Du Mont-Blanc à la Transat Jacques Vabre

Entre les 4 808 mètres du plus haut sommet d’Europe qu’ils ont gravit ensemble au printemps dernier et les 4 600 milles qu’ils s’apprêtent à couvrir pour relier la Route du Café martiniquaise à bord du Class40 Crosscall, Aurélien Ducroz et David Sineau forment le duo le plus atypique de cette nouvelle Transat Jacques Vabre.

S’ils ont d’ores et déjà pu démontrer l’immense potentiel du Lift 40 Crosscall, Aurélien et David comptent bien le confirmer lors de la 15e Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre dont le départ est programmé le 7 novembre prochain. Le Chamoniard et son co-skipper affichent en effet des ambitions fortes. Et pour cause, après déjà deux places dans le Top 5 sur l’épreuve, le double champion du monde de ski freeride vise cette fois le podium. Et si la concurrence s’annonce rude, le Crosscall Sailing Team, désormais rejoint par Opinel, n’aime rien de plus que les défis d’envergure.

Le Crosscall Sailing Team, un ADN entre mer et montagne

Fort de son ancrage dans la vallée de Chamonix, de sa carrière de skieur extrême (2 titres de Champion du Monde de ski freeride en 2009 et 2011, 15 victoires sur le Freeride World Tour et de nombreux titres nationaux) et de son goût prononcé pour l’exploration (cf sa websérie Go Explore), Aurélien Ducroz élargit son horizon depuis une douzaine d’années en sillonnant les océans. Comme il l’a fait pour ses skis, Aurélien a été au coeur de la conception du Class40 Crosscall, avec un seul objectif, créer un prototype qui lui ressemble.

OPINEL REJOINT L’AVENTURE

Très récemment, l’emblématique marque de couteau de poche OPINEL a choisi de s’engager aux côtés d’Aurélien en rejoignant le Crosscall Sailing Team.

« C’est une grande fierté de devenir l’ambassadeur d’Opinel et de les accueillir en tant que partenaire. Nos points communs – en particulier nos racines géographiques et nos passions de la montagne et de la mer – mais aussi les valeurs que nous partageons sont fortes. Il y a un vrai alignement entre nos deux univers et j’ai hâte de partager avec eux de magnifiques aventures, en altitude comme au large », se réjouit Aurélien.

ERIC LOIZEAU parrain du class40 CROSSCALL

Avec un tel bagage, le tout nouveau prototype Crosscall ne pouvait qu’espérer un parrain à la hauteur de son profil ! Vœux exhaussé puisque c’est le célèbre navigateur et alpiniste français Eric Loizeau, Le Captain, qui viendra baptiser ce joyau le 3 novembre prochain au Havre.

5 000 milles sur l’eau, 3 courses, 1 victoire : un prototype de Lift V2 éprouvé

Depuis la mise à l’eau du class40 Crosscall le 7 juin dernier, le skieur-skipper est parvenu à engranger de nombreux milles à la fois en entraînement mais également en mode « course ». Avec deux épreuves bouclées dans le Top 10 (Les Sables – Horta et la Rolex Fastnet Race) et une victoire au Spi Ouest France, la confiance dans la fiabilité et les performances du prototype est acquise. « Le bateau n’a cessé de nous étonner. Ce que nous avions imaginé sur le papier avec les architectes de Marc Lombard se réalise complètement en mer. Le bateau déjauge facilement, la vitesse et l’aisance de navigation sont au rendez-vous. Nous pouvons maintenant pleinement nous focaliser sur la navigation », détaille le skipper.

UN LABORATOIRE A CIEL OUVERT POUR LA TECHNOLOGIE CROSSCALL

Partenaire privilégié d’Aurélien depuis plusieurs années, Crosscall a vu avec ce projet l’opportunité de tester ses produits en conditions réelles : le Class40 Crosscall sera équipé des derniers produits de la marque française. Utilisée comme écran déporté, la tablette CORE-T4 offre un confort de lecture optimal des données fournies par une technologie jusque-là réservée aux IMOCA.

Aurélien embarquera également et en avant-première le futur smartphone Crosscall avec lequel il pourra contrôler son pilote automatique mais surtout créer et partager du contenu capturé tout au long de la mythique Transatlantique.

La 15ème édition de la Transat Jacques Vabre très disputée

Pas moins de 79 duos s’élanceront pour cette 15ème édition. Un record de participation qui promet une transat hors-normes, avec de la bagarre extrêmement relevée dans chacune des catégories, et en particulier dans celle des Class40. La plus nombreuse avec 40 bateaux engagés mais aussi sans doute la plus homogène avec une quinzaine de prétendants au podium parmi lesquels Aurélien Ducroz et David Sineau. Outre la détermination, l’audace et l’expérience, le Class40 Crosscall pourrait bien se révéler comme une arme fatale sur les 4 600 milles du parcours entre Le Havre et Fort-de-France via l’île de Sal, au Cap Vert. « Il va s’agir du seul Class40 de ce type au départ de la transat. Nous l’avons bien éprouvé cette saison et rien n’a bougé. Nous avons beaucoup travaillé et nous en sommes fiers donc c’est sûr qu’on y va avec l’objectif d’être en haut du Top 10 à l’arrivée. On sait cependant que ce sera très dur. Il y a beaucoup d’équipages hypers forts et une quinzaine de bateaux neufs mais on a de quoi jouer la gagne alors on va la jouer. La compétition va être raide mais ça va être génial ! On part confiant et plein d’envie pour cette Jacques Vabre », annonce Aurélien.

En ce sens, son expérience, issue de ces 3 précédentes participations en 2013, 2017 et 2019 (pour mémoire, les deux dernières, aux côtés de Yannick Bestaven et de Louis Duc, s’étaient soldées par une belle place dans le Top 5), combinée à celle de son co-skipper, David Sineau, et un bateau alliant innovation et fiabilité seront forcément de véritables atouts sur cette édition.

« Le but, au-delà de faire une belle Jacques Vabre, c’est qu’Aurélien soit le mieux préparé possible pour sa Route du Rhum en 2022 », souligne David.

Source

Emilie Rouzaud

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre