France SailGP Team dévoile son bateau et passe en mode action à Sydney

  • © Beau Outteridge / SailGP
  • © Beau Outteridge / SailGP
  • © Beau Outteridge / SailGP
  • © Beau Outteridge / SailGP

Le tout nouveau circuit international SailGP se met en ordre de marche à Sydney, où se courront les régates inaugurales les 15 et 16 février prochains. Après celui de l’équipe Australienne, c’est celui de l’équipe française qui a été mondialement dévoilé dans son nouveau design. Avec une robe parée essentiellement de bleu, le F50 portera haut les couleurs de la France et de son équipe. Cette première étape symbolique de mise à l’eau dans le port de Sydney concrétise le début d’un nouvelle ère vélique et compétitive qui prendra tout son sens dans 3 semaines. Le compte à rebours est lancé ! En attendant, monter, mettre au point les F50 monotypes, apprendre à les dompter, puis viser la performance, voilà ce qui occupe déjà l’Equipe Française SailGP de Billy Besson.

Là-bas, à Sydney, l’équipe technique de France SailGP Team est à pied d’œuvre depuis quelques jours pour monter, préparer, régler et peaufiner son F50 afin que tout soit prêt lorsque Billy Besson et Marie Riou arriveront sur place, ce dimanche. Sur les rives de Sydney Harbour, Yoann Bibeau et l’équipe technique ne chôment pas. Le boat captain de l’Equipe Française n’est pas le principal responsable du montage du bateau, puisque la charge revient à l’équipe technique du circuit SailGP, mais il porte assistance et veille à la bonne marche des opérations.

« Le montage demande du temps, notamment pour la mise en place des systèmes électroniques et hydrauliques, d’autant qu’il n’y a pas un, mais six bateaux à mettre en ordre de marche, et que la monotypie impose une veille constante sur l’égalité des réglages. C’est bien s’ils permettent au bateau d’être très performant, mais la priorité est que toutes les équipes soient sur un pied d’égalité ».

Tests collectifs et efforts mutualisés

Pendant cette période de « sea trials » (essais en mer) chaque bateau va être testé par un équipage tournant et composé de navigateurs de toutes les équipes. Quand Billy Besson, Marie Riou et leurs équipiers poseront leur barda en baie de Sydney, dimanche, ils seront à leur tour conviés à rejoindre l’équipe de test pilotée par le skipper de l’équipe australienne Tom Slingsby.

Ce n’est qu’une fois bouclée cette période d’essais que débuteront les trois semaines d’entraînement, avec les premiers duels le 1er février. « C’est une belle page qui s’annonce », se réjouit Billy Besson depuis le Portugal où, jusqu’à ce week-end, il est en stage olympique avec Marie Riou. « Je suis très impatient d’entrer dans le vif du sujet, d’autant qu’il y a énormément de travail à faire pour être fin prêts pour le warm-up du 14 février, puis les deux journées de régate les 15 et 16 février ».

C’est donc à bord du catamaran « des bleus » que nous retrouverons l’équipe navigante tricolore dans quelques jours. A l’image du Bleu, symbole de vérité et de confiance, l’équipe emmenée par Billy Besson et Marie Riou participera à l’écriture d’un nouveau chapitre de l’histoire de la voile mondiale.

Le Grand Prix SailGP de Sydney sera retransmis au grand public. Tous les détails concernant la diffusion vidéo et streaming internet seront annoncés début février, en même temps que le lancement d’une appli mobile.

Source

SailGP

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 janvier 2019

Matossé sous: Match Racing, SailGP

Vues: 1298

Tags: , , , , , , , ,

Sous le vent