La diversité et le partage célébrés !

© Thierry Martinez

La DRHEAM-CUP 2020 / GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE s’est officiellement terminée ce jeudi avec l’arrivée, à 17h06, du bateau le plus ancien de la flotte, Le Loup Rouge, yacht classique, construit en 1962 qui se classe 1er en temps compensé dans cette catégorie. L’occasion de faire le bilan de cette troisième édition qui aura été celle de tous les records avec 94 bateaux partis de Cherbourg-en-Cotentin et quasiment autant à l’arrivée à La Trinité-sur-Mer !

Comme en 2016 et 2018, la DRHEAM-CUP / GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE aura couronné une grande diversité de lauréats, confirmant le statut cher à son créateur Jacques Civilise, de grande course au large « OPEN ». Vainqueurs pour la première fois, le Maxi Edmond de Rothschild en Ultime (Franck Cammas/Charles Caudrelier) et le Class40 Crédit Mutuel (Ian Lipinski) symbolisent l’excellence sportive et technologique, tout comme le Multi50 Solidaires en Peloton-ARSEP (Thibaut Vauchel-Camus), qui, lui, a signé une deuxième victoire consécutive.

Ce dernier porte en outre un message fort, celui de la lutte contre la sclérose en plaques, ce qui est aussi le cas du vainqueur en temps réel en Multi 2000, Team Vent Debout, mené entre Cherbourg-en-Cotentin et La Trinité-sur-Mer par un équipage 100% handi, nouvelle preuve que le handicap n’est pas un frein à la performance en course au large. De son côté, le seul Open Grand Monocoque en lice, Formatives Network, avec Jean-Marie Patier aux commandes, courait sous les couleurs d’une cause environnementale chère à tous les coureurs, « l’Appel pour l’Océan, Bien commun de l’Humanité ».

Comme il y a deux ans avec la victoire de Sam Davies en Imoca, des étrangers et des femmes ont inscrit leur nom au palmarès de la DRHEAM-CUP / GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE : c’est le cas en Figaro solo avec la première grande victoire sur le circuit de l’Anglais Sam Goodchild, mais aussi en Class40, puisqu’il y avait un Italien, Ambrogio Beccaria, à bord de Crédit Mutuel. En IRC double, c’est un Belge, Guy-Philippe Claeys, qui s’est imposé en temps compensé sur Expresso, associé à une équipière, Luce Molinier, qui, avec Valérie Guilmard, embarquée sur Amanjiwo, premier IRC équipage à avoir coupé la ligne, est une des deux femmes lauréates de ce premier GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE.

Enfin, la course a aussi été une histoire de partage, entre les générations, avec de nombreux équipages mixtes entre expérience et jeunesse, et une histoire de famille, avec notamment des duos père/enfant à bord du vainqueur en yachts classiques Faiaoahe (Rémy et Oscar Gérin) ou du Multi50 Leyton(Arthur et Jean-Baptiste Le Vaillant) ou encore de l’IRC Double Elma (Marc et Lisa Willame). La « famille » Leyton avait quant à elle réuni trois bateaux qui sont tous montés sur le podium de leurs classes respectives (le Multi50 deuxième, Sam Goodchild vainqueur en Figaro solo, Henry Bomby/Luke Salter troisième en temps compensé en IRC double). Même chose pour la famille Laperche, avec la victoire en temps réel en Multi 2000 de Mathieu sur Team Vent Debout et la deuxième place de son frère Tom en Figaro solo sur Bretagne CMB Espoir.

En tout, 94 bateaux ont coupé la ligne de départ à Cherbourg-en-Cotentin, nouveau record de l’épreuve, 92 celle d’arrivée à La Trinité-sur-Mer, preuve du très bon degré de préparation de tous les participants, tandis que Jacques Civilise souligne « l’esprit fair-play omniprésent depuis 2016, puisqu’en trois éditions, aucune réclamation n’a été posée, ce qui montre qu’on peut naviguer à haut niveau dans le respect des règles et de la convivialité. »

