Un joli prologue à Concarneau

Ce dimanche 9 mai, les dix-huit duos engagés sur la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy ont pris part à un prologue remporté par Loïs Berrehar et Tom Laperche (Bretagne CMB – Performance). Le parcours de 5 milles a fait office de mise en jambes avant la traversée de l’Atlantique. La direction de course travaille pour déterminer la date de départ, qui sera communiquée dans la journée de lundi. Une chose est sûre : le coup d’envoi ne sera pas donné avant mercredi.

Ce n’était pas au programme mais la météo en a décidé autrement. Pour compenser le report du départ de la 15e édition de la Transat en Double, l’organisation a pris la décision d’organiser un prologue. Sans enjeux sportifs, cette régate permettra aux marins, aux partenaires et au public de vivre une belle journée.

Hier, Alexis Loison (Région Normandie) promettait « un beau dimanche » de navigation et, avec les 35 autres marins de la Transat en Double, il a tenu sa promesse. À 15h25, les dix-huit Figaro 3 ont franchi la ligne de départ du prologue en baie de Concarneau disputé dans une ambiance quelque peu humide mais ventée juste comme il fallait. C’était une bonne occasion de retrouver ses marques avant les 3 890 milles à parcourir sur l’Atlantique. « C’est une très bonne chose que ce prologue ait pu avoir lieu », se réjouit Francis Le Goff, le directeur de course. « Cela a permis de montrer les couleurs des marins. La course était diffusée en direct sur France 3 Bretagne et Pays de la Loire et les téléspectateurs ont pu voir le départ, le passage de toutes les marques et l’arrivée. C’est rare à la télévision de suivre une régate de course au large dans son intégralité. Les marins ont pu tester certaines choses et vont pouvoir faire des petits ajustements avant de partir. Un prologue sert aussi à ça. »

Pas de départ avant mercredi

L’incertitude demeure quant à la date exacte de départ de la 15e édition de la Transat en Double – Concarneau – Saint-Barthélemy. « Dans tous les cas, ce ne sera pas lundi ou mardi », explique Francis Le Goff qui va étudier avec Météo Consult l’évolution des conditions dans le golfe de Gascogne et aux abords du cap Finisterre. « L’idée est de déterminer le meilleur créneau et de ne pas tergiverser. Les choses s’affinent. Demain, nous communiquerons la date et l’heure de départ. »

Déclarations des marins à l’issue du prologue

Tom Laperche (Bretagne CMB – Performance, vainqueur du prologue) : « Nous avons hâte de glisser sous spi sur l’Atlantique »

« Je repense à la Solitaire 2014, je croyais que Corentin Horeau allait gagner la Solitaire puisque Jérémie Beyou avait remporté le prologue… Et finalement, c’est Jérém’ qui a gagné donc on va essayer de faire pareil ! C’est une mise en jambes sympathique avec de bonnes conditions. Maintenant, on a hâte de savoir quand on part. Il faut rester dans une dynamique de départ. Normalement, on aura un peu de près dans le golfe de Gascogne. Après ça devrait aller vite, nous avons hâte de glisser sous spi sur l’Atlantique. C’était un peu court dans la baie. »

Élodie Bonafous (Bretagne CMB – Océane, 3e du prologue) : « Ça porte malheur de gagner le prologue »

« Ça porte malheur de gagner le prologue donc la troisième place nous va bien. Avec Corentin (Horeau), nous sommes bien entrainés, on se connaît bien maintenant et on maîtrise le bateau. Après, il y a beaucoup d’autres duos en pleine forme. Ce prologue était très sympa mais ce n’est pas représentatif d’une traversée. On est bien et on a hâte d’y aller ! Nous restons dans notre bulle et dans notre routine de préparation. On va mettre les cirés à sécher pour repartir et ce sera pas mal ! »

Corentin Douguet (Queguiner – Innoveo, 10e du prologue) : « Il n’y a plus qu’à attendre que la météo accepte qu’on aille aux Antilles »

« C’était sympa ! Nous avons pu vérifier deux-trois choses visant à faciliter les manœuvres. Tout va bien à bord. Maintenant, il nous reste un océan à traverser. Il n’y a plus qu’à attendre que la météo accepte qu’on aille aux Antilles. Pour la météo, tout le monde a un avis. Nous allons laisser l’équipe de la direction de course prendre la décision qui lui semble la meilleure. Notre boulot sera de nous adapter une fois que nous aurons la nouvelle date de départ. »

Julien Villion (TeamWork, 8e du prologue) : « Quand nous aurons une date de départ, nous remettrons le compte à rebours en route »

« Journée très sympa ! C’était très bien d’aller sur l’eau. J’étais très surpris de voir autant de monde pour nous suivre. Merci aux gens d’être venus malgré les conditions difficiles. C’était la bonne ambiance pour un avant-départ de course. C’est toujours un peu long ces périodes sans naviguer. Ça fait quasiment une semaine qu’on n’est pas sorti. On peut se rouiller vite comme n’importe quel sportif qui ne pratique pas. Donc tirer sur les bouts, envoyer les voiles, ça sera d’autant plus simple dans quelques jours quand on partira… Ça peut éviter de faire des bêtises. On va rentrer, profiter de la famille même si on a hâte d’y aller. Quand nous aurons une date de départ, nous remettrons le compte à rebours en route avec tout ce qui va avec : la préparation du bateau, la météo, … L’attente, pour moi, ça va. Je viens d’avoir une petite fille donc je suis bien occupé à la maison ! »

Classement du prologue

  1. Bretagne – CMB Performance (Tom Laperche / Loïs Berrehar)
  2. Région Normandie (Alexis Loison / Guillaume Pirouelle)
  3. Bretagne – CMB Océane (Elodie Bonafous / Corentin Horeau)
  4. (L’égoiste) – Cantina St Barth (Eric Péron / Miguel Danet)
  5. Groupe Gilbert (Fabien Delahaye / Anthony Marchand)
  6. CYBELE VACANCES TEAM PLAY TO B (Pep Costa / Will Harris)
  7. Skipper Macif (Pierre Quiroga / Erwan Le Draoulec)
  8. Teamwork (Nils Palmieri / Julien Villion)
  9. MonAtoutEnergie.fr (Arthur HUBERT / Clément Commagnac)
  10. Queguiner – Innovéo (Tanguy Le Turquais / Corentin Douguet)

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 10 mai 2021

Matossé sous: Figaro 3, La Transat en Double, Monotypie

Vues: 389

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent