Justine Mettraux dans le Grand Bain !

© Stéphanie Gaspari

Considérée comme l’un des espoirs de la navigation hauturière helvétique, la navigatrice genevoise rejoint les rangs de l’équipe de course au large TeamWork, qui s’était illustrée l’an passé en remportant la Transat 6,50. Justine Mettraux naviguera sur un voilier de série ‘Nacira’

L’entreprise basée à Genève TemWork et la Navigatrice Suisse Justine Mettraux annoncent aujourd’hui leur partenariat en classe Mini avec un programme intense de régates qui culminera avec la Transat 6,50 2013.

Le nouveau voilier de Justine Mettraux TeamWork a été baptisé ce week-end à Lorient en compagnie de Philippe Rey-Gorrez, président de l’entreprise, d’Etienne David, responsable des projets voile chez TeamWork, ainsi que de la famille de Justine, dont le père est également le parrain du bateau.

Née en 1986, Justine Mettraux peut aujourd’hui être considérée comme l’un des espoirs Suisses de la régate hauturière. Elle s’investit à 100 % dans cet ambitieux projet depuis le début de l’année et a même pris ses quartiers à Lorient, nouveau pôle incontournable de la course au large en France. Navigatrice d’expérience malgré son jeune âge, elle collectionne les succès sportifs depuis plusieurs années, avec plusieurs victoires et podiums en championnats nationaux de Surprise ; une victoire au championnat d’Europe de Esse 8,50 ; une victoire au Bol d’Or Mirabaud ainsi que trois participations au Tour de France à la voile. Elle possède par ailleurs de sérieux acquis en navigation hauturière. Elle a déjà traversé le Pacifique Sud dans le sens Ouest-Est, et a navigué entre le Rio de la Plata et les très éprouvants canaux de Patagonie.

Justine Mettraux a commencé son programme d’entraînement fin janvier et s’entraîne via la structure Lorient Grand Large avec le coach très prisé Tanguy Le Glatin (Gitana Team, Dee Cafari, Sam Davies,…). «Justine a un excellent potentiel » confie Tanguy, qui a déjà pu observer la navigatrice pendant deux journées de prise en main sur son bateau. « On sent qu’elle a encore des habitudes liées au multicoque, et elle va devoir s’habituer au Mini. Mais elle a déjà de très bonnes bases, et va très vite au portant ».

Justine Mettraux reste quant à elle plutôt prudente sur ses premières évaluations : « Je ne me fixe pas d’objectif à ce stade de ma préparation. Je vais attendre les premières confrontations en avril pour me situer par rapport au reste de la flotte. Mon expérience me laisse penser que j’ai ma place et que je peux me démarquer, mais je ne veux pas brûler les étapes, ni me mettre trop de pression à ce stade. Je constate simplement que j’ai beaucoup de plaisir, ce qui me conforte dans le choix de me lancer dans cette aventure. »

Philippe Rey-Gorrez, le président de TeamWork, considère ce projet comme une continuité : « Nous sommes engagés dans la classe Mini depuis 2005, et David Raison a remporté la Transat 6,50 sur TeamWork Evolution à la fin de l’année dernière. Partir avec un voilier de série et une jeune régatière représente un nouveau défi, toujours cohérent avec notre philosophie ».

Etienne David, qui a disputé la Transat 6,50 2011 sur TeamWork (7ème au général) va faire profiter Justine de son expérience. Il compte la soutenir ponctuellement dans la gestion de sa préparation en participant notamment avec elle à la première course en double de la saison. « J’ai découvert Justine lors du Tour de France à la Voile. Ses compétences de marin et de régatier m’ont marqué. Sa ténacité hors du commun est par ailleurs impressionnante ».

Justine Mettraux prépare la Transat 2013 sur un Nacira, un voilier de série dessiné par les architectes Axel DeBeaufort et Alexis Muratet. Quinze unités ont été construites à ce jour. Le bateau devrait se placer comme nouvelle référence dans la classe après le célèbre Pogo II (plan Finot/Conq), qui mobilise les premières places en monotype depuis 2003. Le Nacira TeamWork porte le numéro de course 824.

Ce nouvel objectif de Transat 6,50 2013 s’intègre dans le projet TeamWork voile et montagne, lancé début 2010. Celui-ci comprend, en plus du Mini 6,50, l’ascension des 82 sommets alpins de plus de 4000 mètres (55 gravis à ce jour) et la saison de Ventilo M2, avec un bateau engagé et un partenariat dans l’organisation du championnat qui se nomme désormais Safram TeamWork Speed Tour.

Calendrier des courses de la première partie de saison 2012 en Mini 6,50 pour Justine Mettraux:

  • 14-15 avril : Demi-Clé (environ 150 milles en double)
    21-25 avril : Pornichet Select (300 milles en solitaire)
    6 – 8 Mai : course entre La Trinité et Plymouth (250 milles en double)
    13-20 mai : UK Fastnet (Plymouth) (environ 600 milles en double)
    31 mai – 2 juin : Trophée Marie-Agnès Péron (milles milles en solitaire)
    10 au 16 juin : Mini-Fastnet (milles milles en double)
    20 juillet – 26 août : Les Sables – Les Açores – Les Sables (2200 milles en solitaire)

Un parcours qualificatif de 1000 milles (1850 kilomètres) doit par ailleurs être effectué par Justine avant la course Les Sables-Les Açores. Ce parcours représente une boucle entre l’île de Rez et le Sud de l’Irlande.

Source

Maxcomm Communication

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 février 2012

Matossé sous: 2013, Course au Large, Mini 6.50, Transat 6.50

Vues: 1585

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat 6.50