La Sardinha Cup, c’est dans un mois !

© Jean-Baptiste d'Enquin

La nouvelle Sardinha Cup, première épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large 2019, aura lieu du 26 mars au 13 avril au Pays de Saint-Gilles Croix-de-Vie. Une course en double et en trois étapes attendue avec impatience par nombre de skippers qui, depuis mi-janvier, découvrent le nouveau Figaro Bénéteau 3, dont ce sera la première sortie. Du côté du Team Vendée Formation, l’organisateur, les équipes travaillent d’arrache-pied pour faire de cette course école des métiers de la voile sportive une réussite sportive et populaire.

La Sardinha Cup, nouvelle course en trois étapes

La saison 2018 de Figaro, la dernière du Figaro Bénéteau 2, s’était achevée à Saint-Gilles Croix-de-Vie, terme de la 49e édition de la Solitaire URGO Le Figaro, l’exercice 2019, premier du nouveau Figaro Bénéteau 3, démarre au même endroit, avec la Sardinha Cup, qui fêtera sa toute première édition et les grands débuts en course du nouveau monotype à foils des chantiers Bénéteau (dont le siège social est à Saint-Gilles Croix-de-Vie).
A l’origine, cette épreuve en double devait proposer un aller-retour à Lisbonne, elle se disputera finalement, à la demande de la classe Figaro Bénéteau, en trois étapes autour du port vendéen : la première, la Vendée Warm Up (de 140 à 220 milles, coefficient 1), s’élancera le samedi 30 mars pour environ 24 heures de course, la seconde, la Grande Course n°1 (de 550 à 800 milles, coefficient 3), le mardi 2 avril, la troisième, la Grande Course n°2 (de 390 à 550 milles, coefficient 3), le mardi 9 avril, la remise des prix étant prévue le 13 avril. Les parcours définitifs seront communiqués au plus tard le 26 mars par le directeur de course, Francis Le Goff. La Sardinha Cup, qui donnera lieu à un classement à points, sera la première des cinq épreuves du Championnat de France Elite de Course au Large 2019 (coefficient 2).

Un plateau haut de gamme

Le plateau de la première Sardinha Cup s’annonce d’ores et déjà particulièrement relevé : à ce jour, sont officiellement inscrits deux triples vainqueurs de la Solitaire du Figaro, Yann Eliès et Jérémie Beyou, ce dernier associé sur Charal au talentueux Britannique Alan Roberts. Autres têtes d’affiche : les vainqueurs de la dernière Volvo Ocean Race et eux-mêmes anciens lauréats de la Solitaire du Figaro, Charles Caudrelier, qui fera équipe avec le Normand Fabien Delahaye (Le Hub by OC Sport), et Pascal Bidégorry, qui accompagnera Arthur Le Vaillant sur Leyton. De son côté, l’insatiable Loïck Peyron (Action Enfance) profitera de cette Sardinha Cup pour transmettre son savoir à une jeune navigatrice. Les ténors de la classe Figaro Bénéteau seront également de la partie, avec Gildas Mahé (Breizh Cola Equithé), Erwan Tabarly co-skipper de Pierre Leboucher à bord de Guyot Environnement, Corentin Douguet, associé à Corentin Horeau (NF Habitat), Gildas Morvan, qui embarque son fils Gaston sur Niji, Thomas Rouxel et Ronan Treussart, co-skippers respectifs des jeunes Loïs Berrehar et Tom Laperche sur les monotypes aux couleurs de Bretagne CMB. La jeune classe sera d’ailleurs bien représentée, avec les duos Erwan Le Draoulec/Clarisse Crémer (Emile Henry), Tanguy Le Turquais/Armand de Jacquelot (Quéguiner), Vincent Domand/Benjamin Dutreux (Team Vendée Formation). Ces derniers seront les “régionaux de l’étape”, en compagnie d’autres marins s’entraînant au Pays de Saint-Gilles Croix-de-Vie : Alberto Bona, associé à Ian Lipinski (Sebago), et André Morante, qui courra avec Roland Montagny. Le Néo-Zélandais Conrad Colman, 16e du dernier Vendée Globe, sera également de la partie sur Ethical Power. Bref, un plateau qui offre une grande variété de profils et va encore s’étoffer dans les jours à venir avec d’autres prestigieux noms de la course au large.

Une course école des métiers de la voile sportive

En créant la Sardinha Cup, les responsables du Team Vendée Formation ont souhaité mettre en lumière les métiers de la voile sportive, auxquels forme justement la structure créée à Saint-Gilles Croix-de-Vie en 2013. Ainsi, au sein de l’équipe d’organisation, sa directrice, Estelle Graveleau, sera notamment entourée de quatre stagiaires techniques en formation à Saint-Gilles Croix-de-Vie, répartis sur différents postes – communication, événementiel, juridique et régie – afin de leur apprendre en quoi consiste une organisation de course. Cette ouverture sera également destinée au public qui, sur le site ouvert de Port-la-Vie, pourra assister à des conférences sur les métiers de la mer (ce qui inclut les pêcheurs, les mareyeurs, les entreprises spécialisées dans la dépollution et le transport maritime…), tandis qu’environ 500 enfants, provenant des écoles et des clubs de voile du Pays de Saint-Gilles Croix-de-Vie, seront invités pour une visite complète du village. PC course, presse et organisation, capitainerie, criée, aire technique (techniciens et grutiers), rencontre avec les navigateurs et leurs préparateurs sur les pontons, un panorama complet leur sera proposé et aidera peut-être certains lycéens à s’orienter, au moment de finaliser leurs inscriptions sur Parcoursup, la plateforme d’orientation post-Bac. « En mettant en avant les métiers de la mer, l’objectif est de créer des vocations, parce qu’il y a beaucoup d’emplois à pourvoir en Vendée, notamment dans le domaine maritime. Par exemple, un chantier comme Bénéteau recherche entre 200 et 400 collaborateurs par an », explique Estelle Graveleau. Rendez-vous à partir du 26 mars, date de l’ouverture du village !

Paroles de marins :

Loïck Peyron (skipper d’Action Enfance) :

« Cette Sardinha Cup est un galop d’essai important sur le nouveau bateau. Le fait qu’elle soit en double est le meilleur moyen d’être plus réactif, de prendre moins de risques, et dans tous les cas de figure, c’est intéressant de faire du double pour apprendre de l’autre, même à mon âge ! Pour moi, c’est aussi une manière de transmettre que je trouve géniale, l’échange est passionnant, je me réjouis de participer à la première de la Sardinha Cup. »

Jérémie Beyou (skipper de Charal) :

« Je suis très content de retourner à Saint-Gilles Croix-de-Vie, on a fait beaucoup de belles courses ici en Figaro Bénéteau 2, notamment le Vendée Défi, j’aime la façon dont Estelle Graveleau et son équipe organisent les événements, c’est simple, efficace, convivial, à l’écoute des demandes des coureurs. Pour moi, la Sardinha Cup est l’occasion de faire un point au large sur la vitesse du bateau, on y verra plus clair après cette course. Ce sera vraiment important de bien observer comment on est en termes de carburation, car cette Sardinha Cup va déterminer les choix de voiles que nous ferons en vue de la Solitaire URGO Le Figaro, il ne va pas falloir se tromper. »

Vincent Domand (skipper de Team Vendée Formation) :

« C’est une énorme chance pour moi de participer à la Sardinha Cup, je remercie le Team Vendée Formation de m’en donner l’opportunité. Et c’est génial de la courir avec Benjamin (Dutreux), qui compte plusieurs Solitaire du Figaro à son actif et a terminé cinquième de la dernière, il a énormément de choses à m’apporter. Cette régate en double sera l’occasion pour moi d’apprendre et d’emmagasiner de l’expérience à côté des meilleurs, c’est un honneur pour moi d’être là. »

Source

Aline Bourgeois

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 1 mars 2019

Matossé sous: Figaro 3, Monotypie, Sardinha Cup

Vues: 521

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent