Il est temps de se focaliser sur l’océan

© Ainhoa Sanchez

Des acteurs de premier plan se sont réunis lors de The Ocean Race Summit #2 – en ligne – en affirmant que les solutions pour un changement significatif sont bien là. Il est maintenant temps de le réaliser.

La santé des océans est critique pour le bien-être de la planète à long terme et le fait de développer des stratégies payantes pour améliorer des solutions fondées sur la science est le meilleur moyen de restaurer nos océans.

Tel était le message envoyé par The Ocean Race Summits #2, le dernier d’une série d’évènements développés en collaboration avec 11th Hour Racing, le Partenaire de Développement Durable de The Ocean Race.

En réponse à la pandémie de COVID-19, qui a rendu un évènement ‘physique’ impossible, ce sommet a été streamé en ligne depuis La Haye ce mercredi après-midi.

L’évènement a rassemblé un large panel de leaders internationaux et d’experts comme Lord Sebastian Coe, médaillé d’Or Olympique à la tête de World Athletics ; Dr Vladimir Ryabinin, Secrétaire Exécutif de la Commission Océanographique Intergouvernementale (IOC) et assistant du directeur général de l’UNESCO ; Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco ; Peter Thomson, Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Océan ; Minna Epps, Directrice du programme maritime et polaire de l’IUCN ; et Charlie Enright, co-fondateur de l’équipe 11th Hour Racing ; et bien d’autres encore (voir la liste complète ici).

« Le futur de nos océans après la crise (sanitaire) pourrait bien être rapidement oublié si nous retournons aux mêmes schémas qu’avant, » a déclaré Son Altesse Royale, le Prince Albert II. « Nous devons tirer avantage de la situation et sans plus attendre faire un effort commun pour les océans. »

C’était l’un des thèmes du sommet, avec un accent mis sur les stratégies payantes afin de créer des actions vers le changement.

Les plus jeunes générations étaient représentées par les ‘Dutch Wavemakers’, un groupe environnemental dont les membres ont rejoint les groupes d’Action Labs, tandis que le co-présentateur Niek Roosen, un influenceur sur les médias digitaux, acteur et ambassadeur du WWF a engagé les participants au sommet avec divers sondages et commentaires pour faire vivre l’évènement.

Dr. Wallace J. Nichols est quant à lui chercheur, auteur et promoteur de Blue Mind – qui montre scientifiquement que vivre proche de l’eau améliore la santé. Le fait de réaliser l’importance de cette relation Homme-Océan peut selon lui être un véritable moteur du changement.

« Nous souhaitons que tout le monde comprenne à quel point les océans nous donnent en terme de bénéfices écologiques et économiques. Mais ils nous donnent également ces émotions massives, mesurables et ô combien importantes, » a-t-il ajouté lors d’un panel sur La Science de l’Action. « Lorsque nous valorisons les océans pour tout ce qu’ils nous offrent, alors je pense que nous commençons à réparer ce qui est endommagé. »

Peter Thomson – Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Océan – a affirmé pendant ce sommet que le changement est en cours pour restaurer la santé des océans, au travers des Objectifs de Développement Durable (ODD) convenus au niveau international, mais qu’un effort conséquent était nécessaire.

« Nous devons comprendre que nos océans sont en danger et qu’il est dans notre intérêt de stopper cela et d’inverser la tendance… Tous nos gouvernements ont approuvé le fait d’utiliser durablement les ressources des océans, » déclara-t-il, en références aux ODD. « Mais nous devons être fidèles quant à leur mise en oeuvre. »

Minna Epps, la Directrice du programme maritime et polaire de l’IUCN a convenu qu’en ayant des objectifs à atteindre, nous aurions des clés pour permettre le changement. Mais tout aussi important est l’accent mis sur ce que nous devrions prioriser en tant que communauté.

« Prenons cette opportunité pour stopper, recharger, repenser et nous recentrer sur ce à quoi nous voulons que le monde ressemble, » affirma-t-elle, en référence à l’actuelle crise sanitaire. « Nous souhaitons que le monde dont nous avons hérité soit différent de celui que nous laisserons derrière nous. Et je pense que l’importance du lien entre les personnes et la planète n’a jamais été aussi évidente – aujourd’hui nous avons une opportunité. »

« Il y a plusieurs choses qui ont émergé de cette pandémie, » nota Lord Sebastien Coe, un médaillé d’Or Olympique, à la tête de World Athletics. « D’abord, la planète respire plus facilement. Si vous regardez les grandes villes; vous voyez que nous avons inversé la courbe de propreté de l’air, pour la première fois en 40 ans… Les gens parlent du climat, de l’environnement et des problèmes écologiques d’une manière qui n’existait pas auparavant. »

Le sport a également un rôle à joué dans la course au changement et Richard Vevers, le réalisateur du film ‘Chasing Corals’ affirme qu’il peut être une source clé en terme de motivation.

« Il y a un réel moyen de passer à l’action, » déclara Richard, pensant à son film qui a déclenché l’investissement de plus de 90 millions de dollars pour la conservation du corail, résultant d’une réelle connexion émotionnelle du public avec le message. « Il faut de l’optimisme et de l’excitation, et c’est tout particulièrement l’excitation qui est importante pour passer à l’action. C’est là que travailler avec des partenaires comme The Ocean Race fait toute la différence. C’est la quintessence de l’excitation et en général, la préservation des océans n’offre pas de tels niveaux d’excitation. »

Charlie Enright, le co-fondateur de l’équipe 11th Hour Racing et deux fois skipper lors des dernières éditions de la course a confié avoir constaté comment les grandes marques veulent utiliser l’adrénaline que procure la course au large aux côtés d’un réel focus sur le développement durable, afin de raconter une histoire avec du sens.

« Le sponsoring sportif est en train d’évoluer. Cela devient de plus en plus basé sur des causes, particulièrement en course océanique, et c’est comme ça qu’on a construit l’équipe avec 11th Hour Racing. En tant qu’athlètes, nous avons la responsabilité de mener par l’exemple. Je pense que cela fait partie de la façon dont nous travaillons avec nos partenaires. Nous les challengeons, nous essayons de les faire changer, nous mettons la santé des océans et le développement durable au premier plan de ce que nous faisons au sein de l’organisation. Cela n’arrive pas par accident. Nous passons énormément de temps sur ces sujets. Cela nécessite un objectif commun, une vision commune pour commencer à faire bouger les choses sur ces problèmes globaux. »

En tant que CEO de Verizon, qui rassemble plus de 130 000 employés, Hans Vestberg est quant à lui de l’autre côté de la table en matière de sponsoring, mais est parfaitement en phase avec le fait que donner du sens est désormais une nécessité de l’ordre du basique pour les entreprises comme celle qu’il mène.

« Aujourd’hui, je pense que beaucoup d’entreprises pensent à créer du sens avec leurs collaborateurs et leurs clients ainsi qu’à voir la société comme partie prenante de leur stratégie, » a confié Hans Vestberg. « Et cela a complètement changé. Bien entendu, cela concerne Verizon, puisque toutes les circonscriptions autour de nous le demandent. Que ce soit nos employés ou nos clients, tous demandent que nous intégrions du sens à ce que nous faisons, et c’est le cas. »

The Ocean Race Summits #2 a couvert davantage de sujets et d’intervenants ; l’intégralité du replay est disponible sur www.theoceanrace.com

Le 26 mai, 100 leaders d’industries, dont certains représentants de l’IOC, l’UEFA, la Formula E, la FIFA, Wolrd Sailing, du World Economic Forum et bien d’autres encore, se sont réunis à l’occasion d’un workshop sur l’innovation afin de développer des solutions aux challenges rencontrés par le monde du sport et l’industrie de l’évènementiel.

Ce jeudi 28 mai, à la suite du sommet, un deuxième workshop sur l’innovation se tient avec l’accent mis sur la création de moments pour pousser au changement. Des leaders du monde du sport, de l’évènementiel et de l’entreprise se réunissent pour un workshop unique, afin de développer des stratégies payantes pour restaurer la santé des océans, inspirés de l’esprit de la course au large.

The Ocean Race Summits sont une série d’évènements focalisés sur l’apport de solutions, en rassemblant des leaders de divers secteurs afin de plancher sur la restauration de la santé des océans. L’actuelle série de sommets a commencé à Gênes – Italie à l’automne dernier et se poursuivra avec deux nouveaux évènements planifiés cette année, dont un qui aura lieu à Newport, Rhode Island en septembre prochain. Jusqu’à 10 évènements se tiendront avant la fin de la prochaine édition de The Ocean Race.

Source

The Ocean Race

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : Environnement