Pascal Bidegorry à la barre de l’Ultim MACIF

© Yann Riou

Après une Brest Atlantiques* non sans épreuve mais riche d’enseignements, François Gabart a décidé de mettre momentanément la compétition entre parenthèses cette saison. Un temps que le skipper du trimaran MACIF mettra à profit pour se focaliser différemment sur les projets afin de se ressourcer et revenir plus fort l’année prochaine. Après une réflexion concertée, le groupe Macif et François Gabart ont donc pris la décision de confier la barre du trimaran MACIF à Pascal Bidégorry pour The Transat CIC, dont le départ sera donné de Brest, le 10 mai prochain.

Depuis 10 ans qu’il est engagé dans la course au large avec la Macif, François Gabart a enchainé les saisons et s’est constitué un palmarès hors normes. Mais être à la barre d’un trimaran Ultim reste une discipline exigeante, tant physiquement que mentalement, car prendre la mer à très haute vitesse sur ces bateaux d’exception est un défi qui nécessite souvent de dépasser ses limites. Tout le travail de récupération et de préparation du skipper autour des courses est alors fondamental pour tenir le rythme imposé par ces multicoques afin de pouvoir rester vigilant en endurant les chocs, le bruit ambiant, les enchaînements de manœuvres… tout en menant à bien sa course.

De l’état de forme du skipper dépend sa sécurité

Cet hiver, François Gabart a pris conscience d’avoir puisé dans ses réserves. Il a pris du retard dans sa préparation physique de pré-saison, et la prochaine échéance fixée début mai – The Transat CIC – lui laisse trop peu de temps pour récupérer la fatigue cumulée ces dernières saisons. François sait qu’il est nécessaire de ne pas sous-estimer la difficulté de l’exercice surtout lorsqu’il s’agit de reprendre la mer en solitaire pour un nouveau sprint sur l’Atlantique. Après mûre réflexion avec le groupe Macif, la décision a donc été prise de maintenir la participation du bateau à The Transat CIC sans François aux commandes. La démarche ne remet évidemment pas en cause le partenariat qui le lie à la Macif, qui en tant qu’assureur, place la prévention au cœur de son métier et soutient pleinement son choix pour qu’il revienne plus fort sur l’eau l’année prochaine à la barre du nouveau trimaran MACIF actuellement en construction.

Pascal Bidégorry, un choix assuré !

Trois mois avant le départ de The Transat CIC, le groupe Macif et François Gabart ont donc pris ensemble la décision de confier la barre du trimaran MACIF à Pascal Bidégorry. Son expérience du multicoque et son approche de la performance, associées au fait qu’il accompagne et soutient le projet trimaran MACIF depuis sa mise à l’eau à l’été 2015, font en effet de Pascal un choix imparable pour mener à bien le bateau sur The Transat CIC.

Vainqueur aux côtés de François de la Transat Jacques Vabre en 2015, puis de L’Armen Race et de The Bridge en 2017, Pascal Bidégorry a aussi pris part à de nombreux entrainements à bord pour développer la performance et conseiller François. Déjà présent pour la première transat du bateau, il aura donc le privilège d’officier pour la dernière course du trimaran sous les couleurs de la Macif puisque ce dernier sera vendu cet été.

Aller de l’avant en prenant du recul

Cette année, François Gabart prendra donc le temps nécessaire pour se ressourcer mais il n’en sera pas moins présent à terre. Sa passion pour la course au large reste intacte et son envie d’y prendre part, plus forte que jamais. Les quatre prochains mois seront entre autres pleinement consacrés à accompagner Pascal Bidégorry dans sa préparation à The Transat CIC puisque François fera partie intégrante de l’équipe à ses côtés pour qu’il soit le plus performant sur l’eau. Il naviguera avec lui lors des entrainements et fera aussi partie de la cellule routage pendant la course.

En adoptant ainsi une vision extérieure sur le projet, François entend ainsi vivre une nouvelle expérience qui lui permettra de repenser sa façon de naviguer en perspective de 2021, qui s’annonce d’ores et déjà dense en termes de navigations en équipage. Il sera alors à la barre du nouveau trimaran MACIF, dont la mise à l’eau est prévue pour le début d’année prochaine. Un nouveau projet pour lequel François a aussi pleinement à cœur de s’investir auprès des équipes, tant dans la définition des choix techniques qui restent à faire en termes de performance, que de la structuration globale du projet avec la Macif de sorte que le sport soit aussi demain vecteur de sens et réunisse ainsi leur ambition commune entre 2021 et 2023.

