Coup d’envoi des championnats du monde 2021 ILCA

Cette semaine, Oman Sail accueillera les marins de la classe internationale ILCA 6 Radial venus du monde entier à l’occasion du Championnat du monde ILCA 6 Radial 2021 ayant lieu au Barceló Mussanah Resort. Les courses se dérouleront tous les jours, à raison de deux par jour, avant que les médailles ne soient décidées lundi 6 décembre prochain. Les compétitions masculines et féminines se dérouleront simultanément, tandis que tous les concurrents bénéficient d’une journée d’entraînement en ce début de semaine, avant le début officiel de la compétition, dès mercredi.

Plusieurs vedettes seront présentes parmi lesquelles les dix meilleures navigantes mondiales de la classe, ainsi que la championne olympique de Tokyo 2020, Anne-Marie Rindom (DEN), la numéro deux mondiale et championne du monde 2018, la Belge Emma Plasschaert, les meilleures navigantes du championnat d’Europe 2021, Agata Barwinska (POL), Maxime Jonker (NED), Vasiliea Karachaliou (GRE) et la française Marie Barrue (10e au classement mondial), qui a notamment remporté la Coupe du monde ILCA 6 à Medemblik en juin dernier. Il s’agit de la première étape vers les JO de Paris 2024.

Autres françaises présentes, la championne senior 2021 Pernelle Michon, de La Rochelle, et Louise Cervera, de Cannes, qui a raté de peu le podium des championnats européens plus tôt cette année.

Avant le début de ces championnats du monde, Marie Barrue (Hyères, 1996) confie :

« C’est vraiment super d’être ici à Oman et de participer à un championnat du monde, car cela fait 2 ans que nous n’avons pas eu une telle compétition. Les conditions sont tops et il fait beau et chaud. J’aime le médium/petit temps, donc c’est plutôt positif. L’organisation est au top, nous sommes à l’hôtel juste au-dessus des bateaux, avec accès aux salles de sport, donc pour la préparation c’est parfait. C’est la première fois que je viens à Oman. Je suis agréablement surprise. Malheureusement nous n’avons pas le temps de visiter, mais c’est un pays dans lequel j’aimerais bien revenir en vacances, avec le temps de pouvoir explorer. L’objectif sur ces championnats du monde est de gagner. Cela fait 1 an et demi que je me prépare avec mon équipe Sailing Academy Gran Canaria. Tout est prêt, tout est au vert, donc on va donner le meilleur de soi-même et essayer d’aller chercher la plus haute marche du podium. Ma campagne olympique pour Paris 2024 est ‘full on’. Depuis la fin des JO à Tokyo, il n’y a que ça pour moi. »

Pernelle Michon (La Rochelle, 1993) affiche également ses ambitions :

« Je veux faire le meilleur résultat possible sur ce championnat. Mon objectif est le top 10. Les conditions ne sont pas faciles à Oman, car on a le clapot qui peut rapidement se lever lorsque le vent monte. Le vent est en général assez léger, nous aurons au mieux du petit/médium. C’est un vent assez chaud, qui ne donne pas beaucoup de sensations et qui marque peu sur l’eau, donc c’est assez compliqué. Malgré tout j’aime beaucoup Oman, les gens sont très accueillants, tout le monde nous aide dès qu’on a besoin. J’étais déjà venue aux championnats du monde 2015, lors desquels nous avions eu un peu plus de vent que ce que nous avons jusqu’à maintenant. Je suis en campagne pour Paris 2024. Après la déception des JO de Tokyo lors desquels je n’ai pas été sélectionnée, j’ai pris une année off pour terminer mes études. En mars 2021, j’ai décidé de revenir en Laser, donc cela ne fait que quelques mois. Ce sont des conditions particulières, car je n’ai pas d’entraineur fédéral. C’est un cycle compliqué et pourtant je serais très heureuse de représenter mon pays lors de JO qui se tiendront en France. Ce serait un honneur et un rêve, et ce serait une belle aventure. »

