Pascal Bidégorry dans le grand bain

  • © Alexis Courcoux
  • © Alexis Courcoux
  • © Alexis Courcoux

Ce jeudi 12 mars, le trimaran MACIF a été remis à l’eau après trois mois de chantier et quittera dès demain Lorient pour Port-la-Forêt. Pascal Bidégorry, appelé à remplacer François Gabart, pourra alors entamer sa préparation pour The Transat CIC (départ le 10 mai depuis Brest) et embrasser les codes de la navigation en solitaire à bord de MACIF.

Dans moins de deux mois, Pascal Bidégorry prendra le départ de The Transat CIC à bord du trimaran MACIF, à la place de François Gabart, dont la fatigue accumulée, après une décennie de batailles navales acharnées et souvent victorieuses, l’a conduit avec la Macif à prendre la décision de renoncer à cette nouvelle épopée en solitaire.

« Il est vrai que nous avons peu de temps pour préparer The Transat CIC ; c’est bien pour cela que nous allons mettre du cœur à l’ouvrage, emmagasiner des savoirs supplémentaires pour, le jour du départ, être le plus pertinent possible ». Pertinent ? « Il faut que je me construise dans l’utilisation du bateau, avant tout, explique Pascal Bidégorry. Même si je connais le trimaran MACIF pour avoir souvent navigué à bord (il a notamment remporté la Transat Jacques Vabre en 2015, première course du bateau aux côtés de François Gabart, qu’il a également régulièrement assisté dans ses périodes de développement, ndlr), certains éléments importants comme l’électronique et les appendices ont bien changé. Mon but est de trouver le bon équilibre entre la meilleure façon de manœuvrer le bateau et la recherche de performance. Ainsi, je vais d’abord aller chercher de la sérénité dans ma manière d’être sur le bateau puis, une fois passée cette étape, je ferai de la place pour le sport, afin de vivre le moment pleinement ».

Prendre en main un trimaran en solitaire n’est pas une mince affaire. « Humainement, ajoute le Basque, c’est un challenge bien particulier. Je vais m’appuyer sur mon expérience, de l’Orma notamment, qui était un bateau plus volage que le trimaran MACIF. Je garde de ma deuxième place sur la Route du Rhum en 2006 un sentiment de plénitude parce que je m’étais réalisé dans cette course. C’est aussi ce que je souhaite vivre sur The Transat CIC, en plus de la réussite du projet MACIF et de la satisfaction du team MACIF ».

Le chrono tourne déjà. Aujourd’hui, le trimaran MACIF a été remis à l’eau et mettra dès demain le cap sur Port-la-Forêt. Il faudra alors une bonne semaine pour que les éléments essentiels à une bonne navigation soient validés.

En fin de semaine prochaine, Pascal et le team MACIF entameront la phase de préparation en mer du skipper, en respectant un planning au cordeau. « J’ai retrouvé François et l’équipe MACIF avec un réel plaisir et je crois que c’est réciproque : ils ont la banane quand j’entre dans le hangar ! Je m’adapte à leur façon de travailler, ils gèrent parfaitement ce bateau depuis 2015, je m’appuie sur leurs compétences… Et je vais profiter de la présence de François, qui connaît par cœur la nouvelle configuration des appendices, pour compenser rapidement ce que j’ignore des réglages de MACIF. Pour appréhender ces bateaux, il ne s’agit pas d’être le plus costaud, mais de bien construire son histoire. Le faire avec des gens que je connais bien et que j’apprécie humainement, cela me permettra de relever le défi ».

3 mois de chantier avant d’aborder The Transat CIC

La Brest Atlantiques terminée, le trimaran MACIF est alors entré en chantier mi-décembre à Lorient pour être contrôlé afin de déceler les problèmes d’usure et de fragilité éventuels apparus suite à la course. Il n’a pas subi de modification majeure ; l’attention se portant surtout sur les réparations des différentes avaries survenues sur les appendices du bateau pendant son demi tour du monde. L’équipe technique s’est donc concentrée sur la réparation du foil tribord qui sera replacé à bord d’ici 10 jours, un safran central refait à neuf et le développement d’une nouvelle dérive. Le vol étant aujourd’hui totalement dépendant de l’équilibre sur ces appuis, ces éléments rétablis, le trimaran MACIF sera donc de nouveau compétitif pour le départ de The Transat CIC.

A PROPOS DE PASCAL BIDÉGORRY

Né à Bayonne le 15 janvier 1968

Extrait de palmarès

  • 2018 : Vainqueur Volvo Ocean Race sur Dongfeng
  • 2017 : Vainqueur The Bridge en équipage sur le trimaran MACIF
  • 2015 : Vainqueur Transat Jacques Vabre avec François Gabart sur le trimaran MACIF
  • 2012 : Vainqueur de la Krys Ocean Race en MOD70
  • 2009 : Détenteur du Record de la traversée de l’Atlantique nord à la voile en équipage sur le Maxi Banque Populaire en 3 jours, 15 heures, 25 minutes et 48 secondes
  • 2006 : 2e de la Route du Rhum en multicoque 60 pieds ORMA à bord de Banque Populaire IV
  • 2005 : Champion du monde en multicoque 60 pieds ORMA

Source

WindReport'

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent