Florian Gueguen rachète le Class40 N°104

© Christophe Breschi

Premier Mach40 de sa génération, le Class40 N°104, dessiné par l’architecte Sam Manuard et construit en 2011 chez JPS Production arborera prochainement les couleurs d’Équipe Voile Parkinson.

Depuis plusieurs mois, le skipper qui défend la cause des malades de Parkinson a jeté son dévolu sur le Class40 N° 104 qui affichait jusqu’à présent la marque Volvo.
Un bateau sauvé de la casse, qui a bénéficié d’une rénovation intégrale en 2018 par Jonas Gerckens et son équipe, dans le but de se présenter sur la ligne de départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe la même année, avec un objectif de Top 10.

Avec ce bateau, Florian Gueguen compte désormais passer à la vitesse supérieure avec des objectifs avoués de performance. Déterminé à construire consciencieusement les choses, sans griller les étapes, le Cancalais affiche un projet ambitieux mais raisonnable.

Après une Route du Rhum avortée en 2018 pour cause de nombreuses avaries, Florian Gueguen avait décidé de louer auprès de l’écurie malouine « BE Racing » un autre Class40. Le N°60, un bateau vintage qui l’a mené jusqu’à Salvador de Bahia lors de la dernière Transat Jacques Vabre. Il lui aura aussi permis de lancer sa toute première Tournée Équipe Voile Parkinson en 2020. Un parcours semé d’escales entre Cherbourg et La Rochelle, à la rencontre des personnes touchées de près ou de loin par la maladie de Parkinson, en lien avec l’association France Parkinson qui œuvre chaque jour pour améliorer le quotidien des malades et de leurs aidants.

Si les technologies du nouveau bateau se font devancer par celles des nouvelles constructions de Class40, il n’en reste pas moins un bateau compétitif.

Jonas GERCKENS, Skipper Volvo et ancien propriétaire du Class40 N°104

“Le 104 est le premier Mach40 qui a été construit en 2011, un sacré bon au niveau performance dans cette classe à l’époque. Suite à la Route du Rhum 2014, nous avons décidé de racheter ce bateau très accidenté. Quand nous l’avons récupéré en 2018, il y avait énormément de boulot à faire dessus. Nous avons tout revu, notamment l’électronique, le matelotage, la structure. On en a profité pour effectuer de nombreuses modifications et améliorations pour le rendre compétitif face aux nouvelles générations de Class40 de l’époque, avec les précieux conseils et plans de Sam Manuard, l’architecte du bateau.
Tout ça dans un délai très court puisqu’on a remis le bateau à l’eau en mars pour être sur le départ de la Route du Rhum en novembre. Ces changements m’ont permis de terminer la course avec une place très honorable malgré mon avarie de batterie qui m’a contraint de faire escale pour réparer. Ce bateau a un réel potentiel, il en a encore sous le capot et il peut faire de beaux résultats et offrir de belles surprises. Il est fun, agréable et on peut dire que nous l’avons largement fiabilisé.
Je suis assez content que le 104 reste sur le circuit Class40 pour minimum 2 ans. C’est vraiment top. On a mis pas mal de temps à le remettre en route ce bateau en 2018 et je suis plutôt heureux que ce soit un jeune skipper qui le récupère avec un beau programme ambitieux sur les prochaines années. J’ai hâte de le voir sur la même ligne de départ que moi l’année prochaine et je souhaite à Florian de prendre sa revanche sur cette course et que le 104 le mène de l’autre côté aussi sur la Transat Jacques Vabre cette année !
Ça me fait d’autant plus plaisir que le bateau regagne Saint-Malo. Cela me rappelle de bons souvenirs. J’ai en effet vécu quelques années à St Malo, gamin j’étais à l’école primaire d’Intra-Muros. Savoir que le bateau aura comme camp de base St Malo me réjouit vraiment, c’est un clin d’œil plutôt sympa.”

Florian Gueguen, Skipper Équipe Voile Parkinson et nouveau propriétaire du Class40 N°104

“Le projet de rachat de bateau n’est pas nouveau. Ça fait longtemps que j’ai jeté mon dévolu sur le bateau de Jonas. C’est pour moi le plus beau bateau de sa génération qui a donné naissance à la marque « Mach40 ». Le 104 était pour moi le meilleur rapport qualité prix sur le marché. J’ai suivi sa construction puis sa rénovation. Je suis assez admiratif des améliorations qui ont été réalisées dessus en 2018. Je sais que c’est un bateau fiable, très bien entretenu, propre et qui reste performant et polyvalent. On a passé un cap en termes d’évolution de carènes, mais ces nouveaux bateaux restent encore trop onéreux pour le budget d’Équipe Voile Parkinson. Le premier pas est franchi, on est passé de la location à l’acquisition, la construction reste dans ma tête mais je préfère prendre le temps. Je souhaite d’abord me focaliser sur la bonne préparation du 104 à terre et en mer avec du matériel fiable, continuer à faire mes preuves, être plus dans le match, figurer aux classements des courses de la Class40 et honorer les capacités du bateau. Il faut cependant rester réaliste, il y a des bateaux tout neufs et très performants qui viennent de sortir de chantier.
Je souhaite suivre la majorité du circuit Class40, de la grande course océanique médiatique annuelle aux régates côtières et surtout embarquer avec moi les malades de Parkinson et leurs aidants. Je suis aussi très fier de montrer ma nouvelle monture à mes partenaires, de leur faire découvrir prochainement la nouvelle déco et leur offrir plus de visibilité à eux et à l’association France Parkinson.”

Source

Équipe Voile Parkinson

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Route du Rhum

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre