TIME FOR OCEANS, le nouveau projet IMOCA de Stéphane Le Diraison

Le développement durable est depuis longtemps au cœur des préoccupations de Stéphane Le Diraison qui a occupé un poste de responsable de l’activité des énergies marines renouvelables chez Bureau Veritas. Homme de convictions, Stéphane avait à cœur de monter un projet associant sa passion de la course au large et son engagement dans le développement durable afin d’en véhiculer les enjeux auprès du grand public.
Le développement durable est également au cœur des actions de Bouygues Construction, Suez et la Ville de Boulogne-Billancourt, tant par sa dimension environnementale que sociétale. C’est pourquoi, ces 3 premiers partenaires, ont décidé de soutenir Stéphane dans sa démarche de sensibilisation à la préservation des océans.
Avec le projet TIME FOR OCEANS, Stéphane et ses partenaires souhaitent véhiculer un message fort : la préservation des océans est une action multi-acteurs qui engage collectivement les institutions, les entreprises et les citoyens. Chacun peut se mobiliser et agir à son niveau pour contribuer à la protection de cet environnement indispensable à la vie et malheureusement fragilisé par les activités humaines. «Nous souhaitons profiter du contexte des grandes courses océaniques pour mettre en avant ces sujets, créer un effet d’adhésion et donner du crédit au message que nous portons. En participant à des événements comme la Route du Rhum et le Vendée Globe, j’ai pu constater l’impact que peut avoir ce type de projets auprès du grand public », souligne Stéphane Le Diraison.

DES ACTIONS CONCRÈTES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Engagés autour d’une même cause, la transition vers le développement durable, les partenaires du projet sensibiliseront leurs collaborateurs en interne mais aussi le grand public, à travers des actions très concrètes : conférences thématiques, web-séries pédagogiques, témoignages depuis la mer, prises de parole dans les médias, supports éducatifs… Le bateau TIME FOR OCEANS se concentrera pour sa part sur l’utilisation des énergies renouvelables et une gestion rigoureuse des déchets, en mer comme à terre. Durant les courses auxquelles il participera, Stéphane Le Diraison proposera également des défis aux personnes qui le suivent. Autant d’actions concrètes et de ressources citoyennes qui seront mises à disposition du public pour un futur que chacun veut durable.

UN BATEAU FIABILISÉ ET OPTIMISÉ POUR LA ROUTE DU RHUM

C’est à bord du bateau avec lequel il a pris part au Vendée Globe 2016 que Stéphane Le Diraison s’engage pour cette nouvelle campagne de trois ans en IMOCA. Ce plan Finot-Conq, conçu pour le Britannique Alex Thomson et mis à l’eau en 2007, a été le tout premier IMOCA à dépasser la barre des 500 milles parcourus en 24 heures (501 milles lors de la Barcelona World Race 2007-2008). « Je ressens un attachement pour ce bateau à bord duquel j’ai déjà parcouru plus de 20 000 milles. Il a une âme particulière. Il est très équilibré, sain, rassurant », explique Stéphane.
Le bateau a été optimisé en vue de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Il est équipé d’un nouveau mât signé Lorima et une chasse au poids drastique a été menée. Le résultat : un allégement total de 690 kg !

UN DESIGN QUI EXPRIME L’APPEL EN FAVEUR DES OCÉANS !

L’identité graphique* du projet exprime l’engagement partagé par trois partenaires, Suez, Bouygues Construction et la Ville de Boulogne-Billancourt, au programme océanique et sociétal TIME FOR OCEANS lancé par le navigateur Stéphane Le Diraison.
Le bateau TIME FOR OCEANS se positionne comme un messager défendant la cause des océans. La force du mot « Time » exprime le temps qui passe et l’urgence d’une action en faveur des océans. Le mot « For » valorise lui aussi la cause, l’appel, la nécessité d’une mobilisation. Le logo en forme d’œil bleu et blanc regarde fixement vers l’avant. Montrant la voie, il symbolise ce nécessaire nouveau regard que chacun doit porter désormais sur l’Océan.

Stéphane LE DIRAISON (portrait de skipper)

Navigateur aguerri, Stéphane Le Diraison a fait ses armes en Mini 6.50 puis en Class40 avant d’intégrer le circuit IMOCA en 2016 avec à la clé une participation au dernier Vendée Globe. Si l’expérience s’est soldée par un abandon sur démâtage à mi-parcours, Stéphane a tiré de cette expérience un bilan positif à tous points de vue : gestion de projet, relation avec les partenaires, préparation, appréhension de la navigation en solitaire dans des mers hostiles sur un tel bateau… C’est fort logiquement qu’il a voulu relancer un projet IMOCA.

AU PROGRAMME : PREMIÈRES NAVIGATIONS MI-SEPTEMBRE

Une période d’effervescence commence pour Stéphane. Voir son IMOCA se parer de ses nouvelles couleurs est un grand bonheur et le premier aboutissement d’un long chemin déjà parcouru avec ses partenaires. « Le projet devient très concret et nous entamons une période d’effervescence qui sera déterminante dans le bon déroulé du projet. Je suis très motivé à l’idée de naviguer », s’enthousiasme Stéphane. La première quinzaine de septembre est dédiée aux ultimes préparations techniques du bateau, en parallèle du marquage de la coque et des voiles. Les navigations sont prévues à partir du 15 septembre. Il restera alors un gros mois avant d’amarrer l’IMOCA TIME FOR OCEANS à Saint-Malo, cadre du départ de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Stéphane ayant déjà sa qualification en poche, il va pouvoir se concentrer sur les autres aspects de sa préparation pour s’élancer de Saint-Malo dans les meilleures dispositions.

Source

Aurélie Marie

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 septembre 2018

Matossé sous: Course au Large, IMOCA, Route du Rhum

Vues: 1225

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Route du Rhum