Charline Picon, première française en route vers Tokyo 2020 !

© Jesus Renedo

L Bureau Exécutif du CNOSF a annoncé la sélection de Charline Picon, première athlète française pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Championne Olympique de RS :X (planche à voile) à Rio en 2016, Charline ambitionne aujourd’hui un 2ème titre à Tokyo l’année prochaine.

Licenciée de la Société des Régates Rochelaises en RS :X (planche à voile), diplômée en kinésithérapie, double championne d’Europe en 2013 et 2014, championne du monde 2014, Charline est sacrée championne olympique des Jeux de Rio en 2016, après une 8e place aux Jeux de Londres en 2012. En 2017, Charline s’arrête quelques mois pour donner naissance à sa fille Lou, et revient très vite dans la compétition où elle remporte une médaille d’argent aux Mondiaux 2018 tout juste 4 mois après avoir repris la compétition. Souriante et toujours concentrée, Charline Picon a soif de victoires et réalise une excellente préparation olympique.

Charline Picon (RS:X) :

« Cette annonce me fait plaisir, je suis fière. Ce sera ma 3ème participation aux Jeux et c’est pas rien après ma pause maternité d’être revenue aussi vite et d’avoir prouvé que je serai bien là pour aller ambitionner une nouvelle médaille à Tokyo. C’était une étape obligatoire, et elle est cochée ! Être la première de toute la délégation française de 400 athlètes c’est assez stylé… J’apprécie, c’est cool ! C’est vrai que cette sélection arrive assez tôt, ce qui va me permettre de me préparer sereinement parce qu’on sait un processus de sélection long c’est beaucoup d’énergie. Je suis ravie que ça arrive maintenant, tout va dans le bon sens. La route est encore longue jusque Tokyo, le prochain objectif c’est le test event sur le plan d’eau des Jeux cet été, ensuite le championnat du monde qui sera important avant d’entamer une nouvelle coupe du monde en juin, puis ce sera déjà les Jeux et ça va arriver très vite ! Mes objectifs pour Tokyo c’est renouveler la performance de Rio, mais l’histoire est différente, c’est une nouvelle histoire et c’est à moi de l’écrire. Maintenant c’est vrai que quand on a goûté l’or aux Jeux Olympiques on a envie d’y retourner pour ça, mais je sais que toutes médailles s’apprécie. La vraie ambition c’est une médaille d’Or, évidemment.
Porte drapeau ? Je n’y ai pas vraiment pensé. Ce serai un honneur mais c’est pas la question jour, il y a beaucoup d’athlètes qui sont potentiellement des superbes porte-drapeau, on aura une belle équipe de France ! »

Nicolas Hénard, président de la Fédération Française de Voile :

« Charline est la première sélectionnée française, elle est notre médaille d’or et c’est un bel exemple de maman qui mène brillamment sa vie de famille et son projet Olympique. Charline est notre fierté. Pour la Fédération Française de Voile c’est un coup d’envoi magistral. Aujourd’hui l’objectif est de terminer de sélectionner les différentes séries et les meilleurs équipages possibles pour arriver à Tokyo au maximum de leur forme physique et mental, ainsi que de leur matériel sans être trop usés.
L’objectif pour nous est d’arriver avec 10 chances de médailles sur les 10 séries Olympiques ! »

Source

Agence Windreport'

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : RS:X