au mondial. La ligne de mire est assez claire ! » concluent-il.

* Dans la bulle formée autour de Lou et Tim, il y a aussi l’entraîneur national, Benjamin Bonneau, Numa le préparateur physique, le CEM Pôle France Nacra17, l’équipe de France (Quentin Delapierre/Manon Audinet) + l’équipe de France Jeune et leur entraîneur Hugues Puimatto. Et le soutien de la famille, très important aux yeux de Lou.

Au programme en 2022 :

  • Vilamoura/Portugal, 2e bloc d’entraînement : 6-25 février
  • Palma/Baléares, entraînements : mars
  • Princesa Sofia Regatta Palma : 1er-9 avril
  • Semaine Olympique de Hyères : 23-30 avril
  • Championnats d’Europe Aarhus/Danemark : 5-10 juillet
  • Championnat du Monde Halifax / Canada : 31 août-5 septembre

Devenez partenaire de leur ambition pour Paris 2024

Travailler dur pour atteindre les sommets, c’est ce qui galvanise Lou. Comme la plupart des jeunes athlètes de haut niveau, elle doit relever un triple défi : performer dans son sport, réussir ses études – elle est en première année à Sciences Po Paris, dans la filière réservée aux sportifs de haut niveau – et trouver des subsides pour financer sa campagne olympique. « La voile est un sport qui demande des moyens, pour acquérir du matériel, travailler sur le développement technique, se déplacer en compétition, et il est impossible aujourd’hui de se lancer dans une préparation olympique sans partenaires » admet-elle. La jeune femme est aujourd’hui activement engagée dans la recherche de sponsors, indispensables pour avoir des chances de réaliser son rêve.

Lou est heureuse d’accueillir GARMIN® comme partenaire technique. « Un grand merci à Garmin de me soutenir dans l’aventure. Grâce à eux je suis équipée de supers outils pour progresser et suivre mes entrainements de manière plus détaillée. » Un soutien important dans sa préparation olympique avec notamment la nouvelle montre Garmin Fēnix® 7 Sapphire Solar. Modèle phare de la marque, la série Fenix propose des montres sportives haut de gamme destinées à l’outdoor et à la performance. La Fenix 7 reprend toutes les fonctionnalités de la Fenix 6 mais propose un écran tactile en plus, un design épuré, une autonomie énorme, un capteur optique de nouvelle génération et une pléthore de nouvelles fonctionnalités inédites concrètes et particulièrement utiles pour les sportifs.

Palmarès Lou Berthomieu (20 ans – Etudiante à Sciences Po Paris)

Equipe de France Voile Nacra17
Palmarès en Nacra15 (petit frère du Nacra17) :

  • Top 5 Championnat du monde 2019
  • Médaille de bronze Championnat d’Europe Jeune 2019
  • Vice-Championne de France 2019
  • Championne de France 2020

Palmarès en Nacra17 (support olympique) :

  • Championne du Monde U21 2021
  • Médaille de Bronze au Championnat du Monde U24 2021
  • Médaille de Bronze au Championnat d’Europe Senior 2021
  • 4ème du Championnat du Monde Senior Nacra17 2021

Palmarès Tim Mourniac (23 ans – Etudiant à Sciences Po Paris)

Equipe de France Voile Nacra17

  • Vainqueur du Tour de France à la Voile en 2018
  • Champion du monde Junior en Nacra15 en 2016
  •  4ème du Championnat du Monde Senior Nacra17 2021

Source

Isabelle Delaune

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 9 février 2022

Matossé sous: Jeux Olympiques, Nacra 17, Paris 2024, Séries Olympiques, Voile Légère

Vues: 442

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent