Alexis Loison de retour aux affaires !

© Jean-Marie Liot

Un mois et demi après sa blessure au genou survenue lors d’un entraînement et à l’intervention chirurgicale qui a suivi, Alexis Loison s’apprête à signer son retour à la compétition. Le 19 juillet prochain, il s’alignera, en effet, au départ de la 3e édition de la Drheam Cup, épreuve à laquelle les Figaro Bénéteau sont conviés pour la toute première fois. Au programme : un parcours de 428 milles au départ de Cherbourg-en-Cotentin et à destination de La Trinité-sur-Mer. Un tracé complet et exigeant qui a de quoi réjouir le skipper de la Région Normandie à plusieurs titres. Et pour cause, non seulement il va pouvoir s’exprimer sur son terrain de jeu favori mais aussi en découdre sur un format de course grandement similaire à celui d’une étape de Solitaire du Figaro. Aussi, même s’il est toujours dans une période de convalescence, le navigateur ne compte pas faire de la simple figuration, mais bel et bien montrer qu’il est en mesure de jouer aux avant-postes, comme il espère le faire en septembre prochain sur la fameuse Solitaire afin de se hisser sur le podium.

Dire que son opération au genou n’est plus qu’un lointain souvenir ne serait pas tout à fait juste, en revanche, affirmer qu’Alexis Loison est prêt à reprendre du service et qu’il a le mors aux dents est un fait. « Je suis encore en phase de convalescence mais le médecin m’a donné son autorisation pour retourner sur l’eau. Je vais évidemment y aller cool et éviter de prendre des risques inutiles car je ne perds pas de vue mon principal objectif de la saison qui était et qui reste la Solitaire du Figaro, mais je ne viens pas non plus pour faire de la simple figuration », assure le skipper du Figaro Bénéteau 3 aux couleurs de la Région Normandie. Remettre la machine en route et tirer au mieux son épingle du jeu : voilà donc les objectifs avoués du navigateur. « C’est ma première participation à la Drheam Cup et je suis d’autant plus content de la faire que le départ aura lieu, pour moi, à la maison », relate le Normand dont la dernière épreuve en Figaro Bénéteau à Cherbourg remonte à 2014, la ville ayant alors accueilli la dernière étape de la Solitaire. « On va régater sur mon terrain de jeu de prédilection. C’est effectivement un coin que je connais bien mais sur lequel il y a perpétuellement à apprendre », détaille Alexis qui a naturellement d’ores et déjà en tête les étapes de la Solitaire qui se joueront dans cette même zone, dans un mois et demi.

Bien naviguer et bien travailler

« En ce sens, cette Dhream Cup va être une super épreuve de préparation, surtout pour moi qui n’ai pas pu participer à la Solo Maître CoQ le mois dernier à cause de mon petit incident, et qui vais donc ainsi démarrer ma saison. Comme je l’ai dit, mes objectifs de l’année restent cependant inchangés et je ne vais pas manquer l’opportunité de faire un bon résultat, même si sur cette épreuve précisément, mon but sera avant tout de finir avec le sentiment du travail bien fait, de bien bosser sur mes réglages de pilote automatique mais aussi de poursuivre le travail engagé avec la voilerie Techniques Voiles afin d’avoir un jeu de voiles au top pour la Solitaire car même si on ne va pas tout révolutionner, on a encore moyen de trouver des petits trucs », commente le marin qui va retrouver une grande majorité de la concurrence de la Solitaire sur ce tracé entre la Manche et le Morbihan. « Tout le monde ne sera pas là, et certains ont choisi de faire la course en double, mais j’aurai, dans tous les cas, de très bons lièvres et quelques belles références pour me caler en vitesse », se réjouit Alexis Loison qui devrait rejoindre le port Chantereyne ce mardi, et ainsi profiter de quelques jours avant le départ pour reprendre quelques marques et répéter certaines manœuvres. « Je suis plutôt confiant », a terminé Alexis Loison.

Source

Agence TB Press

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 juillet 2020

Matossé sous: DRHeam Cup, Figaro 3, La Solitaire, Monotypie, Régates

Vues: 293

Tags: , , ,

Sous le vent