Week-end chargé sur l’autoroute du Sud

© Maxime Horlaville

Alors que Salvador de Bahia s’apprête à accueillir cet après-midi le troisième et dernier Multi50 Primonial, la fin du week-end s’annonce chargée avec l’arrivée de toute une salve d’IMOCA. Vingt concurrents sont sortis du Pot-au-noir et en tête Charlie Dalin et Yann Eliès continuent de creuser logiquement leur avance au large de Recife. Ils sont attendus sur la ligne d’arrivée la nuit prochaine.

Derrière, c’est le statu quo en Class40. Les sept premiers sont entrés dans le Pot-au-noir où Crédit Mutuel tient bon même si les écarts se resserrent. Il faudra patienter encore au moins 24 heures pour connaître les véritables écarts à la sortie, avant le dernier run vers Salvador de Bahia.

Multi50 : Podium connu

Fred Duthil était ému ce midi lorsqu’après un passage de ligne époustouflant, Solidaires En Peloton-ARSEP est venu s’amarrer au Terminal Nautico de Salvador de Bahia : « Ce sont des bateaux casse-gueule qui réclament une concentration permanente. C’est l’expérience qui a parlé mais j’ai fait une super transat et Thibaut est un super skipper ». Ce sera au tour cet après-midi du duo Rogues-Souben d’étancher sa soif de Caïpirinha. Ils pourront poser le pied au Brésil la tête haute, eux qui courraient leur première transat en Multi50. Dans le match jusqu’à son escale technique au Cap Vert, ce duo pouvait jouer la gagne. Gilles Lamiré le disait d’ailleurs hier matin à son arrivée, « Primonial nous a tiré vers le haut et nous a permis de trouver le rythme ».

  • ETA Primonial : 15 heures (française)

IMOCA : Une victoire annoncée et des Match-race à venir…

Plus rapide de près d’un nœud sur les dernières 24 heures, Apivia est-il plus rapide que ses poursuivants au reaching ou bénéficie-t-il de plus de vent et d’un meilleur angle de par sa position plus Sud ? Ou bien Charlie Dalin et Yann Eliès ménageaient-ils leur nouveau foiler sur la première partie du parcours pour mieux placer leur estocade ?

Toujours est-il qu’avec 244 milles d’avance, le duo Charlie Dalin/Yann Eliès devrait entrer en vainqueur dans la Baie de Tous les Saints la nuit prochaine à l’issue d’une course parfaitement maîtrisée.

Derrière, la bagarre du podium a déjà commencé. PRB a ravi la deuxième place à Banque Populaire et 11th Hour Racing pousse fort derrière. Charal toujours cinquième a visiblement mangé du lion ce matin et retrouve une aisance en vitesse que l’on ne lui avait pas connu depuis longtemps. Le foiler noir est le plus rapide de la flotte sur la dernière heure, lui qui est en position défavorable dans l’ouest de la flotte (son angle est plus fermé pour passer Recife). 30 milles seulement séparent le troisième Banque Populaire du 6ème Advens for Cyberscurity ce qui promet du match jusqu’au bout. « Quand c’est tout droit et sans option, il faut patienter. On a quand même 3 à 4 nœuds de vitesse en moins, que Charal et ça ne va pas être simple de tenir notre position » commentait Armel Le Cléac’h à la vacation.
Quelque soit l’ordre des arrivées, son rythme s’annonce effréné à partir de l’après-midi de dimanche et promet du grand spectacle en Baie de Tous les Saints.

A 1500 milles des leaders, Vers un monde sans Sida et Ariel 2 ferment toujours la marche et s’apprêtent à rentrer dans le Pot-au-noir.

Quelque soit l’ordre des arrivées, son rythme s’annonce effréné à partir de l’après-midi de dimanche et promet du grand spectacle en Baie de Tous les Saints.

A 1500 milles des leaders, Vers un monde sans Sida et Ariel 2 ferment toujours la marche et s’apprêtent à rentrer dans le Pot-au-noir.

  • ETA Apivia : Le 9 novembre à 21 heures (française)

Rappel :

Hugo Boss a atteint à 9 heures française hier l’île de Sao Vicente au Cap Vert. Alex Thomson et Neal Mac Donald ont pu mettre en sécurité leur IMOCA sur lequel ils ont couvert 800 milles sans quille depuis 5 jours afin de rejoindre Mindelo.

Class40 : Sept concurrents à la fortune du Pot

Le Pot-au-noir serait-il plus clément pour les Class40 que pour les IMOCA ? Toujours est-il que pour l’instant, les leaders ne se sont pas arrêtés et poursuivent leur route à une honorable moyenne de 7 nœuds. « On est plutôt sur la bonne voie, éclairés par la lune confirmait ce matin Adrien Hardy sur Crédit Mutuel. On a eu beaucoup de grains hier matin, mais là, le vent est calé à l’est et on avance ». Déjà positionné par 4 degrés de latitude nord, le scow rouge et blanc conserver une avance de plus de 57 milles sur Leyton et pourrait bien retrouver les débuts de l’alizé de sud-est dans l’après-midi. Les conditions qui attendent la flotte sur les 1000 milles restant sont plutôt favorables à Crédit Mutuel même si selon Adrien « Il faut rester concentrés. Leyton peut être très rapide sur mer plate à ces angles. Il n’y a pas non plus de raison qu’on soit beaucoup moins performants qu’eux, donc si on sort en maintenant notre avance, on sera plus confiant pour la suite »

Leader du second groupe de Class40, Edenred fait actuellement son entrée dans le Pot-au-noir, au coude à coude avec Cre’Actuel Côtes d’Armor. Equipe Voile Parkinson ferme toujours la marche à plus de 1000 milles de leaders.

Date : 09/11/19 – 00h00

Class40

1 – Crédit Mutuel
2 – Leyton
3 – Aïna Enfance & Avenir

Multi50

1 – GROUPE GCA – MILLE ET UN SOURIRES
2 – Solidaires En Peloton – ARSEP
3 – PRIMONIAL

Imoca

1 – Apivia
2 – PRB
3 – Banque Populaire X

Les mots des skippers

Armel Le Cléac’h- Banque Populaire (IMOCA)

« On est au reaching depuis la sortie du Pot-au-noir. Il y a presque 20 nœuds de vent et le ciel est dégagé. Ca glisse, mais sans foil, on souffre un peu. On fait avec, c’était une donnée connue dès le départ. Jusqu’à ce dernier grand bord de reaching, on était content de la trajectoire suivie. Etre resté aux avant-postes jusqu’au Pot au noir était quand même bien Quand c’est tout droit et sans option, il faut patienter. On a quand même 3 à 4 nœuds de vitesse en moins,que Charal et ça ne va pas être simple de tenir la position sur 11th Hour Racing et Advens for Cybersecurity aussi »

Adrien Hardy, co-skipper Crédit Mutuel (Class40)

« Le ciel est plutôt dégagé, on a un vent d’est-nord-est établi, ça à l’air sur la bonne voie, on a une nuit plutôt paisible. Hier on a eu pas mal de grains et la journée d’avant aussi. Avec Ian, c’était sympa, on était motivé tous les deux, on est contents avec ce qui se passe et si dans quelques heures on est tiré d’affaire on sera plus serein. Ce n’est pas trop évident, on est par 4 degrés de latitude, les vents sont est et les nuages plus dispersés ce qui me fait penser que l’on devrait être sorti bientôt… Pour le dernier tronçon, il faut rester sur nos gardes avec les vitesses des bateaux ca peut jouer dans un sens comme dans l’autre il va falloir être précis sur les réglages et jusqu’au bout. On sait que Leyton peut être trs performant sur mer plate à ces allures mais il n’y a pas de raison pour que l’on soit beaucoup moins rapide »

Source

Soazig Guého

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Multi50

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre