Victoire à l’arrachée pour Robert Scheidt et Henry Boening !

  • © Gilles Morelle
  • © Gilles Morelle
  • © Gilles Morelle
  • Day 04 - 2019 Star European Championship | SSL BREEZE Grand SlamFinal RaceBow: 03 BRA 8172 // Skipper: Robert Scheidt // Crew: Henry Boening© Gilles Morelle
  • © Gilles Morelle
  • © Gilles Morelle
  • © Gilles Morelle
  • © Gilles Morelle

Une fois de plus la Finale d’un SSL Event s’est jouée dans une tension extrême. Une Finale à couper le souffle alors que les Brésiliens s’offrent la victoire dans les derniers mètres de la manche. « J’étais si fatigué par ce dernier portant qu’Henry a dû me dire que nous avions gagné, car je ne le savais pas, » confesse Robert Scheidt. « J’étais dans le rouge, mon cœur battait la chamade ! »
« Nous sommes très contents de cette semaine. Elle fût longue et après notre départ prématuré du milieu de championnat la tension est montée d’un coup. Henry a réalisé un très bon travail tous les jours et m’a toujours rappelé que nous pouvions gagner l’épreuve. Cela m’a apporté beaucoup de confiance. »

Si le secret de la vitesse de Scheidt au portant n’est toujours pas percé, il a une nouvelle fois démontré que, même à ce niveau de compétition, il pouvait rattraper un retard de 30 mètres pour s’adjuger une victoire grâce à son habileté et à sa détermination.

Ce matin tous les régatiers étaient bien à l’heure pour ce départ programmé à 8H30, une première après une semaine de compétition. Une dernière manche qui comptait pour les Qualifications, desquelles seuls les dix meilleurs équipages accédés aux phases finales. Déjà vainqueurs hier, Xavier Rohart et Pierre-Alexis Ponsot FRA montrent clairement leur objectif en remportant la course du matin et confirme leur qualification pour les Quarts de Finale.

Des Quarts de Finale sont disqualifiés Eric Doyle USA et Payson Infelise USA, Fredrik Loof SWE et Brian Fatih USA, Hubert Merkelbach GER et Markus Koy GER. Ils sont rejoints à terre quelques minutes plus tard par Roberto Roberto Benamati ITA et Alberto Ambrosini ITA, et Eivind Melleby NOR et Joshua Revkin USA qui échouent aux 4e, 5e et 6e places de la Demi-Finale.

Restent donc en Finale Scheidt et Boening, Mateusz Kusznierewicz POL et Frederico Melo POR, Paul Cayard USA et Arthur Lopes BRA et Xavier Rohart FRA et Pierre Alexis Ponsot FRA.

Difficile de dire de ce quarté qui franchira la ligne d’arrivée en premier. Les Français terminent en grande forme leur semaine avec trois victoires de manche d’affilé et une 2e place. Paul Cayard avec Arthur Lopes remportent sur le fil face aux Français la Demi-Finale après un début de semaine assez positif. Mateusz Kusznierewicz et Frederico Melo terminent les Qualifications en tête, mais rentrent à froid sur le ring. Enfin quid de Scheidt et Boening qui peuvent encore douter sur les résultats en demi-teinte de ces derniers jours…

À la surprise générale, Kusznierewicz et Melo ne sont jamais rentrés dans le match après un départ en ‘deuxième rideau’. Ils n’ont fait que subir tout du long et doivent se contenter de la 4e place.
Paul Cayard, qui fêtait son anniversaire aujourd’hui, se voyait bien monter sur la plus haute marche du podium. Mais à ce niveau de compétition, rien n’est simple comme prévu. Ses compétences tactiques en flotte n’étaient plus d’actualité dans la Finale qui se joue à quatre.
« Pour remporter la victoire il faut un départ parfait, une vitesse parfaite et gagner quelques mètres grâce à un peu de chance, »précisait-il avant le départ de la Finale.

Cayard, qui a navigué pour l’Italie comme skipper du Challenge Il Moro di Venezia et qui a remporté la Louis Vuitton Cup en 1992, est le plus connu des régatiers italiens ! Le public devant l’écran géant du Fraglia Vela Riva était donc tout voué à la cause de l’Américain. Et ils n’ont pas été déçus à la première bouée au vent que Cayard et Lopes enroulaient en tête. À la porte sous le vent le duo Nord et Sud-Américain choisissait la mauvaise bouée et laisser filer Rohart et Scheidt vers le dénouement que l’on connaît maintenant…

Pour tous, les Français avaient fait le nécessaire à la dernière marque au vent pour assurer leur victoire. Mais ce n’est que dans les tout derniers mètres que tout a basculé alors que Scheidt réussissait à passer devant l’étrave de Rohart sur la ligne d’arrivée même !

« Nous avons travaillé ces derniers jours pour être plus performants au portant, » explique Xavier Rohart après la manche. « Nous nous sommes dit que sur le dernier près il fallait réaliser un gros trou sur Scheidt pour l’empêcher de revenir, car nous le savions fort au portant. C’est un spécialiste qui revient toujours très fort à ces angles de vent. »

En s’imposant ici sur le lac de Garde, les Brésiliens remportent le trophée du SSL Grand Slam Breeze, le titre de Champion d’Europe de Star et se taillent la part du lion dans le prize money de 100 000 $. À noter que Robert Scheidt jouait ici à domicile, car il a posé ses valises sur le lac de Garde pour s’entraîner en Laser dans les meilleures conditions possible pour les Jeux de 2020.

Malgré des conditions plus automnales qu’estivales, le premier combiné Star Sailors League Grand Slam Breeze et Championnat d’Europe de Star aura été une claire réussite. 89 équipages ont fait le déplacement à Riva del Garda, dont nombre de sommités internationales de la voile venues se confronter à des amateurs et régatiers du week-end qui n’en revenaient pas de rivaliser avec de telles légendes !

Classement général

  1. BRA Robert Scheidt Henry Boening
  2. FRA Xavier Rohart Pierre-Alexis Ponsot
  3. USA Paul Cayard Arthur Lopes
  4. POL Mateusz Kusznierewicz Frederico Melo
  5. ITA Diego Negri Frithjof Kleen
  6. NOR Eivind Melleby Joshua Revkin
  7. ITA Roberto Benamati Alberto Ambrosini
  8. GER Hubert Merkelbach Markus Koy
  9. SWE Fredrik Lööf Brian Fatih
  10. USA Eric Doyle Payson Infelise

Source

Star Sailors League SA

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Star