Photo-finish pour des SSL Finals à rebondissements.

Après un Quart de Finale et une Demi-Finale disputés dans une brise légère, un vent plus soutenu s’est invité en baie de Montagu pour offrir aux quatre équipages finalistes des conditions parfaites pour se disputer la victoire sur cette 7e édition des SSL Finals.

Si les deux premières manches du jour voyaient la victoire d’un cavalier seul, la Finale a tenu toutes ses promesses et tenu en haleine concurrents et spectateurs alors que le podium s’est joué d’un souffle.

Qualifiés directement pour la Finale, le Polonais Champion du Monde de Star Mateusz Kusznierewicz et son équipier brésilien Bruno Prada ne prenaient pas la bonne option au départ et se voyaient relégués à la dernière place à la bouée au vent. Bouée qu’enroulaient en tête Eivind Melleby et Josh Revkin, suivis par les Français Xavier Rohart et Pierre-Alexis Ponsot et par Iain Percy et Anders Ekström. Le trio de tête tombait dans un trou de vent sur le premier portant, permettant à Kusznierewicz-Prada de revenir dans leurs tableaux arrière. À la porte sous le vent, c’est un tout nouveau départ qui s’est opéré alors que les concurrents enroulaient presque ensemble les bouées.

À ce stade de la course il était bien difficile de dire qui aller franchir la ligne d’arrivée en tête. La gauche du plan d’eau a finalement était plus payante et c’est la paire Percy-Ekström qui enroule en tête la dernière bouée au vent, juste devant Rohart-Ponsot et Melleby-Revkin. Le portant était une fois de plus à couper le souffle, ou à le retenir tout dépend de son point de vue. Percy et Rohart empannaient rapidement, laissant Melleby filer sur la gauche du plan d’eau. Un côté plus favorable et c’est donc trois étraves alignées qui se sont présentées sur la ligne d’arrivée. Difficile de savoir qui des trois équipages s’octroyait la victoire finale. Il a fallu attendre que le Comité de Course confirme la victoire de la légende Iain Percy et son équipier suédois Anders Ekström dans cette 7e édition des SSL Finals.

« C’était plus serré que nous l’espérions, » jubile Percy. « Il y avait trois bateaux en moins d’un mètre. Cela résume parfaitement les SSL Finals ! »

Ekström, lui-même Champion du Monde de Star en 2004 et Médaillé de Bronze avec Freddy Lööf, rajoute : « Je suis surpris, mais Iain est un très bon régatier. Je pensais que nous allions faire un bon résultat, mais je ne l’avais pas imaginé si bon ! Nous sommes super heureux. »

Bon perdant, surtout avec un tel écart, Xavier Rohart raconte : « Tout s’est joué sur le pumping. Un coup c’était Iain devant, un coup nous, puis Iain, puis nous et finalement Iain ! »

Quarts et Demi-Finales

La météo a été capricieuse en ce début de journée avec une brise aux abonnés-absents qui a obligé le Comité de Course à retarder le départ des Quarts de Finale. Finalement un vent de NE s’est mis à souffler aux alentours de 6 nds, ce qui a permis de mettre en place le parcours.

Les Quarts de Finale se sont disputés à huit. Le départ a été gagné par Rohart-Ponsot mais rapidement c’est le duo germano-britannique Scot Lorenzo Chiavarini et Kilian Weise qui prennent l’avantage pour ne plus le lâcher jusqu’à l’arrivée. Eivind Melleby et Josh Revkin sont 2e, suivis par les Français à la 3e place.
Malgré une pénalité à la porte sous le vent pour un contact sur Oskari Muhonen et Vitalii Kushnir, Percy-Ekström réussissent un près d’anthologie qui les propulse à la 4e place de la manche.

La bataille pour la 5e place valait le déplacement. Ils étaient trois équipages à tenter de gagner le ticket pour la Demi-Finale : les Brésiliens Henrique Haddad et Henry Boening, les Américains Paul Cayard et Phil Trinter et la paire finlando-ukrainienne Oskari Muhonen et Vitalii Kushnir. Le match dans le match a finalement était remporté d’une étrave par Haddad-Boening, qui confirment ainsi une excellente semaine. Une ‘victoire’ fêtée par les bateaux spectateurs venus regarder les Finals.

Les cinq qualifiés retrouvaient alors en Demi-Finale le duo germano-Italien Diego Negri et Frithjof Kleen, second des Qualifications. Le départ n’a pas été favorable aux Brésiliens qui ont été poussés hors de la ligne. Le temps de la refranchir correctement, les autres équipages avaient déjà plusieurs longueurs d’avance qu’Haddad n’a jamais réussi à récupérer. Devant Rohart-Ponsot prenaient la bonne option et creusaient, irrémédiablement, l’écart. Derrière la bataille des deux tickets restants pour la Finale se jouait entre Chiavarini-Weise, Melleby-Revkin et Percy-Ekström. Alors que la pression montait d’un cran, les équipages plus expérimentés étaient à même de la contenir. Et ce sont finalement Melleby-Revkin et Percy-Ekström qui complètent le podium de cette Demi-Finale, un podium qualifié pour la Finale. Negri-Kleen s’inclinaient finalement, ne faisant qu’une courte apparition sur cette journée des Finales.

Au sujet de cette 7e édition des SSL Finals, Xavier Rohart, le Président de la Star Sailors League, conclut : « Cette semaine s’est très bien déroulée. Aujourd’hui le concept a prouvé que la compétition reste ouverte pour n’importe quel régatier, quelle que soit sa spécialité. Ici est couronné le meilleur régatier au monde. Iain et Anders l’ont démontré aujourd’hui. »

TOP10

1 Iain Percy GBR Anders Ekström SWE
2 Xavier Rohart FRA Pierre-Alexis Ponsot FRA
3 Eivind Melleby NOR Josh Revkin USA
4 Mateusz Kusznierewicz POL Bruno Prada BRA
5 Lorenzo Chiavarini GBR Kilian Weise GER
6 Diego Negri ITA Frithjof Kleen GER
7 Henrique Haddad BRA Henry Boening BRA
8 Oskari Muhonen FIN Vitalii Kushnir UKR
9 Paul Cayard USA Phil Trinter USA
10 Eric Doyle USA Payson Infelise USA

Source

Star Sailors League SA

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : Star