France SailGP présente son équipe sportive pour 2020

© Eloi Stichelbaut

A moins de 40 jours de l’ouverture de la saison 2 de SailGP à Sydney, les Français s’organisent pour atteindre leurs objectifs de 2020 : animer les régates en tête et se hisser parmi les meilleurs teams en F50. L’équipe tricolore désormais managée par Bruno Dubois veut s’appuyer sur l’expérience acquise tout en intégrant de nouveaux éléments pour insuffler une nouvelle dynamique à cette deuxième année de compétition. Voici l’équipe 2020 :

Nouveau contrôleur de vol

La fin de la préparation olympique de Billy Besson et Marie Riou en Nacra17 coïncide avec le départ de cette dernière de France SailGP. Une page se tourne donc dans la grande histoire qui a lié les deux champions – quatre titres mondiaux glanés ensemble -, sans que cette fin de cycle ne sonne toutefois la fin d’une amitié très forte. C’est désormais à François Morvan (expert du multicoque) que revient le poste exigeant et délicat de contrôleur de vol. « En 2019, il était déjà avec nous en back up. Il a montré ses compétences et son savoir-faire malgré le peu de navigation sur le bateau. Il a participé à toutes les séances sur simulateur. Il a vécu avec l’équipe, il connaît bien notre mode de fonctionnement. Ce choix était donc logique » commente Billy Besson. Pour Matthieu Vandame, l’énorme expérience de François en multi (petits et gros, en inshore et au large) ainsi que ses qualités de régleur et de barreur font de lui l’homme de la situation.

Nouveau coach

L’autre changement important concerne le coaching, avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur, Thierry Douillard. Le multiple vainqueur du Tour de France à La Voile, coureur au large, coach du team Oman Sail et routeur pour Sodebo, a remporté les suffrages pour remplacer Franck Citeau et Stevie Morrison, pris par d’autres activités. « Il a une superbe carrière et c’est quelqu’un qui cumule de nombreuses qualités : il est coutumier du milieu anglo-saxon, familier des aspects techniques du bateau et des analyses de données. Et humainement, il correspond bien à ce que l’on cherche, précise Billy. Je pense qu’il va beaucoup nous apporter »

Un quatrième wincheur

Enfin, l’équipe navigante accueille un petit dernier : Jules Bidegaray, 25 ans, lauréat du concours lancé à Marseille à l’automne dernier dans le but de former et recruter un jeune wincheur. Issu de la filière Team France Jeune et du Tour Voile, Jules intègre le collectif en tant que remplaçant et 4e wincheur, aux côtés des hommes forts du team : les très expérimentés Olivier Herledant, Devan Le Bihan et Timothée Lapauw. « Pour nous, indique Billy, le plus important est qu’il soit opérationnel à partir de la 2e ou 3e régate. Ce sont des postes très exigeants qui demandent de la fraîcheur. Il faut être prêt physiquement et mentalement à envoyer du lourd ».

Une nouvelle aile modulable au printemps

Concernant ces remaniements chez les navigants, Billy explique : « L’idée est d’essayer de donner un second souffle, une nouvelle énergie pour aller de l’avant et atteindre des objectifs clairs de performance. Mais sans tout chambouler non plus ! ».

Pilier du clan tricolore, Matthieu Vandame conserve ainsi son poste au réglage d’aile. Il aura cette année un défi supplémentaire à relever : apprivoiser le maniement et les réglages de la nouvelle aile modulable qui devrait être adoptée dès l’épreuve de San Francisco (2 et 3 mai). Il s’agira d’une aile escamotable (18 /24 m de haut), permettant de s’adapter à un large éventail de conditions de navigation. Dans sa configuration réduite, dans la brise, elle permettra au F50 d’aller encore plus vite. « On devrait encore gagner quelques nœuds ! » promet Matthieu.

« On a les crocs »

Quant au skipper et barreur du bateau, il aborde cette nouvelle saison avec une énorme envie d’en découdre. 2019 était l’année de la découverte pour l’équipage français. 2020 sera celle de la maturité. Le team a coché de nombreuses cases : dompté le F50 dans toutes les conditions de vent et de mer, frôlé le chavirage, pris des départs d’anthologie, connu le bas et le haut du classement. « L’expérience acquise nous permet aujourd’hui d’être en confiance. On va pouvoir attaquer fort, sans appréhension » se réjouit d’avance Billy Besson.

En attendant les retrouvailles avec leur F50 pour des entraînements prévus autour du 20 février à Sydney – l’épreuve a lieu les 28 et 29 -, France SailGP va se réunir à plusieurs occasions, dans les jours qui viennent, afin de se mettre en ordre de marche. A moins de deux mois du début des hostilités, une énergie intense règne déjà dans les rangs : « nous sommes tous très très motivés et Billy a le couteau entre les dents ! » conclut Matthieu Vandame.

Composition de l’équipe navigante 2020 de France SailGP :

  • Billy Besson/ barreur – 38 ans – Réside à Sevrier, France
  • François Morvan / régleur de vol – 36 ans – Réside à Nantes, France
  • Matthieu Vandame / régleur d’aile – 37 ans – Réside à Rennes, France
  • Olivier Herledant / Wincheur –39 ans – Réside à Douarnenez, France
  • Devan Le Bihan / Wincheur – 36 ans – Réside à Hennebont, France
  • Timothé Lapauw / Wincheur – 27 ans – Réside à Antibes, France
  • Jules Bidegaray / Wincheur – 25 ans – Réside à Hyères, France

Source

SailGP

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 27 janvier 2020

Matossé sous: Match Racing, SailGP

Vues: 503

Tags: , , , , , , , , ,

Sous le vent