Un café, l’Atlantique et l’addition !

© Jean-Marie Liot

En ce samedi ensoleillé, la flotte poursuit sa progression au cœur de l’Atlantique. Si les positions en tête de course sont toujours aussi serrées, Pierre Leboucher et Thomas Rouxel (Guyot Environnement – Ruban Rose), partisans de l’option la plus Sud, ont pris les commandes de la course. De son côté, le duo Jérôme Samuel – Nicolas Salet, victime de la casse de son étai la nuit dernière, a repris sa route. Pour toute la flotte, l’essentiel reste de ne rien lâcher et de tout donner. Récupérer est donc une donnée essentielle et personne ne néglige l’apport d’un bon repas. Illustration.

Tous à table ! Être au milieu de l’océan Atlantique à bord de bateaux de 9,75 m ne veut pas dire laisser de côté son alimentation. Chaque détail compte et – ce n’est un secret pour personne – le plaisir se trouve aussi dans l’assiette. En ce samedi propice à passer du temps en cuisine à terre, il convient d’être assez imaginatif à l’heure du repas sur les Figaro Bénéteau 3. Car tout se fait en réchauffant de l’eau sur une sorte de petit réchaud, fixé sur un cardan pour pouvoir suivre les mouvements du bateau.

« Prendre le temps pour bien manger »

Mais cela n’empêche pas de faire frétiller les papilles. Violette Dorange l’assure : « on essaie de se faire plaisir. La tablette de chocolat est toujours de sortie et on a beaucoup de fruits, du thé, du café… ». Elle écrit « prendre le temps pour bien manger » à bord de Devenir. Même constat à bord de CYBELE VACANCES – TEAM PLAY TO B. Pep Costa et Will Harris assurent que « chaque repas est très varié ». Des exemples ? Des boulettes de viande avec pommes de terre, un risotto au poulet ou encore du porc au caramel dégustés ces dernières jours. Et puis il y a le sacro-saint apéritif avec « saucisson et fromage Babybel » pour Pep et Will.

« Nous, on a bientôt fini notre sac de friandises », s’amusent Arthur Hubert et Clément Commagnac (MonAtoutEnergie.fr). Fabien Delahaye et Anthony Marchand (Groupe Gilbert) confient également un péché mignon pour les bonbons : « pas top pour les dents mais bon pour le moral », écrivent-ils.

Un nouveau leader et des nouvelles rassurantes

Car la bataille ne s’est jamais estompée, notamment en tête de la flotte. Ils sont toujours 14 duos à se bagarrer aux premières positions. Et pour la première fois, les partisans de l’option la plus Sud ont pris les contrôles de la course. Ce samedi après-midi, Pierre Leboucher et Thomas Rouxel (Guyot Environnement – Ruban Rose) ont en effet pris la 1ère place, au détriment de ceux situés sur la route la plus Nord, à l’instar d’Alexis Loison et Guillaume Pirouelle (Région Normandie), encore en tête dans la matinée. Décryptage de Yann Chateau à la direction de course : « pour l’instant, l’option Sud semble se révéler plus payante. Malgré une distance plus longue, ils se rapprochent du but et ont une vitesse moyenne légèrement meilleure. »

Par ailleurs, à bord d’ERISMA – GROUPE SODES – Fondation TARA OCÉAN les nouvelles sont rassurantes. Alors qu’ils avaient annoncé avoir cassé leur étai la nuit dernière, Jérôme Samuel et Nicolas Salet ont repris leur progression. Prudents dans la matinée, ils ont trouvé un bon compromis, eux qui évoluaient sous spi et grand-voile. « Ils ont pris des précautions avant de renvoyer de la toile et d’accélérer progressivement mais tous les voyants sont désormais au vert », complète Yann Chateau.

Autre pépin à bord de Bretagne – CMB Océane en fin de nuit dernière. Elodie Bonafous, associée à Corentin Horeau, raconte : « le tylaska (mousqueton) de drisse de grand spi a cassé et le spi est tombé comme une feuille morte à l’eau. Après l’avoir remonté dans le bateau, on a envoyé le petit spi, affalé la grand-voile et je suis montée au mât récupérer la drisse de haut ». Une mésaventure qui leur a fait perdre quelques milles par rapport à la tête de course, sans toutefois remettre en cause leur progression. Si les conditions restent inchangées une bonne partie de la nuit, une bascule de vent aura lieu au petit matin, passant de Nord-Ouest à Est-Nord Est. Des empannages sont donc à prévoir dans la nuit. Vivement dimanche !

Le pointage de 17h

  1. GUYOT Environnement – Ruban Rose (Pierre Leboucher / Thomas Rouxel)
  2. Bretagne – CMB Performance (Tom Laperche / Loïs Berrehar) à 8,3 nm
  3. Région Normandie (Alexis Loison / Guillaume Pirouelle) à 10 nm
  4. Skipper Macif (Pierre Quiroga / Erwan Le Draoulec) à 10,8 nm
  5. Teamwork (Nils Palmieri / Julien Villion) à 19,2 nm
  6. CYBELE VACANCES TEAM PLAY TO B (Pep Costa / Will Harris) à 19,6 nm
  7. Quéguiner – Innovéo (Tanguy Le Turquais / Corentin Douguet) à 20,1 nm
  8. DEVENIR (Violette dorange / Alan Roberts) à 21 nm
  9. Breizh Cola (Gildas Mahé / Tom Dolan) à 21,9 nm
  10. Gardons la vue (Martin Le Pape / Yann Eliès) à 24,4 nm

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 22 mai 2021

Matossé sous: Figaro 3, La Transat en Double, Monotypie

Vues: 383

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent