Bataille pour sa propre survie

Cette quatrième et dernière journée de Qualification a été décisive aujourd’hui pour les vingt-trois concurrents qui ont disputé cette 7e édition des SSL Finals, l’épreuve qui détermine le meilleur régatier de l’année, toutes catégories de voile confondues. Seuls les dix premiers équipages à l’issue des Qualifications seront qualifiés pour les phases finales de samedi. Si les cinq premiers au classement général étaient assurés de se qualifier pour la suite de l’épreuve, ils étaient encore dix ce matin à pouvoir se départager les cinq derniers tickets gagnants.

Changement de décors aujourd’hui en baie de Montagu alors que le vent soufflait, pour la première fois de la semaine, depuis le large. Une brise légère qui a donné du fil à retordre aux concurrents qui devaient rapidement trouver les bons réglages.

Dans la première manche, ce sont les Brésiliens Henrique Haddad et Henry Boening qui ont survolé les débats grâce à une belle option payante à droite du plan d’eau. Au premier virement ils croisent devant toute la flotte et ne cessent de creuser l’écart jusqu’à l’arrivée. Avec cette victoire de manche, le Champion du Monde de Snipe, épaulé par son compatriote vétéran de Star, pose une belle option pour se qualifier ainsi dans les TOP10.

« Notre stratégie était de se concentrer sur les deux premières manches, car si nous réalisions de belles performances, nous pouvions terminer dans les dix premiers, » confie Haddad. « Dans la première manche nous avons réalisé un travail extraordinaire. Dans la seconde nous avons confirmé avec une place dans les dix. Lors de nos entraînements, nous savions que nous étions rapides dans les petits airs… »

Les Brésiliens terminent la journée à la 7e place au général. « Je ne pensais pas faire aussi bien, »conclut Haddad. « Nous nous étions fixé comme objectif de terminer dans le Top10, mais en plus de cela nous n’avons fait que de nous améliorer et d’acquérir de la confiance chaque jour. »

La surprise du jour venait une nouvelle fois d’un départ anticipé des leaders. Cette fois-ci c’est Mateusz Kusznierewicz et son équipier Bruno Prada qui font les frais de couper la ligne trop en avance. Ce n’est qu’à la marque au vent qu’on leur a signifié qu’ils étaient éliminés de la première manche du jour. Épisode vite oublié pour le Champion du Monde en titre de Star qui s’octroie la victoire sur la 2e et dernière manche du jour. Une victoire sans concession tout comme le duo brésilien sur la première manche.

« Dans ces conditions vous devez faire votre propre régate, » confie Kusznierewicz. « Nous avions notre schéma tactique et nous savions d’où viendrait la première oscillation du vent. Nous avons pris un départ prudent puis nous avons cherché cette adonnante qui nous a propulsés largement en tête. »

« Je suis heureux d’avoir remporté la dernière manche, » poursuit Kusznierewicz. « Car même si nous étions en tête au classement général, c’est notre première victoire de manche sur les Qualifications. Cela nous donne de la confiance pour la Finale de demain. »

Avec un vent qui s’essoufflait sur la seconde manche, le Comité de Course décidait de ne pas lancer la 3e manche du jour. Fin des Qualifications donc ce qui veut dire que seuls les dix premiers équipages pourront avoir accès aux phases finales de demain. Les premiers non qualifiés auraient pourtant bien aimé en découdre sur une ultime manche pour tenter de grappiller quelques points salvateurs… Mais dans ces conditions les résultats auraient été trop aléatoires et non représentatifs des performances des équipages tout du long de cette semaine.

Ce sont finalement les Américains Eric Doyle et Payson Infelise qui ferment la liste des qualifiés. De plus en plus confiants sur leur performance, ils auraient souhaité disputer une dernière manche avant demain pour confirmer leur bonne forme du moment.

Les premiers malchanceux de cette journée sont Hamish Pepper et Pedro Trouche, équipier tenant du titre. Malgré deux victoires de manche au compteur, ils terminent à la plus mauvaise place, la 11e. Leur score du jour de 20-6 les prive des phases finales. Un bon client à la victoire finale que les qualifiés se passeront sans façon.

L’Australien Torvar Mirsky et l’Irlandais Robert O’Leary n’ont pas réussi à concrétiser la belle journée d’hier avec une victoire de manche à leur actif. Encore 9e ce matin en quittant le quai, le duo chute à la 12e place à l’issue de la journée.

Pour Kusznierewicz-Prada le tapis rouge est, presque, déroulé demain. Vainqueurs des Qualifications, ils accèdent directement en Finale. Après une journée en demi-teinte, Iain Percy et Anders Ekström chutent de la 2e à la 6e place au général. Une 2e place qui profite à Diego Negri et Frithjof qui se qualifient ainsi directement en Demi-Finale.

Les phases finales débuteront demain matin à 11H avec les Quarts de Finale qui se disputeront à huit. Les cinq premiers seront qualifiés automatiquement en Demi-Finale. De laquelle les trois premiers rejoindront le Champion du Monde de Star en titre en Finale. C’est un format par élimination directe. Tous les points sont remis à zéro ! En plus de s’octroyer la victoire, les premiers se tailleront la part du lion du prize money de 200 000 $ offert cette année aux concurrents.
TOP10 après dix manches, la plus mauvaise décomptée

1 Mateusz Kusznierewicz POL Bruno Prada BRA 46
2 Diego Negri ITA Frithjof Kleen GER 54
3 Lorenzo Chiavarini GBR Kilian Weise GER 63
4 Eivind Melleby NOR Josh Revkin USA 63
5 Paul Cayard USA Phil Trinter USA 66
6 Iain Percy GBR Anders Ekström SWE 70
7 Henrique Haddad BRA Henry Boening BRA 74
8 Oskari Muhonen FIN Vitalii Kushnir UKR 74
9 Xavier Rohart FRA Pierre-Alexis Ponsot FRA 76
10 Eric Doyle USA Payson Infelise USA 83

Source

Star Sailors League SA

Liens

Informations diverses

Les vidéos associées : Star