La FFVoile accompagne les clubs pour le déconfinement

© Eric Bellande

Depuis le 14 mars dernier, l’ensemble des clubs de voile et des écoles françaises de voile ont suspendu toutes leurs activités. Toutes les pratiques : compétitions, loisirs, découvertes… et tous les événements ont été reportés ou annulés. En cette période de pré déconfinement, la Fédération Française de Voile met tout en œuvre pour accompagner les clubs et réussir le retour aux activités et aux loisirs nautiques.

Nicolas Hénard, Président de la FFVoile, s’est adressé aux Présidents des clubs ce jeudi, suite aux annonces du Premier Ministre, Edouard Philippe. Lettre à lire sur le site de la FFVoile, dont voici un extrait :

« Pour réussir ce retour aux activités, la Fédération Française de Voile a proposé il y a maintenant plusieurs jours au Ministère des Sports un plan de déconfinement Voile #EnviedEmbruns. » Ce dernier est consultable ici. « Comme vous pourrez le lire, il s’articule autour de trois phases et il s’appuie sur vos structures car c’est dans vos établissements que nous rappellerons les bons gestes, que nous pourrons gérer les flux et les distanciations sociales. En parallèle de sa rédaction, nous avons entrepris de nombreuses démarches. Nous avons notamment proposé au Ministre de l’Education Nationale que les clubs de voile qui ont pour habitude d’organiser l’activité voile scolaire se mettent à sa disposition et intègrent son plan de retour à l’école. Chaque année, nous accueillons plus de 200 000 élèves que ce soit en activité Voile à l’Ecole ou bien en Classe de Mer.

Avec le projet « plages dynamiques » nous suggérons que des couloirs d’accès à la mer soient administrés localement par des structures affiliées partout où cela est possible. Elles sauront encadrer les zones de navigation surveillées. Nous accompagnons également la Confédération du Nautisme et de la Plaisance qui coordonne tout l’écosystème et qui œuvre auprès des parlementaires et du gouvernement pour que la liberté de naviguer puisse être concomitante avec la restauration de la liberté d’aller et venir. La France est un pays nautique, physiquement et culturellement. L’activité voile qu’elle soit en loisir ou en compétition, est pratiquée chaque année par près de 3 millions de nos concitoyens. Économiquement aussi puisque le nautisme au sens large représente près de 140 000 emplois directs et indirects.

Ce plan est bien entendu évolutif et s’adaptera aux recommandations et aux précisions écrites du gouvernement. D’ailleurs, dès la semaine prochaine nous vous adresserons de nouveaux éléments, notamment des recommandations un référentiel sanitaire pour vous aider à organiser au mieux votre club et vos parcours clients. L’objet est d’adopter des mesures de prévention permettant de protéger la santé des différents publics accueillis (clients, usagers, adhérents), celle des professionnels et des collaborateurs bénévoles associés à l’organisation des activités.»

Pour la reprise de la compétition, ce matin dans un communiqué de presse, le ministère des sports annonçait que : “A ce stade, le ministère des Sports précise qu’aucune compétition sportive ne pourra avoir lieu avant le mois d’août, y compris à huis clos.”

Une enquête nationale pour accompagner les clubs

Pendant cette période de confinement la FFVoile à réaliser une grande enquête nationale auprès de ses clubs pour évaluer l’impact de la crise du Covid-19. L’objectif de cette enquête était de de mesurer les besoins d’accompagnement des clubs actuellement et à l’issue du confinement.

« L’Enquête auprès des clubs, menée dans un temps très restreint par les équipes de la FFVoile nous a permis de joindre 76% d’entre vous. C’est une très bonne nouvelle et surtout tous les enseignements que nous pouvons tirer de cette étude s’appuie sur une base solide. », précise Nicolas Hénard.

Source

Havas Sports & Entertainment

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent