Alexis Loison en double avec Frédéric Duthil sur la Sardinha Cup

© Alexis Courcoux

Alors que c’est désormais dans moins de quatre jours que les duos de la Sardinha Cup se retrouveront sur la ligne de départ au large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, la préparation se poursuit et chacun tente d’apprivoiser au plus vite sa nouvelle monture. Réglages, manière de manœuvrer… il faut s’adapter et trouver rapidement l’un de ces petits trucs « en plus » qui fera la différence sur les courses. En ce qui le concerne, déjà fort d’une solide expérience au large, Alexis Loison a choisi de se concentrer sur le moteur de sa machine, en l’occurrence ses voiles. C’est ainsi que le skipper du Figaro Bénéteau 3 aux couleurs de la Région Normandie a fait le choix d’embarquer Frédéric Duthil, dirigeant de la voilerie Technique Voile et régatier de talent, pour cette première comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large 2019 disputée en double. Le but : à la fois poursuivre le travail engagé sur la garde-robe du bateau en vue de la fameuse Solitaire Urgo – Le Figaro qui reste l’objectif numéro 1 pour le Cherbourgeois, et jouer la gagne !

Si ces dernières semaines ont été studieuses pour les Figaristes avec, entre autres, le chantier de montage de leur tout nouveau Figaro Bénéteau 3 et les premiers stages d’entraînement, les uns et les autres se préparent désormais à découvrir leur monture en mode course. Ils ont désormais tous rallié le Pays de Saint-Gilles où se déroulera la Sardinha Cup, une épreuve inédite au calendrier de la classe qui se jouera en double et en trois temps, du 26 mars au 14 avril : un warm up de 24 heures puis deux grandes courses de 395 à 675 milles entre le cap Finisterre et Wolf Rock, au large des Cornouailles. « On a tous très envie de voir ce que le bateau a dans le ventre et on est aussi tous très impatients de passer du temps à bord au large. Pour ça, la Sardinha Cup va être un super premier grand test, avec à la fois un super plateau et un super format », explique Alexis Loison, l’un des hommes forts du circuit des Figaro Bénéteau qui compte bien continuer de jouer aux avant-postes d’entrée de jeu cette saison, malgré le changement de support. « J’ai pu voir lors des entraînements que ça se passait bien et j’ai naturellement envie de montrer que je suis là encore cette année. Je veux vraiment jouer devant et je vais tout donner pour ça », affirme le skipper Région Normandie qui a fait le choix d’embarquer Fred Duthil à ses côtés pour ce premier round de la saison 2019. « Lorsque j’ai commencé à collaborer avec Fred de Technique Voile pour mes voiles, je me suis dit que c’était bien de l’emmener sur la Sardinha Cup avec moi pour qu’il soit à bord afin de voir les choses par lui-même. Cela permettre de faire un bon retour aux designers et à son équipe pour le jeu de voiles version 2 que j’utiliserai en solo pour la Solitaire Urgo – Le Figaro. Reste que si je forme un duo avec lui, ce n’est pas la seule raison. Fred est aussi un marin super fort. C’est quelqu’un de très intuitif. Il ne parle pas beaucoup mais il arrive à bien décortiquer les choses en termes de sensations. En plus de ça, il a l’expérience de plein de bateaux (Mini 6.50, Class40…) », note le navigateur Cherbourgeois qui se réjouit de son binôme.

Un vrai partenariat

« Je sais que je vais apprendre plein de choses à ses côtés. Il est hyper impliqué dans le projet et se donne vraiment à fond », ajoute Alexis, conscient que le travail sur les voiles est essentiel pour grappiller quelques pouillèmes en termes de vitesse sur la concurrence. « Avec l’arrivée du nouveau bateau, tout le monde repart de zéro sur différents points. Pour aller vite, ce sera hyper important d’avoir des voiles avec de jolies formes, ni trop légères, ni trop lourdes et je sais que pour ça, je peux compter sur l’aide de Fred », annonce Alexis Loison. Chose confirmée par l’intéressé. « C’est vraiment très sympa de la part d’Alexis de me faire confiance sur le choix de ses voiles cette saison et, doublement, de me permettre de l’accompagner sur la première course au double. Ce sera la première confrontation sur ces nouveaux bateaux et je suis content d’avoir l’occasion de nous impliquer, la voilerie et moi, sur le support des Figaro 3 dès le début. Faire la course va nous permettre de cumuler une grosse base de travail en un temps très restreint pour avancer sur les futures voiles. Ce sera à la fois super intéressant pour nous et pour Alexis mais je reste évidemment très motivé par ailleurs pour faire une belle perf. J’ai toujours été un compétiteur et je compte bien aider Alexis à marquer les esprits tout de suite puis à lui donner de la confiance pour le reste de la saison lors de ce premier test grandeur nature », commente Fred, mettant en avant un vrai partenariat entre lui et le skipper de Région Normandie. Un « contrat » donnant-donnant qui ne devrait pas pouvoir se solder par autre chose que le succès.

Source

Agence TB Press

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 27 mars 2019

Matossé sous: Figaro 3, Monotypie, Sardinha Cup

Vues: 628

Tags: , ,

Sous le vent