Louise Cervera (Cannes, 1998):

« Il y a presque 2 mois, je terminai 5ème des championnats d’Europe à seulement deux petits points du podium. Je suis à Oman pour prendre ma revanche.
Mais avant tout je veux prendre du plaisir et je ne suis pas attachée aux résultats. Je voudrais mettre en place ce que j’ai appris pour ne rien regretter. Mais l’objectif c’est aussi de préparer la saison prochaine et rien de mieux qu’un championnat du monde pour se confronter aux meilleures. C’est la première fois que je navigue à Oman. Il fait très chaud et le vent est plutôt faible. Il faut être focus sur ses sensations pour faire avancer vite le bateau et en même temps être à l’affût des pressions sur le plan d’eau. Ce n’est pas facile, mais c’est un bon challenge.
Paris 2024 est clairement mon objectif numéro 1. L’épreuve de voile se tiendra à Marseille, sur le plan d’eau où j’ai grandi. Je me lève tous les matins avec l’envie de m’améliorer chaque jour pour atteindre mon rêve et il y a une chose qui me tient à cœur c’est de parcourir ce chemin avec de la bonne humeur en prenant plaisir. Je veux continuer mes études en parallèle et continuer d’avoir cette soif d’apprendre sur l’eau comme à terre. Je n’ai qu’à continuer sur cette voie et apprécier chaque moment.”

 

Côté hommes, la course opposera quatre des meilleurs marins de l’ILCA 6 d’Oman, qui chercheront tous à faire bonne figure sur leur plan d’eau local. Abdulmalik Al HInai, Almoutasim Al Farsi et Ali Al Sadi ont impressionné sur le circuit au cours des 12 derniers mois et ont mérité leur place aux championnats du monde.

Hamed Al Yahmadi, le chef de projet de l’événement côté Oman Sail, a déclaré : «

C’est une nouvelle belle opportunité pour Oman Sail d’accueillir les meilleurs marins mondiaux. Le niveau de la flotte est incroyablement relevé et nous nous attendons à une excellente semaine de navigation. Ce période a été très chargé pour Oman Sail et Mussanah en particulier, avec de nombreux championnats du monde et championnats d’Asie venus sur nos côtes. Nous sommes heureux de pouvoir montrer une nouvelle fois nos capacités en tant qu’hôte de classe mondiale, mais également en tant que nation de voile et destination touristique émergente.»

Initialement prévu à Houston, aux États-Unis, l’événement a été annulé jusqu’à ce que le Sultanat d’Oman soit choisi comme hôte de remplacement en juillet 2021 afin de garantir la bonne tenue des championnats du monde. Cela permet aux marins féminins et masculins les mieux classés de concourir pour être les meilleurs au monde dans leur catégorie.

Le championnat du monde ILCA 6 2021 n’est pas le seul événement de voile qui ait lieu à Oman en ce moment. La deuxième étape du Sailing Arabia – The Tour d’Oman Sail est en cours à Sur, où une flotte internationale de six équipes, dont une équipe française menée par Antoine Rucard, est en tête. Au programme, un mélange de courses côtières et de régates inshores. La prochaine étape se déroulera à Marina Bandar Rowdha du 1er au 2 décembre 2021 puis à Al Mouj Muscat du 3 au 5 décembre pour la dernière manche avant la medal race puis la remise des prix.

L’événement est soutenu par la compagnie nationale Oman Air, OQ et le Barceló Mussanah Resort en tant que partenaires officiels, et Be’ah en tant que soutien environnemental. La compagnie nationale d’eau minérale Salsabeel Water a fourni tous les approvisionnements pour l’événement, tandis que la marine royale d’Oman a apporté son soutien médical.

Source

Oman Sail

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 30 novembre 2021

Matossé sous: Laser, Séries Olympiques, Voile Légère

Vues: 336

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Laser