Cap sur 2020 pour V and B – Mayenne

© Jean-Marie Liot

5ème de la Bermudes 1000 Race, performant également sur le Défi Azimut, 16ème de la Transat Jacques Vabre entre Le Havre et Salvador de Bahia avec Guillaume Le Brec suite à une épreuve mouvementée qui avait débuté par un arrêt technique, Maxime Sorel est entré de plain-pied dans le circuit IMOCA à bord de V and B – Mayenne. Le navigateur, originaire de Cancale, et son équipe vont désormais se préparer activement pour les gargantuesques saisons 2020 et 2021 avec l’enchaînement de The Transat CIC, New-York / Vendée en mai et juin puis le départ de leur premier Vendée Globe le 8 novembre aux Sables d’Olonne. Trois questions à Maxime Sorel…

Comment s’est déroulée ta vie depuis ton arrivée à Salvador de Bahia mi-novembre ?

J’avais une vingtaine de personnes à m’accueillir à Salvador de Bahia et j’ai été très touché par leur soutien. C’était top d’avoir mes partenaires, V and B, le département de la Mayenne et notre club d’entreprises au Brésil. 10 heures après mon arrivée, j’étais de retour sur l’eau pour leur faire découvrir la baie de tous les Saints. Ensuite, nous avons totalement désarmé notre monocoque de 60 pieds afin de le mettre sur un cargo pour son retour en Europe. J’ai pris deux semaines de vacances où je suis parti surfer. Le bateau devrait arriver à Lorient début janvier. Il sera remis à l’eau afin de l’amener à Concarneau pour un chantier d’hiver chez Kaïros de Roland Jourdain. Nous allons nous concentrer lors de ce chantier sur la fiabilisation de notre navire et poursuivre son optimisation. Nous allons, par exemple, retravailler toute la partie qui concerne le contenu du gasoil mais aussi la partie hydrogénérateur ou encore le matossage.

Comment te transposes-tu sur 2020 ?

J’ai hâte de participer à ma première transat en solitaire à bord de V and B – Mayenne. La Transat CIC entre Brest et Charleston sera un moment important de ma saison. Je démarre par l’une des transats les plus difficiles. Je serai ensuite au départ de New York – Vendée. Ces deux transats vont nous permettre de travailler énormément sur le bateau et de le voir sur toutes ses coutures. Je pense aux phases de navigation dans le vent fort ce que nous n’avons pas vraiment eues sur la Transat Jacques Vabre. Ensuite, en juillet et août, le voilier retournera en chantier et on abordera la phase Vendée Globe début septembre.

Et ceux toujours avec les mêmes partenaires ?

Je suis très fier de la confiance qui nous ai accordée par nos deux partenaires principaux que sont V and B et le département de la Mayenne. Ils seront évidemment avec nous tout au long de 2020 et jusqu’à l’arrivée du Vendée Globe en 2021. Nous avons également l’appui d’un club d’entreprises très soudé et engagé. Nous sommes vraiment en train de nous professionnaliser sur tous les aspects du projet. Enfin, nous mettrons en avant tout au long de ce programme l’association « Vaincre la Mucoviscidose ». Elle est notre fil rouge. Faites des dons !

Le programme de V and B – Mayenne

  • Mai 2020 : The Transat, départ de Plymouth
  • Juin 2020 : New York / Vendée
  • Septembre 2020 : Défi Azimut à Lorient
  • 8 novembre 2020 : départ du Vendée Globe aux Sables d’Olonne

Source

Agence TB Press

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 18 décembre 2019

Matossé sous: 2020-21, Course au Large, Défi Azimut, IMOCA, New York - Les Sables, The Transat, Vendée Globe

Vues: 549

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe