Frédéric Duthil sur la Solitaire du Figaro 2020

© Alexis Courcoux

Après deux préparations olympiques pour les JO d’Atlanta et de Sidney entre 1993 et 2000, le skipper originaire de Carentan s’est ensuite illustré en course au large en solitaire, d’abord en Mini 6.50 puis pendant plus de 10 ans sur le circuit Figaro Bénéteau. Devenu directeur commercial et marketing chez Technique Voile puis président de la voilerie en 2018, Frédéric Duthil ne s’est jamais éloigné de la course au large, considérant à juste titre que la pratique lui confère une connaissance nécessaire à la fabrication de ses voiles. Vainqueur du Tour de Bretagne en Figaro Bénéteau l’année dernière aux côtés d’Alexis Loison puis 2e de la Transat Jacques Vabre 2019 en Multi50 avec Thibault Vauchel Camus, « Fred Duth » revient au solo cette année sur la mythique Solitaire du Figaro à bord de son monotype « Technique Voile – Cabinet Xavier Bourhis Generali ».

Sans pression

« Nous sortons d’une période compliquée, pendant laquelle nous nous sommes tous remis en question. Nous avons peu navigué, peu régaté et c’est pour cela que ma décision de participer à la Solitaire du Figaro 2020 est un peu tardive, mais pourtant bien réfléchie. » explique Frédéric Duthil. « Je pars avec l’idée de me confronter un maximum aux autres et de prendre du plaisir dans une série que j’affectionne beaucoup. Selon moi, pour fabriquer des voiles performantes, il faut ressentir soi-même les choses en mer. C’est pour moi la clé de ce métier. Ma logique est donc de continuer à régater à haut-niveau afin de prodiguer les meilleurs conseils à mes clients. Le circuit Figaro Bénéteau est une série d’élites, de très haut-niveau et cela nous permet de disposer d’une superbe base de données pour dessiner les voiles d’autres supports de haut-niveau. Sans oublier que c’est la meilleure manière de valoriser le potentiel de la voilerie Technique Voile ! »

Mettant au point les voiles d’Alexis Loison et de Pierre Le Boucher sur ce circuit depuis plusieurs années, et équipant de nombreux autres concurrents du circuit, le skipper bénéficie déjà de bonnes bases pour prendre le bateau en main. « Je participerai à la Solo Guy Cotten début août afin de me préparer au mieux à la grosse échéance qu’est la Solitaire. Il ne me reste que 5 semaines pour tout préparer ! Même si je suis un compétiteur dans l’âme, j’ai conscience de ne pas avoir le même niveau d’entraînement que les autres. Je ne me fixe aucun objectif de résultat mais avant tout de me faire plaisir en régatant au plus haut-niveau »

Une histoire de partage

Dans cette nouvelle aventure, Frédéric Duthil est soutenu par le cabinet d’assurance Bourhis Generali, implanté dans toute la Bretagne. Partageant la même philosophie et l’envie de communiquer positivement cette année, Xavier Bourhis détaille ce nouveau projet et ses ambitions :« soutenir Fréderic Duthil sur la Solitaire du Figaro est avant tout une décision personnelle issue d’une rencontre fortuite en terrasse à la Trinité sur Mer. Nous avons brièvement échangé, il m’a exposé ses projets et j’ai décidé de l’accompagner ! Nous partageons la même philosophie de deux chefs d’entreprise qui souhaitons écrire une nouvelle histoire, sans pression. Une histoire qui va durer 3 mois mais qui va, à tous les deux, beaucoup nous apporter. Etant un professionnel de l’assurance avec une spécificité dans le nautisme, ma devise est d’être là quand il faut être là ! Avec ce projet, nous allons pouvoir communiquer différemment, en se projetant vers du positif et de l’enthousiasmant. C’est selon moi la meilleure façon de sortir d’une crise. »

Source

Marie-Astrid Parendeau

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 22 juillet 2020

Matossé sous: Figaro 3, La Solitaire, Monotypie

Vues: 428

Tags: , , ,

Sous le vent