Et l’intéressé d’ajouter : « Cette troisième édition s’inscrit dans le triptyque compétition, partage, fête qui forme l’ADN de la DRHEAM-CUP / GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE. Compétition, avec un plateau qui a été d’une qualité exceptionnelle et un niveau très élevé à la fois chez les professionnels et les amateurs. Partage, symbolisé par le magnifique départ avec toutes les flottes réunies, départ qui a pu être suivi par le plus grand nombre en direct sur France 3 Régions et sur les réseaux sociaux. Fête, avec, malgré l’absence de village et d’animations, la possibilité pour le public de voir les bateaux, sur lesquels nous avions mis 1200 pavillons, au départ à Cherbourg-en-Cotentin, et de célébrer les vainqueurs à l’arrivée à La Trinité-sur-Mer. »

L’organisateur de la DRHEAM-CUP / GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE dresse un bilan « très positif » de la course, qui, période de Covid-19 oblige, n’aura pas été simple à organiser, d’où sa satisfaction et sa gratitude à l’adresse de tous ceux qui ont œuvré à sa réussite : « Je remercie le Ministère des sports et les autorités préfectorales qui ont toujours fait preuve d’ouverture, la Fédération Française de Voile pour son aide précieuse, la Préfecture Maritime de la Manche et de la mer du Nord qui nous a mis à disposition le Patrouilleur Flamant de la Marine Nationale en guise de bateau comité. Bien évidemment les collectivités : particulièrement la Ville de Cherbourg-en-Cotentin, la Communauté d’Agglomération du Cotentin, le département de la Manche et la Région Normandie pour le départ, sans oublier Ports de Normandie ; la Ville de La Trinité-sur-Mer, le département du Morbihan, la Compagnie des Ports du Morbihan pour l’arrivée. Et tous les clubs sportifs associés et leurs bénévoles : le Yacht Club de France, club support et autorité sportive pour cette troisième édition, l’UNCL pour ses conseils techniques, le Yacht Club de Cherbourg, qui a montré une fois de plus toute sa capacité à organiser des grandes courses au large, et la Société Nautique de La Trinité, forte de sa très grande expérience, qui a également mobilisé ses moyens matériels et humains pour assurer H24 la ligne d’arrivée. Pour conclure, j’aime bien dire que l’organisateur propose, les coureurs disposent, et je tiens à leur adresser un immense merci : ils nous ont offert pendant plus de trois jours de grands moments d’émotion. »

Et Jacques Civilise de prendre d’ores et déjà rendez-vous pour la remise des prix de la DRHEAM-CUP / GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE, qui aura lieu sur la Grande Scène du Salon NAUTIC de Paris le dimanche 6 décembre, et pour la quatrième édition à l’été 2022.

Ils ont dit :

Benoît Arrivé, Maire de Cherbourg-en-Cotentin :

« Le départ de la DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE a été une vraie réussite sur le plan nautique. Notre port Chantereyne a démontré une nouvelle fois ses capacités d’accueil avec 100 voiliers en escale, toutes classes confondues. Le départ dans la rade avec près de 150 bateaux – compétiteurs et accompagnateurs – sur le plan d’eau a mis en valeur notre extraordinaire terrain de jeu nautique. Et nous avons développé des liens étroits avec La Trinité-sur-Mer, port mythique de la course au large. Nous nous inscrivons dans ce sillage : l’accueil de la Fastnet Race, légendaire course anglaise, qui arrivera pour la première fois l’an prochain à Cherbourg-en-Cotentin, en est un signe. Plus de 400 bateaux seront attendus mi-août. Et nous prenons d’ores et déjà rendez-vous en 2022 pour la 4eédition de la DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE. »

Yves Normand, Maire de La Trinité-sur-Mer :

« La DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE était la première occasion pour la grande majorité des coureurs de se confronter sur l’eau cette année, nous sommes absolument enchantés d’avoir accueilli l’arrivée. Il y avait un très beau plateau, avec 20% de la flotte composée de membres de la SNT. Cela montre bien tout l’intérêt que les navigateurs et la commune accordent à cette course dont c’était la troisième édition et s’est avérée un très beau succès. L’histoire entre La Trinité-sur-Mer et la DRHEAM-CUP/GRAND PRIX DE FRANCE DE COURSE AU LARGE va bien entendu continuer, j’ai eu le plaisir d’aller à Cherbourg-en-Cotentin et de rencontrer l’équipe du Maire qui partage le même enthousiasme, cela nous permet de nous inscrire dans un partenariat durable. »

Source

Caroline MULLER

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : Multi50