Premières heures synonymes de près dans la molle…

© Thierry Martinez

Plus de 24 heures après le coup d’envoi de la deuxième DRHEAM CUP – Destination Cotentin, la flotte de 73 bateaux partis lundi de La Trinité-sur-Mer à destination de Cherbourg-en-Cotentin progresse au près dans des conditions légères le long des côtes bretonnes.

Le temps estival, voire caniculaire, qui règne sur la France en ce début de semaine, n’épargne pas les côtes Atlantique et si la flotte de LA DRHEAM CUP – Destination Cotentin a pu, dans ces conditions très légères, rentrer dans le match plutôt tranquillement, les marins ne se sont pour autant pas ménagés avec une remontée au près, dans du vent léger (5-6 nœuds) et sous un soleil de plomb, qui a sollicité les organismes, mais également les méninges puisqu’il a fallu à chacun tenter de trouver la meilleure route possible pour remonter cap au nord-ouest vers le point DRHEAM CUP, situé au large d’Ouessant, à laisser à tribord par toute la flotte.

Un point franchi en ce milieu d’après-midi par les bateaux les plus rapides, les MULTI50 qui se livrent une belle bataille, dont sort pour l’instant en tête Armel Tripon (Réauté Chocolat), légèrement plus au nord que ses deux poursuivants immédiats, Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton-ARSEP) et Erwan Le Roux (FenêtréA-Mix Buffet), partis chercher un peu plus à l’ouest une rotation espérée du vent à l’ouest-sud-ouest qui devrait s’accompagner d’un léger renforcement, leur permettant d’allonger un peu la foulée en Mer Celtique.

Du côté des IMOCA, Yann Eliès avait vu juste : compte tenu des conditions légères annoncées, le skipper d’Ucar-St-Michel avait prédit un début de course favorable à Isabelle Joschke sur son 60 pieds à dérives, Monin, l’intéressée occupait en effet la tête de la flotte des 10 Imoca mardi après-midi, mais talonnée par Sam Davies qui, sur son Initiatives Cœur à foils, ne lui a quasiment pas cédé de terrain (moins de 2 milles mardi à 17h), Yann Eliès suivant à une quinzaine de milles, Stéphane Le Diraison (Boulogne-Billancourt) à une vingtaine.

En CLASS40, la flotte s’est scindée en deux groupes avec à l’ouest une douzaine de concurrents qui semblent avoir pris la bonne option, emmenés par Yoann Richomme sur son plan Lombard tout neuf (Veedol) devant Phil Sharp (Imerys), le Belge Jonas Gerckens (Volvo), Aymeric Chappellier (Aïna-Enfance et Avenir) et Nicolas Troussel (Corum), et à l’est un second groupe emmené par Sam Goodchild (All in for the Rhum) qui va être contraint de virer pour « faire la route » et laisser le point DRHEAM CUP à tribord.

Toujours sur le grand parcours de 736 milles, Bretagne Télécom (Nicolas Groleau) et Team Jolokia (Jean-François Levasseur) se livrent un beau duel en Open grands monocoques, tandis que Cap au Cap Location (Wilfried Clerton) et Bo Carré (Gildas Breton) sont respectivement en tête en classe Rhum monocoques et multicoques.

Du côté du parcours de 428 milles via Wolfrock, Charlie Capelle (Acapella-Soréal-Proludic) est en tête après 24 heures de course juste devant un autre Trinitain, Yann Marilley (No Limit BMP), tandis que la flotte des IRC est menée au large d’Ouessant par l’équipage d’Amanjiwo 2 (Sébastien Harinkouck) devant Lann Ael 2 (Didier Gaudoux), Raging-Bee (Louis-Marie Dussere) étant en tête en IRC double. A noter l’abandon du yacht classique Midnight Summer Dream qui fait route vers Lorient, où s’est également arrêté Arnaud Boissières (La Mie Câline) à cause d’un problème de vérin de pilote, ce dernier n’ayant pas encore confirmé son abandon à la direction de course. La suite du programme ? Encore du petit temps sur le parcours DRHEAM 400, un peu plus d’air et de meilleurs angles pour les concurrents engagés sur le DRHEAM 700.

Source

Caroline MULLER

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 25 juillet 2018

Matossé sous: DRHeam Cup, IRC - ORC, Régates

Vues: 562

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent