Douarnenez et Brest se mobilisent avec fierté pour la Bermudes 1000 Race

© François Van Malleghem

Le 8 mai prochain, dans la foulée du Grand Prix Guyader, dix-huit solitaires s’aligneront au départ de la Bermudes 1000 Race, la première des trois épreuves inscrites au calendrier 2019 des IMOCA Globes Series. Tous quitteront alors la baie de Douarnenez pour rejoindre la rade de Brest via le mythique phare du Fastnet et une marque virtuelle au large de l’archipel des Açores, avec un total de 2000 milles à parcourir. Un tracé haut en couleur qui va renforcer, une fois encore, le lien fort qui unis les territoires de l’ouest breton et en particulier les deux métropoles finistériennes. Deux villes qui, symboliquement, se rejoignent pour montrer aux passionnés de la mer et de la voile, combien elles savent s’unir pour construire de nouveaux projets.

Cité aux trois ports située dans une baie parmi les plus belles du monde, Douarnenez affiche une histoire intimement liée à la mer. Un atout indiscutable que s’emploient à valoriser les organisateurs du Grand Prix Guyader en s’appuyant sur cet écrin naturel si propice à la pratique de la voile et du nautisme depuis 2000, date de la première édition. Un atout qui a permis à l’évènement de s’imposer comme un rendez-vous incontournable, ouvrant ainsi la saison maritime de la cité des Penn Sardin avec un foisonnement de défis tous aussi spectaculaires les uns que les autres. Parmi eux, la Bermudes 1000 Race. « Douarnenez est particulièrement fière d’accompagner le Grand Prix depuis l’origine et de figurer parmi ses principaux partenaires. Ces liens forts symbolisent l’ambition nautique de la Ville que traduisent l’accueil régulier de courses et le développement de ses infrastructures à l’image du nouveau centre nautique inauguré l’an passé. Pour sa deuxième édition, la Bermudes 1000 Race s’élancera une nouvelle fois de Douarnenez. Je me réjouis de l’attachement de Gwen Chapalain et de son équipe, ainsi que de l’ensemble des partenaires, à notre cité qui, année après année, affirme sa dimension nautique et sa capacité à accueillir des évènements majeurs », affirme François Cadic, Maire de Douarnenez qui souhaite naturellement que la course s’inscrive durablement dans le calendrier de la classe IMOCA, convaincu à juste titre que la baie de Douarnenez est un lieu magique. Un stade nautique extraordinaire.

Le port du Rosmeur en fête
« Elle se prête, de fait, tout particulièrement aux joutes nautiques de ces géants des mers. Je suis convaincu que le spectacle que proposeront ces bateaux et leurs skippers tout au long de leur séjour douarneniste ravira autant les amateurs de voile et de sensations fortes que le grand public », ajoute François Cadic. Si les dix-huit solitaires vont profiter d’un écrin parfait pour leur départ, ils vont également bénéficier d’un site idéal pour leur arrivée. « Brest se mobilise aujourd’hui, avec fierté, pour participer à la réussite de la seconde édition de la Bermudes 1000 Race. Notre territoire a une longue et double histoire qui rend naturel cet engagement dans la réussite de cette épreuve. Cette histoire est faite de liens forts avec la mer dont nous écrivons aujourd’hui de nouvelles pages autour de la recherche de la préservation des océans, de l’innovation, de la voile et du sport… Brest, Port des Records, montre par son engagement à accueillir l’arrivée des noms les plus prometteurs de la classe IMOCA, classe d’excellence des monocoques, combien notre attachement aux multiples dimensions sportives du nautisme fait sens ici », explique de son côté François Cuillandre, Maire de Brest et Président de Brest métropole.

La marina du Château en ébullition
« Par les Fêtes maritimes internationales qui, depuis 1992, se déroulent à Brest, la relation entre Brest et Douarnenez trouve, par la mer, une illustration unique. Cette Bermudes 1000 Race nous ouvre déjà l’envie de vivre de nouvelles courses, de nouveaux exploits sportifs maritimes, de nouvelles occasions de rencontres entre la mer, les marins, les Brestoises et les Brestois », ajoute François Cuillandre alors rejoint par son adjoint, Fortuné Pellicano, vice-président de Brest Evènements Nautiques. « Lorsque les organisateurs de l’épreuve nous ont proposé de nous associer à la course, nous avons dit oui tout de suite car nous avons beaucoup de plaisir à travailler avec des interlocuteurs que nous connaissons depuis longtemps, mais aussi parce qu’il n’y a pas de belles courses en mer qui ne partent pas de Brest ou qui n’y arrivent pas. Toute l’équipe de Brest Evènements Nautiques est aujourd’hui mobilisée pour contribuer à faire de cette Bermudes 1000 Race un succès », a déclaré le Brestois qui a ainsi prévu de mettre les petits plats dans les grands pour recevoir comme il se doit cette remarquable flotte de 60 pieds IMOCA, tout comme le Conseil département du Finistère qui, au travers de la stratégie départementale Mer et Littoral 2017-2023 travaille notamment à renforcer la pratique nautique pour toutes et tous, et accompagne parallèlement les évènements nautiques qui font rayonner l’excellence de la course au large. Des évènements parmi lesquels cette nouvelle édition de la Bermudes 1000 Race. Sûr qu’à Douarnenez et à Brest, la fête va être belle pour tous !

Les inscrits à la Bermudes 1000 Race Douarnenez – Brest :

  • Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres)
  • Romain Attanasio (Pure)
  • Alexia Barrier (4myplanet)
  • Yannick Bestaven (Maître Coq)
  • Arnaud Boissières (La Mie Câline-Artipôle)
  • Manuel Cousin (Groupe Setin)
  • Sam Davies (Initiatives Cœur)
  • Clément Giraud (Envol)
  • Pip Hare (Superbigou)
  • Boris Herrmann (Malizia – Yacht Club de Monaco)
  • Ari Huusela (Ariel 2)
  • Stéphane Le Diraison (Time For Oceans)
  • Miranda Merron (NC)
  • Giancarlo Pedote (Prysmian Group)
  • Damien Seguin (Groupe APICIL)
  • Sébastien Simon (Arkea-Paprec)
  • Maxime Sorel (V and B-Sailing Together)
  • Denis Van Weynbergh (Eyesea.be)

Source

Sea To See

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : IMOCA