Cette course m’anime depuis plus de vingt ans »

© Lloyd Images

Alex Thomson, le navigateur Alex Thomson n’est plus qu’à quelques jours de débuter l’un des défis sportifs les plus difficiles au monde. Le Britannique de 46 ans, originaire de Gosport, dans le Hampshire, sera, ce dimanche 8 novembre aux Sables-D’Olonne, à bord de son bateau HUGO BOSS, au départ du Vendée Globe, une course autour du monde de 24 000 milles en solitaire, sans escale et sans assistance.

Il s’agira de la cinquième tentative d’Alex Thomson pour remporter cette course seulement gagnée, à ce jour, par des skippers français. Après avoir terminé troisième en 2012-13 et deuxième en 2016-17, il fait partie des grands favoris de l’édition 2020-21.

Avec 32 autres marins, Alex Thomson prendra le départ de la course dimanche « à huis clos », après que le célèbre village du Vendée Globe – où se pressent tous les quatre ans près de deux millions de visiteurs – a fermé ses portes en raison des mesures de confinement liées à la COVID-19. Comme tous les autres concurrents, il aura passé les sept derniers jours confiné.

« Le départ de la course sera très différent cette fois-ci et je suis triste de ne pas pouvoir rencontrer tous les fans, ni saluer les spectateurs le long du chenal », a déclaré Alex « Ce moment est vraiment spécial, l’atmosphère est incroyable. Cela dit, cette course a été aussi pensée pour être suivie numériquement, je pense donc que c’est une véritable opportunité pour nous de faire participer les gens du monde entier via Internet. Ce sport a tellement à offrir et c’est notre travail de raconter cette histoire ».

Avec son partenaire technologique, Nokia Bell Labs, l’équipe a installé un ensemble de neuf caméras sur le bateau de course HUGO BOSS, ce qui permettra à Alex d’enregistrer et de diffuser du contenu pour les fans, n’importe où sur l’océan. Pour la toute première fois, les fans pourront également consulter des données 24 heures sur 24, y compris des informations sur ses habitudes de sommeil, ses niveaux d’activité, les calories brûlées et son rythme cardiaque.

« La situation actuelle nous a encore plus incité à utiliser la technologie pour encourager les gens à suivre la course en ligne », a-t-il poursuivi. « Nous allons faire de notre mieux pour que le public ait l’impression d’être à bord de HUGO BOSS avec moi. J’ai hâte de partager ces moments avec tout le monde ! »

Alex Thomson a conquis le cœur des personnes du monde entier lors de l’édition 2016-17 du Vendée Globe quand, après avoir brisé le foil de son bateau, au bout de 11 jours de course, il n’a rien lâché pour remporter la course et a perdu devant le vainqueur – Armel Le Cléac’h – de seulement 24 heures, après 74 jours, 19 heures et 35 minutes de mer. Cette fois-ci, le Britannique pense que de nouveaux records seront établis :

« Ces bateaux sont incroyablement rapides et incroyablement physiques, donc je pense que nous pourrions certainement voir un temps de victoire bien inférieur à 70 jours. Mais je ne vais pas partir à la chasse aux records. Peu importe le temps qu’il nous faudra, ce qui compte c’est que nous finissions la course et je pense que si nous y parvenons, nous avons de très bonnes chances d’être en tête ».

Depuis 17 ans, l’équipe britannique – avec son partenaire en titre, HUGO BOSS, vise la victoire du Vendée Globe. « Troisième, deuxième – il n’y a vraiment qu’un seul endroit où aller ! Alors oui, bien sûr, nous voulons le gagner. Cette course m’anime depuis vingt ans, il est donc difficile de mettre des mots sur ce que signifierait une victoire. Mais je ne me permettrai pas de penser à cela tout de suite… »

Source

Agence PLRP

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 6 novembre 2020

Matossé sous: 2020-21, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe

Vues: 950

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe