Retour à la compétion pour Nils Palmieri !

© Christophe Breschi

La Solo Maître Coq 2020 aura bien lieu ! Première compétition sportive, toutes disciplines confondues, autorisée en France depuis le déconfinement, la Solo Maître Coq se tiendra du 24 au 28 juin au départ et à l’arrivée des Sables-d’Olonne. Le coup d’envoi sera donné jeudi 25 juin à 13h. Nils Palmieri et les 29 skippers engagés effectueront une boucle de 360 milles entre Belle-Île, l’île de d’Yeu et l’île de Ré.

Prévue mi-mars, la Solo Maître Coq avait été stoppée nette dans son élan du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19. Alors que toutes les équipes étaient aux Sables-d’Olonne, la course avait été annulée. Nils Palmieri avait dû rebrousser chemin et rentrer à Lorient. Au terme d’un travail collaboratif des acteurs majeurs de l’événement, la compétition a pu être validée, mais seule la grande course est maintenue afin de respecter le cahier des charges imposé par le contexte sanitaire actuel. Après le lancement manqué du circuit Figaro Bénéteau 2020, c’est enfin l’heure de prendre le large. Le skipper suisse, qui a pris la suite de Justine Mettraux sur le projet Figaro de l’entreprise internationale de services informatiques TeamWork, a hâte d’en découdre et de pouvoir enfin se mesurer aux pointures de la classe Figaro qui seront présentes jeudi au départ de la course.

À 3 jours du coup d’envoi de ta première compétition en Figaro, comment te sens-tu ?

Nils Palmieri : « Je me réjouis, je suis vraiment impatient de prendre le départ ! Je me sens prêt, le bateau est prêt. On a fait pas mal de côtier ses deux dernières semaines avec des nuits en mer. Je me sens à l’aise sur le bateau, la vie à bord se passe bien, donc c’est cool. Au niveau confrontation, je n’ai navigué que face à mes camarades de Lorient. Ça va être la grande découverte de se mesurer aux autres. »

Quel est ton programme avant le départ ?

NP : « On part de Lorient demain matin. On a prévu de quitter le ponton très tôt… à 5h30 ! L’idée c’est d’arriver en début de soirée aux Sables-d’Olonne. On devrait mettre 14h pour convoyer. Ça va faire une bonne grosse journée. J’ai déjà fait ce convoyage en class40 pour la course Les sables – Horta – les Sables. En mars, j’ai fait un aller-retour pour la Solo Maître Coq. Je commence à bien connaître le coin ! »

Te fixes-tu un objectif pour cette première course de la saison ?

NP : « Ce n’est pas possible de se donner un objectif vu que je ne connais pas du tout mon niveau. J’ai plutôt des objectifs de naviguer propre et de faire de belles trajectoires. Ce qui va être important pour moi, c’est de sentir que je peux suivre le gros du peloton. Il va forcément falloir se mettre dans le dur, mais l’idée, c’est que je ne sois pas dépassé par les événements et que j’ai toujours un coup d’avance dans ma stratégie et mes manœuvres. »

Source

Sport Premium

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 22 juin 2020

Matossé sous: Figaro 3, La Solitaire, Monotypie, Solo Maitre CoQ

Vues: 187

Tags: , , ,

Au vent