Championnat d’europe RS :X à Palma du 9 au 13 avril

Day 6, RS:X, europeans, marseille, open trophy, rsx, windsurfing, youth europeans

© Robert Hajduk - ShutterSail.com

Du 9 au 13 avril l’équipe de France de RS :X ouvre le bal des championnats d’europe de voile olympique qui se succèderont jusque fin mai pour l’ensemble des 10 séries olympiques*.
Pendant 5 jours, près de 350 windsurfeurs issus des plus grandes nations régateront dans la très réputée baie de Palma (Espagne). Pour l’équipe de France RS:X, ce championnat d’europe figure comme l’un des rendez-vous les plus importants de cette année pré-olympique.

L’équipe de France de RS:X :

RS :X Femme (Windsurf)

  • Charline PICON (SR Rochelaises), championne Olympique 2016, vice-championne du monde 2018
  • Lucie BELBEOCH (Stade Français), top 10 du championnat du monde 2018

RS :X Homme (Windsurf)

  • Pierre LE COQ (CMV ST Brieuc), médaille de bronze aux Jeux Olympiques 2016
  • Louis GIARD (YC Carnac), 3e aux championnats du monde 2018
  • Thomas GOYARD (A. Calédonienne P.A.V), 2e de la Finale de World Cup Série 2018

Ils ont dit :

Guillaume Chiellino, directeur de l’équipe de France :

« Toutes les nations seront présentes à Palma, ce qui donne à ce championnat d’europe une valeur sportive de championnat du monde dans une année d’une très forte intensité en vue des Jeux Olympiques 2020. Notre équipe de France est très en forme et s’est bien préparée. Tout le monde à très envie d’être champion d’europe, ce qui nous promet de belles batailles sur l’eau.»

Pierre Le Coq :

« On est dans les starting-blocks pour entamer ces championnats d’europe. On est venus il y a une quinzaine de jours pour s’acclimater avec le lieu. Mon matériel est prêt, le bonhomme aussi, la préparation a été très bonne cet hiver avec de gros blocs de travail physique et sur l’eau. J’ai toutes les cartes en main pour faire un très bon résultat, à moi maintenant de tout mettre en place pour y arriver. »

Louis Giard :

« On se rapproche vraiment du niveau des championnats du monde. Personnellement, j’ai à cœur de me racheter après ma 15e place de Miami. Il y a de la concurrence sur l’eau et aussi entre nous au sein de l’équipe de France. Mais nous nous sommes très bien préparés cet hiver.»

Thomas Goyard :

« Comme toujours, il s’agira de nous faire plaisir et de faire le mieux possible pour rester dans le match pour l’année qui s’annonce longue en vue de la qualification pour les Jeux Olympiques. A Palma on sait que tout peut arriver, les conditions en mer sont variables, le système météo est complexe avec le changement climatique : ce qui était vrai il y a quelques années est moins vrai, il faut rester alerte.»

Source

Mille & une vagues

Liens

Informations diverses

Les vidéos associées : RS:X