L’élite du foiling au rendez-vous du GC32 Racing Tour 2019

Water Sport, Sailing, The extreme sailing Series, ESS, Oman sail, Muscat, Oman, GC32, finals day, finish

© Llyod Images

Deux des équipages les plus réputés dans le monde de la voile figurent parmi la dizaine d’équipes inscrites cette année sur le GC32 Racing Tour 2019. Après avoir longtemps participé aux Extreme Sailing Series, Alinghi et Red Bull Sailing Team rejoignent le GC32 Racing Tour, devenu l’unique circuit des GC32, catamarans monotypes ultra-performants équipés de foils.

L’équipe Alinghi d’Ernesto Bertarelli est mondialement connue pour avoir remporté par deux fois l’America’s Cup, et être devenue de ce fait le premier et l’unique vainqueur européen de l’histoire de cette épreuve. Le palmarès de cet équipage suisse sur les Extreme Sailing Series est également sans précédent pour avoir remporté cette compétition quatre fois, dont la saison 2018, et terminé en 2e position à deux reprises. Le Red Bull Sailing Team a quant à lui terminé sur le podium des Extreme Sailing Series en 2013, 2015 et 2016.

« Nous sommes très heureux de revenir sur le GC32 Racing Tour, après notre dernière participation en 2015, et avons hâte de découvrir de nouveaux plans d’eau, des formats de course différents et de nouveaux adversaires”, a déclaré Pierre-Yves Jorand, directeur de l’équipe Alinghi.

En plus d’Ernesto Bertarelli, qui est l’un des propriétaires barreurs les plus expérimentés en multicoques, Alinghi bénéficie également d’un équipage de qualité ayant progressé ensemble sur différents formats depuis dix ans. Plus récemment, le Suisse Bryan Mettraux, ancien équipier du GC32 Racing Tour avec Team Tilt et Realteam, a intégré le collectif. Nils Frei reste cependant dans l’équipe, à la fois en tant que remplaçant et au poste d’entraîneur. « Bryan est fort et brillant. Il est avant tout régleur mais il est très polyvalent et à l’aise à tous les postes », explique Pierre-Yves Jorand. La formation comprend également Yves Detrey, Nicolas Charbonnier et Timothé Lapauw.

Jorand trouve aussi que la fusion des deux flottes de GC32 cette année, est intéressante: « D’une part, vous avez de solides équipes habituées au GC32 Racing Tour, comme NORAUTO, Argo et Zoulou, qui connaissent les parcours, les formats et les lieux. Mais de l’autre, vous avez les anciens équipages des Extreme Sailing Series habitués à enchaîner de nombreuses courses. Nous pouvons nous attendre à une très forte concurrence tout au long de l’année. »

Arnaud Psarofaghis partagera à nouveau la barre avec Ernesto Bertarelli pendant la saison. Il remarque que, même si le GC32 Racing Tour se courre généralement sur des parcours plus longs, Alinghi est tout de même habitué à ce format d’épreuve grâce au circuit D35 sur le lac Léman. « Cela rendra la dynamique un peu différente, car le jeu sera plus axé sur la vitesse du bateau que sur sa gestion. Nous avons donc travaillé ces paramètres pendant l’hiver. »

Alinghi a passé plus de deux semaines à s’entraîner à Villasimius et a déjà navigué sur le Lac de Garde et à Palma, mais Psarofaghis évoque cependant que Lagos, où se tiendra du 27 au 30 juin le Championnat du monde GC32 2019, sera une nouvelle destination pour eux.
Red Bull Sailing Team est menée par deux légendes du sport autrichien, double médaillés d’or olympique en Tornado, Roman Hagara and Hans-Peter Steinacher. Photo: Dean Treml pour le Red Bull Content Pool

Red Bull Sailing Team est gérée depuis ses origines par deux légendes du sport autrichien, Roman Hagara et Hans-Peter Steinacher, médaillés d’or en Tornado sur les Jeux olympiques de Sydney 2000 et d’Athènes 2004.

Après un bref congé sabbatique, Hagara et Steinacher sont de retour dans l’équipage du Red Bull Sailing Team. « Nous avons participé aux deux dernières compétitions en 2018 et avons bien fonctionné », raconte Hagara. « Nous avons terminé deuxièmes de la dernière épreuve au Mexique et nous essayons de poursuivre dans cette dynamique cette année – nous sommes impatients que la saison démarre. »

Rhys Mara revient en tant que régleur et est rejoint à bord par son compatriote australien Mark Spearman et le suédois Julius Hallström, ayant respectivement navigué avec INEOS Rebels UK et le SAP Extreme Sailing Team sur les Extreme Sailing Series.

« Ce sera certainement une saison intéressante cette année», poursuit Hagara. « Les flottes des deux circuits sont maintenant unifiées et il y a de très bonnes équipes, notamment Alinghi, qui a remporté les Extreme Sailing Series l’année dernière et du côté du GC32 Racing Tour, NORAUTO et INEOS, les équipes française et britannique de l’America’s Cup. Ça augure une belle compétition. »

En ce qui concerne les lieux retenus pour le GC32 Racing Tour en 2019, Hagara se dit impatient de participer au quatrième événement de la saison: « Notre coup de cœur est le Lac de Garde, connu pour ses très bonnes conditions de vent. Nous espérons établir un nouveau record de vitesse en GC32 sur ce plan d’eau. »

Le GC32 Racing Tour 2019 débutera sur la GC32 Villasimius Cup en Sardaigne du 22 au 26 mai.

D’autres équipages seront annoncés au cours de ces prochaines semaines.

Programme 2019 du GC32 Racing Tour

  • 22.-26 mai : GC32 Villasimius Cup / Villasimius, Sardaigne, Italie
  • 26-30 juin : GC32 World Championship / Lagos, Portugal
  • 31 juillet -4 août : 38e Copa del Rey MAPFRE / Palma de Mallorque, Espagne
  • 11-15 septembre : GC32 Riva Cup / Riva del Garda, Italie
  • 6-10 novembre : lieu annoncé ultérieurement

Source

GC32 Racing Tour

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : GC32