Jean-Bernard Le Boucher, Directeur des Activités Mer du groupe Macif

La saison 2020 représente pour le groupe Macif une année de transition : le trimaran MACIF prend le départ de sa dernière course avant de trouver un nouvel acquéreur et la construction du nouveau trimaran se poursuit. François, qui a connu une fin de saison 2019 non sans épreuve mais riche d’enseignements, pourra cette année récupérer toute sa condition physique et se consacrer au suivi du chantier de notre nouveau bateau. Pascal Bidégorry pourra compter sur le soutien des collaborateurs, des délégués et sociétaires du Groupe pour le suivre jusqu’à Charleston. Avec François, nous vous donnons rendez-vous le 10 mai à Brest pour soutenir et encourager Pascal !

Fred Vianas, Directeur Stratégie et Performance du groupe Macif

Le partenariat entre la Macif et François Gabart est fondé sur la confiance et l’écoute. Devenu au fil des années un véritable ambassadeur pour notre marque et pour l’ensemble des 12 000 collaborateurs et délégués du Groupe, François a toujours eu à cœur de partager et faire vivre ses exploits. Notre partenariat va bien au-delà d’un projet sportif, le programme trimaran MACIF est devenu le porte-étendard des valeurs de la Macif : engagement, solidarité, performance. Assureur responsable, nous sommes naturellement attentifs à ce que François navigue dans de bonnes conditions et il est essentiel à nos yeux qu’il puisse exercer son métier en toute sécurité. C’est pourquoi, nous avons décidé ensemble de confier la barre du trimaran MACIF pour cette course à un skipper tout autant qualifié : Pascal Bidégorry

François Gabart, skipper du trimaran MACIF

Bien évidemment, j’aurais préféré terminer l’histoire avec le trimaran MACIF d’une manière différente mais je vais de toute façon continuer à naviguer à bord même si ce n’est pas en course. J’ai vécu avec lui des moments assez incroyables, que ce soit en solitaire sur la Route du Rhum en 2018 ou avant sur le Record du Tour de Monde en 2017, ou même en équipage sur la Brest Atlantiques il y a quelques semaines, et c’est déjà suffisamment fort pour garder ça en mémoire.
C’est très positif de laisser le bateau à Pascal qui le connait bien, qui a fait la première course avec moi, et à qui je fais entièrement confiance pour qu’il termine bien l’histoire du trimaran sous les couleurs de la Macif. En parallèle, mon histoire avec la Macif continue aussi de s’écrire avec la construction d’un nouveau trimaran et aujourd’hui, j’ai autant envie de m’investir auprès du bureau d’études pour analyser certains paramètres qui scelleront les choix de demain en termes de performance que de participer avec les équipes de la Macif à la définition des axes d’activations qui donneront du sens au projet ces prochaines années.

Pascal Bidégorry, skipper remplaçant du trimaran MACIF

C’est un honneur de naviguer à bord du trimaran MACIF et d’avoir la confiance de François ainsi que celle du groupe Macif pour faire The Transat CIC qui, au même titre que la Route du Rhum, est un monument de la voile française. J’étais là en 2015 pour commencer l’histoire aux côtés de François à bord du trimaran MACIF et je suis là maintenant pour la finir, j’espère que l’on aura la même réussite ! Mon expérience fait que je suis conscient de l’exercice ; ce n’est pas anodin de faire du solitaire sur ce genre de bateau mais ce qui est rassurant pour moi, c’est de savoir que je ne suis pas tout seul dans l’histoire et même si, à un moment donné, il va falloir que je mène une partition avec mes deux mains ; pour toute la préparation en amont, je sais que je vais être entouré de personnes qui ont une compétence énorme dans ce domaine d’activités et en qui j’ai une totale confiance. Après, plus personnellement, j’ai toujours aimé ces challenges sportifs élevés qui mixent à la fois l’envie et la combativité. Je suis conscient de la tâche ; nous allons, ensemble, tout mettre en œuvre pour faire de cette course une réussite.

* François Gabart, Gwénolé Gahinet et Jérémie Eloy ont franchi la ligne d’arrivée de la Brest Atlantiques en deuxième position, le 7 décembre 2019, derrière le maxi Edmond-de-Rothschild. Le trio du trimaran MACIF aura ainsi passé 31 jours et 20 heures en mer pour boucler les 14 000 milles du parcours sur les Atlantiques nord et sud, après avoir rencontré plusieurs problèmes techniques.

Source

WindReport'

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 février 2020

Matossé sous: Course au Large, The Transat, Ultime

Vues: 386

Tags: , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent