Météo parfaite pour un Trophée de Brest Multi 50

© Pierrick Contin

C’est ce matin, à 10h30 que les cinq trimarans engagés sur le Trophée de Brest Multi 50 vont prendre le départ de la première course. A quelques heures du coup d’envoi, les prévisions météo confirment que le show va être au rendez-vous avec 10 à 15 nœuds pendant les trois jours de compétition. « On sait que sur ces bateaux là, ça va vite dès 10 nœuds donc il va y avoir du beau spectacle » confirme Christophe Gaumont, Délégué Technique FFVoile. Loïc Fequet, à bord de Ciela Village, calcule déjà qu’il pourra faire monter sa machine « sur une coque » devant le public brestois, ou au large. Car le Trophée de Brest Multi 50 se joue aussi bien au plus près de la côte, avec des parcours construits au moyen de bouées qu’au large avec de grands raids côtiers. Si les conditions le permettent, on pourra ainsi voir la flotte croiser au bout de la Presqu’Ile de Crozon. C’est samedi, à l’issue de la dernière course que l’on connaitra le nom du nouveau champion de France de la discipline.

Lalou Roucayrol (Lalou Multi) arrive en favori. Il a remporté les deux derniers Grand Prix du circuit, à Saint-Quay-Portrieux d’abord, puis à Douarnenez la semaine dernière. A la veille du coup d’envoi, l’Aquitain reste prudent puisqu’il vient de renouveler près de la moitié de son équipage. « On aura un peu moins de puissance et d’expérience dans la tactique mais la cellule de base reste au complet » relativise ce grand spécialiste du multicoque. L’année dernière, il avait terminé deuxième du championnat de France.

Les engagés :

  • Lalou Multi (Lalou Roucayrol)
  • Solidaires en Peloton – ARSEP (Thibaut Vauchel – Camus)
  • Ciela Village (Loïc Fequet)
  • Primonial (Sébastien Rogues)
  • Groupe GCA – Mille et un sourires (Gilles Lamiré)

DECLARATIONS

Christophe Gaumont(Délégué Technique FFVoile sur l’évènement) :

« On a la chance d’avoir une météo clémente avec un vent de 10 à 15 nœuds. On sait que sur ces bateaux là, ça va vite dès 10 nœuds donc il va y avoir du beau spectacle. Le programme quotidien est de faire un raid et deux parcours construits ».

Lalou Roucayrol (Lalou Multi) :

« ça sera probablement un peu plus difficile pour nous car on change une partie de notre équipage. On aura donc un peu moins de puissance et d’expérience dans la tactique même si la cellule de base reste au complet. ça ouvre le jeu et il va y avoir du vent. Je suis content d’être là. On va essayer d’aller chercher le titre car il nous a échappé à deux points l’année dernière. »

Loïc Fequet (Ciela Village) :

« Il y a un peu de vent annoncé donc on va pouvoir monter sur une coque. C’est sportif mais pas dur donc c’est bien. Je ne connais pas bien la rade de Brest mais il va falloir surveiller le courant. C’est forcément du vent de terre, qui sera irrégulier, donc il faudra choisir les bons couloirs. »

Source

Sillages Communication

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50