Bilan énergétique positif et nouveautés technologiques pour Energy Observer

© VPLP

L’hydrogène produit à bord par électrolyse de l’eau et l’énergie solaire ont été les principaux fournisseurs d’énergie du navire.
Une augmentation de la surface de panneaux photovoltaïques et l’installation d’un moyen de stockage thermique par récupération de la chaleur de la chaîne hydrogène vont optimiser le système.

Principale innovation : deux propulseurs éoliens intelligents Oceanwings® conçus par VPLP et développés en collaboration avec CNIM. Cette solution va remplacer les éoliennes à axe vertical et le kite de traction et combiner les avantages de l’un et de l’autre.
Après 16 mois de navigation autour de la France et en Méditerranée, c’est l’heure du premier bilan technologique du laboratoire flottant Energy Observer. Un bilan positif pour cette architecture énergétique unique au monde, développée en collaboration avec les ingénieurs du CEA-Liten.

Ce bilan s’accompagne d’ajustements techniques et technologiques pour améliorer les performances énergétiques du bateau. Actuellement en chantier à Saint-Malo, le navire sera équipé pour mars 2019 d’un système propulsif ultra novateur appelé Oceanwings®. Deux ailes à deux volets de 31,5 m2, affalables, arrisables et automatisées seront installées sur chacun des flotteurs du navire expérimental : une technologie encore jamais testée à si grande échelle sur un navire.

« Au-delà de la technologie pure, que nous avons hâte de tester à bord tant le système a l’air performant et automatisé, je crois profondément que ces ailes peuvent constituer une véritable rupture technologique dans la réduction des dépenses énergétiques des navires de commerce, explique Victorien Erussard. Associées à l’hydrogène, c’est le combo gagnant pour un transport maritime propre ».

 

« Nous partageons avec Energy Observer une même valeur, celle de la nécessité d’agir pour le climat et pour le transport maritime, explique Marc Van Peteghem, architecte naval et co-fondateur du cabinet VPLP design. Avec Oceanwings® nous proposons un système propulsif éolien simple, sûr et automatisé. Cette solution est une source complémentaire d’énergie pour Energy Observer et son installation sur le navire est un premier pas vers sa démocratisation dans le secteur maritime ».

Plus qu’un bateau, Energy Observer expérimente en mer le système qui préfigure les réseaux énergétiques de demain : décentralisés, décarbonés et digitalisés. L’équipage poursuivra son aventure technologique en 2019 en Europe du Nord en visant l’autonomie énergétique zéro émission de gaz à effet de serre, zéro particule fine et zéro pollution sonore.

« Les 16 premiers mois de l’Odyssée pour le futur d’Energy Observer ont été un vrai voyage initiatique, raconte Jérôme Delafosse, chef d’expédition. Cette expérience a changé notre rapport à l’énergie et en particulier à la façon dont nous la consommons. En Méditerranée, nous avons pu véritablement mesurer notre impact sur l’environnement et l’urgence d’agir pour le protéger. Nous poursuivons notre expédition l’année prochaine en Europe du Nord avec toujours la même ambition de prouver la viabilité de ce système de couplage énergies renouvelables et hydrogène et d’avancer vers son application sur mer et sur terre ».

À propos d’Energy Observer

Energy Observer est le premier navire hydrogène autonome en énergie sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines. Ce navire du futur à propulsion électrique a déjà parcouru plus de 10 000 nautiques grâce à un mix d’énergies renouvelables et un système de production d’hydrogène décarbonée à partir de l’eau de mer. Ce défi technologique et scientifique a pour ambition de tester en conditions extrêmes des technologies de pointe préfigurant les réseaux énergétiques de demain, applicables en milieu terrestre.

Energy Observer accomplit actuellement une Odyssée pour le futur de six ans (2017-2022), 50 pays, 101 escales, menée par Victorien Erussard, fondateur et capitaine, et Jérôme Delafosse, chef d’expédition et réalisateur de documentaires. Un tour du monde pour devenir une vitrine des innovations en matière de transition écologique, afin de sensibiliser le plus grand nombre sur les énergies renouvelables, la biodiversité, l’agroécologie, la mobilité ou encore l’économie circulaire, lors des escales sur son village itinérant et sur les réseaux sociaux. Cette expédition du 21ème siècle a pour cap permanent la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable de l’ONU, dont Energy Observer est le premier ambassadeur pour la France.

Energy Observer a reçu le Haut Patronage de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française, ainsi que le soutien officiel de l’Union Européenne, l’UNESCO et l’IRENA.

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 13 décembre 2018

Matossé sous: Divers, Environnement

Vues: 261

Tags: ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Environnement