Arthur Le Vaillant en patron à Brest

Sept victoires en neuf courses, c’est le bilan presque sans faute réalisé par Arthur Le Vaillant et son équipage sur le Grand Prix de Brest Multi50. Durant ces trois jours de petit temps, le Rochelais n’a jamais laissé respirer la concurrence. Tout juste a t-il concédé deux manches à Sébastien Rogues (Primonial), son plus proche adversaire. « Je ne m’attendais pas à ce scénario en partant mais on a tout fait pour ça. J’ai un super équipage, un super sponsor qui me permet de faire ce qu’on fait aujourd’hui et on a tout ce qu’il faut pour la gagne » sourit le skipper qui – avant même la dernière manche – était assuré de la victoire.

Sébastien Rogues à bord de Primonial prend la seconde place. Le Baulois grimpe d’un cran dans la hiérarchie des multicoques et signe le plus beau Grand Prix de son histoire. « Suite aux modifications majeures que l’on a apportées cet hiver, on se rend compte que le bateau va très vite » savoure le skipper.« C’est quasiment le bateau le plus rapide de la flotte. L’année dernière, on n’arrivait pas à atteindre ces vitesses. On n’arrivait pas à sortir de situations compliquées. Ça veut dire que le bateau a vraiment gagné en performances. » Le podium est complété par Thibaut Vauchel-Camus à bord de Solidaires en Peloton – ARSEP. L’équipage avait pourtant mal débuté le championnat vendredi mais a réussi à monter son niveau de jeu pour se hisser aujourd’hui sur le podium. Erwan Le Roux (Ciela Village), vainqueur à St Quay, prend ici la quatrième place alors que Gilles Lamiré (Groupe GCA – 1001 sourires) termine cinquième.

Un multi… récidiviste

Ce n’est pas la première fois que le Leyton d’Arthur Le Vaillant s’impose dans la rade de Brest. L’année dernière, c’est mené par Lalou Roucayrol que ce multicoque s’est imposé, sous les couleurs de Lalou Multi. Mieux encore, Lalou avait lui aussi gagné 7 des 9 courses de ce Grand Prix de Brest Multi50. Ce plan Neyhousser fait partie de ces machines qui – bien menées – laissent peu de chances à leurs adversaires.

Un Grand Prix tant désiré

Pas simple d’organiser de grands événements en cette année perturbée. C’est pourtant le défi qu’a souhaité relever Brest Evenements Nautiques (BEN), organisateur du Grand Prix. Fortuné Pellicano, premier vice-président de cette structure incontournable, explique cette fidélité à la classe Multi50 : « Le Grand Prix de Brest, ce n’est pas un one shot. Ce n’est pas un coup, c’est une histoire et cette histoire, il fallait en écrire une nouvelle page aujourd’hui, ce week-end en particulier. Nous sommes très très très heureux de pouvoir offrir aux Brestois un spectacle de qualité parce que les Multi50 sur l’eau, c’est un vrai, un grand, un énorme spectacle » témoigne l’édile qui a pu suivre les courses de l’intérieur puisqu’il était hier à bord de Ciela Village.

Source

Multi50

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 6 septembre 2020

Matossé sous: Course au Large, Multi50

Vues: 227

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50